Modifié

Nouvelle alerte rouge à la pollution à Pékin, la deuxième en dix jours

Pékin a du mal a sortir du brouillard depuis quelque semaines. [EPA/WU HONG]
Pékin a du mal a sortir du brouillard depuis quelque semaines. [EPA/WU HONG]
Pékin a lancé vendredi la deuxième "alerte rouge" à la pollution de son histoire, dix jours après la première, en raison de la présence d'une épaisse masse de smog au-dessus de la capitale chinoise.

Les autorités ont prévenu que la ville serait enveloppée d'un brouillard d'air pollué de samedi soir à mardi.

Pékin sera la zone la plus affectée. La visibilité tombera à moins d'un kilomètre dans la capitale, où l'indice de pollution dépassera les 500. Les autorités invitent les habitants à rester enfermés chez eux quand cet indice passe au-dessus de 300.

Pollution plus accentuée

En cas d'alerte rouge, les écoles maternelles, primaires et secondaires sont priées de suspendre les cours, les opérations extérieures des chantiers de construction sont interdites et certaines usines doivent limiter ou arrêter leur production.

La circulation alternée sera mise en place, l'emploi de feux d'artifices et les barbecues en plein air seront interdits. L'agence Chine nouvelle rapporte que la pollution sera plus accentuée que lors de la précédente alerte rouge.

reuters/pym

Publié Modifié