Bruxelles 20h15 [Reuters]
Publié Modifié

Le niveau d'alerte maximal maintenu mardi à Bruxelles

- L'état d'alerte maximal est maintenu mardi à Bruxelles pour la quatrième journée consécutive. Les écoles et métros rouvriront "progressivement" à partir de mercredi.

- Un objet "qui pourrait s'apparenter à une ceinture d'explosifs" a été retrouvé à Montrouge, à la périphérie sud de Paris.

- Les autorités belges ont annoncé ce lundi l'interpellation de cinq nouvelles personnes lors de sept perquisitions menées à proximité de Bruxelles et de Liège.

- Au total, 21 personnes ont été arrêtées depuis le début des importantes opérations policières initiées en Belgique dimanche soir, a indiqué le parquet fédéral.

- Principal suspect toujours en fuite à la suite des attentats perpétrés à Paris le 13 novembre, Salah Abdeslam est toujours introuvable.

- Au plan international, la journée de lundi a été marquée par l'opération aéronavale de la France contre le groupe EI en Irak et en Syrie, avec le soutien appuyé du Premier ministre britannique David Cameron.

Suivi assuré par Kevin Gertsch et Feriel Mestiri

00h00

Le suivi de l'actualité se poursuit sur RTSinfo

La couverture minute par minute des événements liés aux attentats de Paris et la situation en Belgique reprendra mardi matin à 05h30. Dans l'intervalle, le suivi de l'actualité continue sur RTSinfo et RTS La Première.

23h10

Le marché de Noël de Bruxelles pourrait être annulé

Interrogé par la RTBF, le maire de la capitale belge Yvan Mayeur a fait part d'un sérieux risque d'annulation du marché de Noël qui se tient chaque année au centre de la ville.

"Le Conseil national de sécurité a des informations dont nous ne disposons pas. (...) Sauf analyse particulière de la menace sur les événements futurs qui nous permettent de les maintenir, je crains que l'on doive se résoudre à ne pas pouvoir l'organiser", a-t-il déclaré.

22h15

Les avions du Charles de Gaulle frappent le groupe EI en Irak et en Syrie

Des avions de chasse du porte-avions Charles de Gaulle ont mené lundi leurs premières frappes en Irak et en Syrie contre le groupe Etat islamique (EI) depuis l'arrivée du groupe aéronaval français en Méditerranée orientale.

>> A lire en détails: Les avions du Charles de Gaulle frappent le groupe EI en Irak et en Syrie

21h40

En France, le ministère de l'Economie envisage des mesures de soutien ciblées aux PME

Le ministère de l'Economie envisage lundi soir de prendre des mesures de soutien en faveur des petites et moyennes entreprises dont l'activité subit de plein fouet les attentats du 13 novembre.

Une réflexion a été lancée sur des mesures de soutien qu'il conviendrait de mettre en place pour les PME de la restauration, du petit commerce, du commerce de gros et des salles de spectacles.

Bercy envisage de permettre à ces PME de bénéficier de reports de leurs obligations de paiements en matière fiscale et sociale.

21h30

Un mélange d'anxiété et d'exaspération domine à Bruxelles

Menace terroriste: le point avec Isabelle Ory à Bruxelles [RTS]
Menace terroriste: le point avec Isabelle Ory à Bruxelles / 19h30 / 1 min. / le 23 novembre 2015

20h30

Peace for Paris, un signe qui ne doit pas devenir une marque mercantile

A l'origine du symbole "Peace for Paris", le graphiste Jean Jullien explique dans une interview à la RTS la spontanéité de son dessin le 13 novembre et sa crainte qu'il soit repris à des fins mercantiles.

>> Lire: Peace for Paris, un signe qui ne doit pas devenir une marque mercantile

Le logo "Peace for Paris" de Jean Julien a rapidement été repris un peu partout. [Jean-Sébastien Evrard - AFP]Le logo "Peace for Paris" de Jean Julien a rapidement été repris un peu partout. [Jean-Sébastien Evrard - AFP]

19h20

Bruxelles restera en état d'alerte maximum mardi

Le degré d'alerte terroriste est maintenu à son niveau maximal, le niveau 4, à Bruxelles. Le niveau 4 correspond à une menace jugée "sérieuse et imminente". Il doit en théorie être réévalué lundi 30 novembre.

