La bannière pour le minute par minute de samedi soir. [Reuters]
Publié Modifié

Un samedi soir pas comme les autres dans une ville de Bruxelles en état d'alerte. Le suivi en direct.

- Une semaine après les attentats de Paris, la ville de Bruxelles a été paralysée samedi toute la journée en raison d'une alerte terroriste lancée suite à des menaces d'attentats "imminents".

- "Il s'agissait donc d'une menace d'attentats commis à plusieurs endroits par plusieurs individus", dans le style des attentats de Paris, a indiqué le Premier ministre belge Charles Michel.

- Les cibles potentielles étaient les centres commerciaux, les transports en commun et les grands événements. En conséquence, le métro a été fermé, la présence policière a été renforcée et plusieurs événements ont été annulés. En soirée, les rues étaient quasi désertes.

- Sept personnes interpellées après l'assaut donné mercredi contre un appartement à Saint-Denis, dans la banlieue de Paris, ont été relâchées samedi. En revanche, le logeur des terroristes a été gardé en détention.

- Dix terroristes ont péri, sept au cours des attentats de vendredi 13 novembre et trois autres - dont le commanditaire présumé Abdelhamid Abaaoud - dans le raid de Saint-Denis.

Suivi assuré par Florian Fischbacher, Feriel Mestiri et Andrea Gringeri

00h00

Le suivi de l'actualité se poursuit sur RTSinfo

La couverture des événements liés aux attentats de Paris minute par minute reprendra dimanche matin. Dans l'intervalle, le suivi de l'actualité continue sur RTSinfo et RTS La Première.

22h30

La police belge toujours à la recherche de deux hommes

Selon le journal Le Soir, les enquêteurs belges sont toujours à la recherche "d’au moins deux hommes dont l’un transporterait une bombe, du type de celles actionnées par les kamikazes lors des attaques menées à Paris".

Le journal rappelle que tous les terroristes morts à Paris portaient une ceinture explosive, et qu'un suspect ayant apparemment fui en Belgique pourrait toujours disposer de la sienne.

21h50

Anonymous dément avoir des informations sur de nouveaux attentats

Un compte Twitter lié au collectif de pirates Anonymous, @YourAnonNews, a nié détenir des informations sur les prochaines cibles du groupe Etat islamique.

Des médias avaient fait état de plusieurs lieux prétendument menacés par les terroristes. "Nous n'avons pas diffusé de rumeurs (...) et ne savons pas d'où elles viennent", a assuré Anonymous dans son message diffusé samedi soir.

21h40

La RATP concernée par le risque terroriste

Un des assaillants des attentats de Paris avait été employé par la RATP et de nombreux autres incidents ont été déclarés. Les milieux professionnels s’inquiètent.

>> Le reportage du 19h30:

Attentats de Paris: la RATP et d’autres entreprises s’inquiètent de la radicalisation des employés [RTS]
Attentats de Paris: la RATP et d’autres entreprises s’inquiètent de la radicalisation des employés / 19h30 / 2 min. / le 21 novembre 2015

21h30

Les Romands installés à Paris témoignent au 19h30

Une semaine après les attentats de Paris, les Romands installés à Paris témoignent leur volonté de ne pas céder à la peur et de continuer à vivre.

>> Témoignages dans le 19h30:

Attentats de Paris: les Romands installés à Paris témoignent leur volonté de ne pas céder à la peur [RTS]
Attentats de Paris: les Romands installés à Paris témoignent leur volonté de ne pas céder à la peur / 19h30 / 2 min. / le 21 novembre 2015

20h35

Emmanuel Macron: la responsabilité française du "terreau" du djihadisme

"(...) Nous avons progressivement abîmé cet élitisme ouvert républicain qui permettait à chacune et chacun de progresser. Nous avons arrêté la mobilité" sociale, a déploré Emmanuel Macron lors d'une intervention devant un groupe de réflexion de gauche "Les Gracques": "nous sommes une société où nous avons construit la capacité à fermer la porte".

Le ministre a évoqué le fait que "quelqu'un sous prétexte qu'il a une barbe ou un nom à consonance qu'on pourrait croire musulmane, a quatre fois moins de chance d'avoir un entretien d'embauche qu'un autre".

"Le terreau c'est notre responsabilité"

"Je ne suis pas en train de dire que tous ces éléments sont la cause première du djihadisme. C'est la folie des hommes, et l'esprit totalitaire et manipulateur de quelques-uns. Mais il y a un terreau, ce terreau est notre responsabilité", a encore dit Emmanuel Macron.

"Nous avons une part de responsabilité, parce que ce totalitarisme se nourrit de la défiance que nous avons laissée s'installer dans la société. Il se nourrit de cette lèpre insidieuse qui divise les esprits, et si demain nous n'y prenons pas garde, il les divisera plus encore", a-t-il prévenu.

