Modifié

La pollution atteint de nouveaux records à Pékin, toujours en alerte

Des enfants chinois malades à cause la pollution [RTS]
Des enfants chinois malades à cause la pollution / L'actu en vidéo / 54 sec. / le 1 décembre 2015
La capitale chinoise est mardi à son plus haut niveau d'alerte pollution pour le troisième jour de suite. Le "smog" est encore plus opaque que la veille, en dépit de la mise en veille de milliers d'usines.

A Pékin, l'atmosphère était sinistre: vers midi, dans une lumière crépusculaire, l'épaisse nappe de brouillard jaunâtre recouvrait la capitale, réduisant la visibilité à quelques centaines de mètres. Beaucoup de Pékinois avaient ressorti leur masque antipollution.

Ironie du calendrier, cet épisode particulièrement spectaculaire dans la capitale du principal pollueur de la planète intervient alors que l'attention internationale est concentrée sur la conférence de Paris sur le climat.

40 fois la limite de l'OMS

Le président chinois Xi Jinping y a orienté son message lundi vers les pays riches en leur demandant d'"être à la hauteur de leurs engagements", notamment financiers, pour aider les pays en développement pour lutter contre le réchauffement climatique.

>>> Ecoutez le sujet du 12h30 "La Chine demande aux pays riches de prendre leurs responsabilités":

Le président chinois Xi Jinping lors de l'ouverture de la COP21, lundi. [Eric Feferberg - Pool/AP/Keystone]Eric Feferberg - Pool/AP/Keystone
COP21: la Chine demande aux pays riches de prendre leurs responsabilités / Le 12h30 / 2 min. / le 1 décembre 2015

L'indicateur de niveau de pollution de l'ambassade américaine, qui sert généralement de référence, mesurait lundi soir une densité de 945 particules fines par mètre cube d'air, près de 40 fois le plafond maximum de 25 fixé par l'OMS.

ats/asch

Publié Modifié