Le métro et les écoles rouvriront cependant "progressivement" à partir de mercredi, a annoncé le Premier ministre belge Charles Michel à l'issue d'une réunion du Conseil national de sécurité ayant duré trois heures et demie.

Pour ce qui est des écoles, nous avons pris la décision de rouvrir mercredi, avec des mesures de sécurité supplémentaires, et le métro sera également rouvert mercredi

Charles Michel

>> Extraits de la conférence de presse en vidéo:

Le Premier ministre belge prolonge l'état d'alerte maximal à mercredi [RTS]
Le Premier ministre belge prolonge l'état d'alerte maximal pour mardi / L'actu en vidéo / 1 min. / le 23 novembre 2015

19h10

Un nouveau suspect inculpé en Belgique pour participation aux attentats de Paris

Un nouveau suspect a été inculpé en Belgique pour participation aux attentats de Paris, a annoncé le parquet fédéral dans un communiqué. Il s'agit de la quatrième personne inculpée en Belgique en lien direct avec les attentats commis le 13 novembre dans la capitale française.

"Il est inculpé de participation aux activités d'un groupe terroriste et d'attentat terroriste" à Paris, a indiqué le parquet, ajoutant que quinze autres personnes interpellées dimanche soir avaient été relâchées. Parmi cinq personnes arrêtées lundi matin en Belgique, trois restaient en garde à vue.

19h00

Un objet qui "s'apparente" à une ceinture d'explosifs" retrouvé au sud de Paris

Une "ceinture qui pourrait s'apparenter à une ceinture d'explosifs", avec une "configuration" semblable à celle utilisée par les djihadistes des attentats de Paris, a été retrouvée à Montrouge, selon des sources policières.

L'objet a été découvert "en fin d'après-midi dans une poubelle", a indiqué une source policière. Selon une source proche de l'enquête, Salah Abdeslam, frère d'un kamikaze et suspect clé introuvable depuis les attaques, avait été localisé par la téléphonie le soir des attentats du 13 novembre à proximité de Montrouge, dans la commune voisine de Châtillon.

18h50

Quel rôle jouent les médias lors de risques d'attentats?

Les autorités belges ont demandé aux médias et aux internautes sur les réseaux sociaux de ne pas diffuser d'information au sujet des opérations en cours à Bruxelles pour ne pas aider les terroristes.

Les médias doivent-ils obéir aux autorités? Débat entre Françoise Baré, journaliste à la RTBF, Alexis Delahousse, directeur adjoint de la rédaction à BFM TV, et Jacques Pilet, journaliste et éditorialiste à l'Hebdo.

La RTBF multiplie les émissions spéciales.
Quel rôle doivent jouer les médias lors de risques d'attentats? / Forum / 21 min. / le 23 novembre 2015

18h45

Les mesures belges sont-elles exagérées?

Entre la France qui a décrété l'état d'urgence pour trois mois et la Belgique qui a demandé aux gens de rester chez eux et a déployé des centaines de forces spéciales dans les rues du centre de Bruxelles, les mesures sont-elles exagérées? L'interview de Michel Kacenelenbogen, metteur en scène belge.

La Grand Place de Bruxelles quasi déserte lundi matin. [Yves Herman - Reuters]Yves Herman - Reuters
Menace terroriste: les mesures belges sont-elles exagérées? / Forum / 10 min. / le 23 novembre 2015

17h50

Salah Abdeslam est passé par l'Italie en août dernier

Salah Abdeslam est passé par l'Italie avec un autre homme en août dernier, indique une source proche de la police italienne.

Le 1er août, il a embarqué avec un compagnon à bord d'un ferry à Bari, un port du sud de l'Italie, à destination de Patras, en Grèce. Il est revenu à Bari le 5 août.

