Modifié

Le conflit ukrainien a fait plus de 9000 morts depuis ses débuts en 2014

Hommage de parents à une jeune victime des combats dans la région de Donetsk. [Keystone]
Interview de Gianni Magazzeni, membre de l’office du Haut commissaire des droits de l’homme de l'ONU / Le Journal du matin / 1 min. / le 10 décembre 2015
Malgré le ralentissement du nombre de victimes, le conflit ukrainien a franchi la barre des 9000 tués, indique la Mission de l'ONU sur les droits de l'homme en Ukraine dans son 12e rapport publié mercredi.

D'avril 2014 au 15 novembre dernier, les affrontements ont fait 9098 tués et 20'732 blessés, détaille le rapport. Depuis quelques jours avant le cessez-le-feu du 26 août, 47 civils ont été tués et 131 blessés. Ces décès sont liés surtout aux restes explosifs de guerre et des engins explosifs improvisés. Et l'ONU d'appeler à des opérations "soutenues" de déminage sur place.

Le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l'homme dénonce aussi de graves violations dans les régions de Donetsk et Lougansk.

Meurtres et tortures

Le rapport dénonce notamment des meurtres, des tortures, des détentions illégales et du travail forcé, ainsi que la violations de libertés. Des reproches également lancés sur la région de Crimée sous contrôle russe.

Quelque 2,9 millions de personnes dans la zone de conflit sont confrontées à des difficultés d'accès aux traitements médicaux, au logement, aux services sociaux ou aux compensations pour les dommages et pillages subis.

ats/gax

Publié Modifié

Avancée et appel au respect des droits de l'homme

Malgré le bilan, le haut commissaire Zeid Raad al-Hussein salue des avancées dans l'application des dispositions des accords de Minsk. Et d'évoquer l'acceptation de la juridiction de la Cour pénale internationale (CPI) pour les crimes depuis février 2014.

Il appelle néanmoins également les parties au conflit à garantir les droits de l'homme.