Dans une interview accordée à un site internet italien, le ministre de l'Intérieur, Angelino Alfano, a confirmé l'information. "Le problème, c'est qu'ils avaient des passeports européens et qu'ils n'étaient pas recherchés", a-t-il affirmé.

17h15

Sécurité renforcée pour la finale de la Coupe Davis à Gand

Dans un communiqué publié lundi, la Fédération internationale de tennis a annoncé un renforcement des mesures de sécurité en vue de la finale de la Coupe Davis, programmée de vendredi à dimanche à Gand.

La rencontre se jouant à guichets fermés, aucun individu ne disposant pas d'un billet ne sera autorisé à se rendre sur le périmètre. Les sacs ne seront pas admis à l'intérieur de l'enceinte, de même que la nourriture et les boissons.

17h00

David Cameron défendra des frappes contre l'EI en Syrie jeudi

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé lundi qu'il présenterait jeudi devant le Parlement son plan de frappes aériennes contre le groupe Etat islamique (EI) en Syrie, à la suite des attentats à Paris.

Cette présentation ouvrira la voie à un vote du Parlement, à une date restant à déterminer, pour étendre à la Syrie les frappes que mène actuellement la Grande-Bretagne en Irak.

16h40

Les cartes bancaires prépayées dans le collimateur du gouvernement français

Le gouvernement français a présenté une série de mesures visant à améliorer la traque des financements du terrorisme. Parmi les dispositifs annoncés figure un encadrement "plus strict" des cartes de paiement prépayées, de telles cartes ayant servi lors de la préparation des attentats du 13 novembre à Paris.

"Si des terroristes parviennent à commettre des attentats, c'est parce qu'ils peuvent se procurer les ressources financières pour ce faire, en France et à l'étranger", a souligné le ministre des Finances Michel Sapin.

Selon le ministère des finances, des dispositions seront prises au premier trimestre 2016 pour limiter le montant total pouvant être crédité sur les cartes et pour mieux encadrer l'anonymat des clients.

15h50

La police belge offre des croquettes aux chats qui "l'ont aidée"

La police fédérale belge a offert une écuelle de croquettes virtuelles aux chats qui ont "aidé" les forces de l'ordre lors des opérations antiterroristes de dimanche en Belgique, répondant avec humour au buzz créé sur Twitter.

Ce message, qui contraste avec la gravité du ton adopté dimanche soir pour enjoindre médias et internautes à s'abstenir de divulguer tout renseignement sur les opérations policières en cours, a eu un succès important: il a été retweeté plus de 7000 fois quatre heures après avoir été diffusé.

Il manifeste l'engouement des réseaux sociaux pour l'humour des Belges qui ont tweeté quantité de photos loufoques et surréalistes de félins pour illustrer, sans en révéler le moindre détail, les perquisitions policières ayant permis d'interpeller 16 suspects à Bruxelles et à Charleroi.

15h15

Offensive diplomatico-militaire contre le groupe Etat islamique

- Des chasseurs français ont décollé lundi du porte-avions français Charles de Gaulle.

- En parallèle, le président français a démarré sa semaine d'offensive diplomatique.

- Le président russe Vladimir Poutine est arrivé en Iran où il doit évoquer le conflit en Syrie.

- Sur le terrain, l'armée syrienne soutenues par l'aviation russe, a repris le contrôle de deux villes près de Homs

>> A lire en détails: Le porte-avions Charles de Gaulle frappe pour la première fois en Syrie

14h30

Bruxelles marche au ralenti

Métro, écoles et crèches fermés à Bruxelles. La ville marche au ralenti:

Métro, écoles et crèches fermés à Bruxelles [RTS]
Métro, écoles et crèches fermés à Bruxelles / L'actu en vidéo / 1 min. / le 23 novembre 2015

13h52

La fratrie, un lien permettant la radicalisation?

La traque de Salah Abdeslam, un des terroristes présumés qui a tiré sur les terrasses parisiennes, se poursuit 10 jours après les attentats à Paris. Son frère, Brahim, s'est fait exploser au comptoir Voltaire à Saint-Denis.

Ce n'est pas le premier cas mis au jour de fratrie radicalisée. Plusieurs ont déjà été révélées.

>> A écouter dans le 12h30:

Les liens de parenté sont très fréquents dans les milieux radicalisés et les attentats sont souvent commis par une fratrie. [RTS]RTS
La fratrie est-elle un lien permettant la radicalisation? / Le 12h30 / 5 min. / le 23 novembre 2015

13h40

Les obsèques de victimes des attentats démarrent

Dix jours après les attentats de Paris, les victimes françaises ont commencé à être inhumées lors de cérémonies qui doivent se répéter toute la semaine jusqu'à un hommage solennel de la nation vendredi.

Au total, 29 villes sont concernées par un deuil, comme ici Blois au centre de la France:

13h20

Le point sur la rencontre entre François Hollande et David Cameron

Retour sur la rencontre entre le président français François Hollande et le Premier ministre britannique David Cameron à l'Elysée ce lundi matin, avec les explications de notre correspondante à Paris, Ariane Hasler:

François Hollande a accueilli lundi David Cameron à l'Elysée. [Stéphane de Sakutin - AFP]Stéphane de Sakutin - AFP
David Cameron offre son soutien à François Hollande dans la lutte contre Daech / Le 12h30 / 2 min. / le 23 novembre 2015

13h00

Cinq interpellations supplémentaires en Belgique

Cinq personnes supplémentaires ont été interpellées lundi matin en Belgique lors de perquisitions menées dans les régions de Bruxelles et de Liège, a annoncé le parquet.

"Au total, 21 personnes ont donc été privées de liberté depuis hier (dimanche) et sont actuellement entendues par les services de police", a précisé le parquet belge.

12h46

Les attaques islamophobes en hausse de 300% en Grande-Bretagne

Depuis les attentats de Paris du 13 novembre, 115 agressions islamophobes ont été recensées au Royaume-Uni, soit une hausse de 300%, a rapporté lundi l'association spécialisée Tell Mama dans un rapport cité par The Independent.

12h40

Le point de situation à la mi-journée

Les investigations se poursuivent en Belgique pour retrouver plusieurs suspects liés aux attentats de Paris.

Le point à la mi-journée, avec le correspondant de RTSinfo à Bruxelles, Romain Clivaz.

>> A écouter:

Des soldats belges patrouillent devant le siège de la Commission européenne. [Yves Herman - Reuters]Yves Herman - Reuters
La ville de Bruxelles reste en état d'alerte terroriste maximum / Le 12h30 / 3 min. / le 23 novembre 2015

12h05

Vingt-deux perquisitions dans la nuit

La police belge a mené dimanche 22 perquisitions dans la région de Bruxelles, et non pas 19, comme communiqué plus tôt dans la journée.

En revanche, ce sont bien 16 personnes qui ont été arrêtées. Les investigations se poursuivent en Belgique pour retrouver plusieurs suspects dont Salah Abdeslam, recherché pour son rôle dans les attentats de Paris.

11h59

Niveau d'alerte réévalué dans la journée

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam), chargé de jauger le niveau d'alerte, doit procéder à une nouvelle évaluation dans la journée. A partir de celle-ci, le gouvernement décidera ou non de maintenir ses mesures d'urgence à Bruxelles.

11h30

Les 6 islamistes présumés arrêtés à Chypre renvoyés à Bâle-Mulhouse

Chypre va renvoyer les six islamistes présumés arrêtés à l'aéroport de Larnaca en provenance de Bâle.

Selon la police fédérale, ils seraient partis du côté français de l'aéroport de Bâle-Mulhouse. C'est donc la police française qui devrait les accueillir.

>> A Lire: Les islamistes présumés arrêtés à Chypre bientôt de retour à Bâle

11h01

L'arme du rire pour conjurer la tristesse

Comme un exutoire à l'immense tristesse suscitée par les vies fauchées à Paris, de nombreux Français ont pris le parti du rire pour résister. Ils multiplient les blagues sur les réseaux sociaux ou retournent écouter les humoristes qui remontent sur scène.

Sur Facebook, Twitter, Youtube, les moqueries potaches, l'humour noir, ont déferlé après les attentats djihadistes du 13 novembre qui ont fait 130 morts et quelque 350 blessés.

>> Revoir dans le 19h30 du 19 novembre, "L'humour reprend ses droits sur les attentats":

L’humour reprend ses droits sur les attentats [RTS]
L’humour reprend ses droits sur les attentats / 19h30 / 2 min. / le 19 novembre 2015

10h20

Base chypriote de l'aviation britannique à disposition de la France

Le Premier ministre britannique David Cameron a annoncé lundi avoir mis à la disposition de la France une base chypriote de l'aviation britannique pour frapper le groupe Etat islamique (EI) en Syrie.

Un soutien additionnel en ravitaillement en vol est également prévu.

10h24

A Bruxelles, ce qui est fermé et ce qui est ouvert

La principale mesure concerne les écoles (crèches, écoles, universités) et le métro, fermés lundi dans toute la région bruxelloise.

Les écoles sont fermées, ainsi que les crèches, les universités et les grandes écoles. [AFP]Les écoles sont fermées, ainsi que les crèches, les universités et les grandes écoles. [AFP]

Les principaux centres commerciaux, magasins des grandes rues commerçantes ainsi que les marchés devront aussi garder leurs volets baissés.

Côté loisirs et divertissement, les salles de sport, les piscines, les cinémas ou encore les musées resteront également fermés.

Resteront ouvert

Les magasins des chaînes Carrefour et Delhaize, à l'exception des magasins situés dans les centres commerciaux et les réseaux de transport souterrain. Des mesures de sécurité supplémentaires ont été prises pour assurer la sécurité des clients dans ces deux cas.

Les bureaux de postes bpost sont ouverts et le courrier sera relevé normalement.

Dans le secteur financier, les bureaux sont ouverts, mais fonctionnent au ralenti, avec beaucoup de télétravail.

Quant aux cliniques et hôpitaux, ils resteront ouverts, mais les visites aux patients seront limitées au strict minimum.

10h11

Objectif "maximum de dégâts", selon Hollande

Le président français François Hollande a déclaré lundi que l'objectif militaire en Syrie et Irak était "de faire le plus de dégâts possibles" au groupe Etat islamique.

Dans une déclaration commune avec le Premier ministre David Cameron, François Hollande a confirmé que la France allait intensifier ses raids dans ces pays.

Le porte-avions Charles-de-Gaulle va permettre, a-t-il dit, de "frapper et frapper dur contre Daech".

Nous allons intensifier nos frappes, nous allons choisir des cibles qui feront le plus de dégâts possibles à cette armée terroriste.

François Hollande

10h05

Cameron plaide au côté de Hollande pour des frappes en Syrie

David Cameron a plaidé lundi au côté de François Hollande pour des frappes britanniques contre l'Etat islamique en Syrie, et précisé qu'il interviendrait devant son Parlement cette semaine.

Je soutiens absolument l'action entreprise par le président Hollande pour lutter contre Daech en Syrie et je suis convaincu que le Royaume-Uni doit faire la même chose.

David Cameron, Premier ministre britannique

En images, l'arrivée de David Cameron à l'Elysée:

David Cameron est arrivé à l'Elysée [RTS]
David Cameron est arrivé à l'Elysée / L'actu en vidéo / 1 min. / le 23 novembre 2015

9h25

Le patron de Siemens s'inquiète des "répercussions" économiques

Le patron du géant industriel allemand Siemens, Joe Kaeser, s'est publiquement inquiété des "répercussions" économiques à craindre après les attaques de Paris, dans une interview au quotidien britannique Financial Times publiée lundi.

C'est le premier grand patron européen à exprimer une crainte de "répercussions de l'angoisse géopolitique":

L'investissement repose sur la confiance, sur l'avenir, et quand des événements comme ceux-ci arrivent, les gens vont attendre

Joe Kaeser, PDG de Siemens

Certains analystes pointent le risque d'un ralentissement de l'économie, en particulier si les contrôles aux frontières devaient se renforcer au sein de la zone euro. Mais les investisseurs n'ont montré aucun signe de panique la semaine passée.

9h03

Des mesures efficaces? Interview

Les mesures mises en place par Bruxelles face au risque terroriste sont-elles efficaces?

"Il y a un aspect beaucoup plus préventif que répressif", selon le spécialiste en stratégie militaire, Alexandre Vautravers.

>> Ecouter son interview:

Attentats de Paris: les précisions d’Alexandre Vautravers (2-2) [RTS]RTS
Les mesures de Bruxelles face au terrorisme sont-elles efficaces? / Le Journal du matin / 1 min. / le 23 novembre 2015

9h02

"L'action n'est pas terminée", selon Jan Jambon

Le ministre belge de l'Intérieur était l'invité de L'acteur en Direct sur La Première de RTBF lundi matin. Jan Jambon n'a pas voulu faire de commentaire sur l'enquête pour ne pas nuire à son déroulement. Mais il confirme que "l'action n'est pas encore terminée. Donc, on continue les heures et les jours qui viennent".

8h53

Hollande et Cameron se recueillent au Bataclan

Le président François Hollande et le Premier ministre britannique David Cameron se sont recueillis lundi matin sur le site du Bataclan, la salle de concerts parisienne visée par les attentats djihadistes du 13 novembre, ont annoncé leurs services.

Selon la présidence française, les deux hommes ont déposé chacun une rose devant la salle, où au moins 89 personnes ont été tuées, dont un Britannique. "Le président Hollande et moi côte à côte au Bataclan", a twitté David Cameron, en publiant une photo.

>> A voir, en images:

David Cameron et François Hollande devant le Bataclan [RTS]
David Cameron et François Hollande devant le Bataclan / L'actu en vidéo / 24 sec. / le 23 novembre 2015

8h40

Le Premier ministre australien présente ses condoléances

Le Premier ministre australien, Michael Turnbull, a présenté lundi en français les condoléances de son pays à la France après les attentats de Paris, et affirmé que les terroristes ne gagneraient pas.

"Vous avez nos plus sincères condoléances et notre plus forte solidarité", a déclaré le chef du gouvernement lors d'un discours au parlement, en présence de l'ambassadeur de France Christophe Lecourtier.

8h35

L'objectif de l'opération était d'arrêter Salah Abdeslam

Le but de l'opération policière de la nuit dernière en Belgique était bel et bien d'attraper Salah Abdeslam, l'homme le plus recherché d'Europe. C'est ce qu'a confirmé à la RTBF la bourgmestre de Molenbeek Françoise Schepmans.

Plus d'une semaine après les attentats de Paris, le principal suspect court toujours dans la nature. L'opération n'a donc pas tout à fait rempli son objectif puisque son arrestation aurait permis de réduire la tension en Belgique, estime RTBF.

8h21

Retour en images sur une nuit agitée

Quartiers bouclés, policiers et militaires dans les rues, les habitants de Bruxelles et de ses alentours ont vécu une nuit particulière entre dimanche et lundi, où la police a arrêté seize personnes.

>> A voir en vidéo:

Bruxelles toujours en alerte maximum après l'arrestation de 16 personnes. Le suivi en direct

7h45

Caroline Van Wynsberghe à l'interview

Face aux mesures qui pourraient paraître disproportionnées de la part de Bruxelles, la population réagit de manière concernée ou avec dérision. Mais les responsables politiques "ne prennent pas ce genre de décision à la légère", estime la politologue bruxelloise Caroline Van Wynsberghe.

>> A écouter, son interview dans le Journal du matin:

Bruxelles est en état d'alerte depuis ce week-end. [Emmanuel Dunand - AFP]Emmanuel Dunand - AFP
Bruxelles se barricade / Le Journal du matin / 9 min. / le 23 novembre 2015

7h36

Salah Abdeslam se dirigerait vers l'Allemagne

Selon la chaîne RTBF, une patrouille du peloton anti-banditisme de la police de Liège a repéré dimanche soir une personne suspecte dans un véhicule. La voiture aurait pris la fuite en direction de l'Allemagne.

Plusieurs véhicules de police ont sillonné la ville à la recherche de ce véhicule, repéré sur la chaussée de Tongres, à Rocourt.

Selon RTBF qui cite plusieurs journaux, le conducteur pourrait être Salah Abdeslam, le suspect numéro 1 des attentats de Paris. Cette information n'a pas été confirmée. Ce qui est certain, c'est qu'il ne s'agissait pas ici d'une opération planifiée comme ailleurs dans le pays.

7h27

Entre inquiétude et soulagement à Bruxelles

Le point de la situation à Bruxelles lundi matin, entre inquiétude et soulagement.

>> Ecoutez le correspondant de RTSinfo Romain Clivaz:

Des soldats sur la Grand-Place au centre de Bruxelles dimanche soir. [Yves Herman - Reuters]Yves Herman - Reuters
Terrorisme: entre inquiétude et soulagement à Bruxelles / Le Journal du matin / 2 min. / le 23 novembre 2015

7h15

Appel à la patience

Le Premier ministre belge a appelé la population à faire preuve de patience.

>> A écouter dans le Journal du Matin:

Le Premier ministre belge Charles Michel. [Emmanuel Dunand - AFP]Emmanuel Dunand - AFP
Terrorisme : le Premier ministre belge appelle la population à faire preuve de patience / Le Journal du matin / 1 min. / le 23 novembre 2015

7h10

La conférence de presse du Parquet Fédéral

Après la vague de perquisitions à Bruxelles et Charleroi, le porte-parole du Parquet Fédéral détail le bilan en conférence de presse.

>> A écouter dans le Journal du Matin:

Bruxelles est toujours en état d'alerte lundi matin. [Olivier Gouallec - Citizenside/AFP]Olivier Gouallec - Citizenside/AFP
Bilan des perquisitions menées en Belgique / Le Journal du matin / 2 min. / le 23 novembre 2015

6h20

Les internautes belges inondent twitter de chats

Les Belges ont répondu dimanche soir avec leur sens aigu du surréalisme aux demandes des autorités de ne pas divulguer d'informations sur les opérations antiterroristes de la police sur les réseaux sociaux. A la place, ils ont envahi la toile de petits chats.

Un site parodique du même type que le Gorafi français, NordPresse, avait lancé le mouvement en milieu de semaine en créant le personnage d'"Abou Miaou", un chat portant une ceinture d'explosifs, présenté comme le véritable instigateur des attentats du 13 novembre à Paris.

6h02

Voiture bélier à Molenbeek-Saint-Jean

Lors d'une descente de police dans un snack-bar de la commune belge de Molenbeek-Saint-Jean, réputé fief djihadiste, un individu a été blessé par des policiers qui ont tiré lorsqu'il a dirigé sa voiture dans leur direction, selon le parquet.

L'homme a été arrêté, mais il est impossible à ce stade de dire s'il y a un lien entre cet incident et l'enquête antiterroriste en cours.

5h50

19 perquisitions et 16 arrestations à Bruxelles

La police belge a mené dimanche soir 19 perquisitions dans la région de Bruxelles et interpellé 16 personnes, a annoncé lundi le parquet fédéral de Belgique.

Les 19 raids policiers ont été effectués dans six communes de l'agglomération bruxelloise. Trois autres ont été lancés à Charleroi. "Ni arme ni explosifs n'ont été découverts", a ajouté le parquet. La justice décidera lundi s'il y a lieu de prolonger la détention des personnes appréhendées.

Ce vaste coup de filet n'a toutefois pas permis d'arrêter Salah Abdeslam, un suspect-clé des attaques du 13 novembre à Paris.

5h45

Troisième journée d'alerte à Bruxelles

Bruxelles vit lundi sa troisième journée d'alerte antiterroriste maximale, au lendemain d'une série d'opérations policières qui n'ont pas permis d'arrêter Salah Abdeslam, suspect clé dans l'enquête sur les attentats de Paris.

En raison d'une menace d'attentat jugée "sérieuse et imminente", Bruxelles sera de nouveau quasiment paralysée. Les autorités ont décidé dimanche de prolonger la fermeture du métro. Les écoles seront fermées, ainsi que les crèches, les universités et les grandes écoles.