19h00

Opérations de déminage terminées à Saint-Denis

La ville de Saint-Denis avait révélé cet après-midi sur son compte twitter qu'une opération de déminage était en cours rue du Corbillon, la rue où a eu lieu l'assaut du RAID mercredi:

18h35

Un samedi soir pas comme les autres à Bruxelles

Un journaliste belge témoigne sur Twitter de la situation dans les rues de Bruxelles à la nuit tombée: les rues sont quasi désertes, les habitants restent en grande majorité chez eux.

18h30

François Hollande voit sa cote augmenter

Selon un nouveau sondage, la cote de popularité du président français François Hollande et celle de son Premier ministre Manuel Valls ont progressé suite aux attentats de vendredi 13 novembre. Plus de la moitié des Français interrogés jugent leur président "à la hauteur des événements".

Lire à ce sujet: François Hollande et Manuel Valls voient leur cote de popularité augmenter

18h25

Le Royaume-Uni va-t-il s'engager contre Daech?

Moscou a invité ce samedi Londres à frapper le groupe Etat islamique. Le Premier ministre britannique David Cameron sera reçu lundi à Paris par le président français François Hollande. Il sera sans doute évoqué la question d'une participation du Royaume-Uni à la coalition.

Michel Galy.
Le Royaume-Uni va-t-il s'engager contre Daech? / Forum / 4 min. / le 21 novembre 2015

18h00

La réhabilitation de la Russie suite aux attentats critiquée

Depuis les attentats de Paris, Moscou se félicite du revirement diplomatique de la France qui a décidé de coopérer avec la Russie. Les chefs d'états-majors des deux pays se sont entretenus cette semaine. Mais cette réhabilitation de la Russie, soumise à embargo en raison de sa politique ukrainienne, n'est pas du goût de tous.

Jacek Saryusz-Wolski (à droite). [Julien Warnand - EPA/Keystone]Julien Warnand - EPA/Keystone
La réhabilitation de la Russie suite aux attentats critiquée / Forum / 6 min. / le 21 novembre 2015

18h20

"Pas en mon nom": les musulmans d'Italie disent non au terrorisme

Des centaines de musulmans se sont réunis samedi à Rome et à Milan pour dénoncer les violences commises au nom de l'islam, une semaine après les attentats de Paris et au lendemain d'une attaque au Mali, et ont scandé "nous ne sommes pas l'ennemi".

>> Les images des manifestations de Milan et Rome:

Les musulmans d'Italie disent non au terrorisme [RTS]
Les musulmans d'Italie disent non au terrorisme / L'actu en vidéo / 1 min. / le 21 novembre 2015

Le rassemblement baptisé "Pas en mon nom" a débuté avec une minute de silence à la mémoire des 130 victimes des attentats de Paris de la semaine dernière.

"Le message est clair, le terrorisme ne peut plus continuer à mener des attaques partout au nom des musulmans. Nous voulons que le monde entier l'écoute", a déclaré le directeur du centre culturel islamique de Rome, Abdellah Redouane.

17h50

La police chercherait deux terroristes

D'après une information du journal Le Soir, les enquêteurs belges seraient à la recherche d’au moins deux hommes, dont l’un transporterait une bombe, du type de celles actionnées par les kamikazes lors des attaques menées à Paris le 13 novembre.

17h45

Marche pour la paix à Toulouse

Quinze à 20'000 personnes ont défilé en silence, samedi à Toulouse, à l'occasion d'un rassemblement pour la paix et contre la barbarie à l'appel d'organisations syndicales et de défense des droits de l'homme.

Des milliers de personnes sont descendues dans les rues à Toulouse. [REMY GABALDA - AFP]Des milliers de personnes sont descendues dans les rues à Toulouse. [REMY GABALDA - AFP]

17h05

Quatre personnes interpellées

Selon des informations de l'agence Belga, les forces spéciales de la police fédérale sont intervenues samedi vers 15h00 sur la place du Grand Sablon à Bruxelles suite au signalement d'un véhicule suspect avec quatre personnes à bord. Les quatre individus ont été interpellés.

16h35

Les décorations de Noël continuent

Image insolite dans un Bruxelles qui vit au ralenti

16h20

Divers pays appellent leurs ressortissants à la prudence

Suite à l'alerte maximale décrétée à Bruxelles, divers pays ont réagi et mettent en garde leurs ressortissants:


- L'ambassade américaine à Bruxelles recommande aux Américains vivant dans la capitale belge de rester chez eux. Par ailleurs, le commandement des forces américaines en Europe (Eucom) a interdit tout déplacement privé à Bruxelles de militaires américains ou d'employés civils de la Défense.

- L'Allemagne, la France et les Pays-Bas ont adapté leurs avis de voyage vers la Belgique. Les autorités recommandent à leurs citoyens d'éviter les endroits fortement fréquentés.

15h00

Situation calme à l'aéroport de Bruxelles

Ambiance relativement sereine à l'aéroport de Bruxelles [RTS]
Ambiance relativement sereine à l'aéroport de Bruxelles / L'actu en vidéo / 1 min. / le 21 novembre 2015

14h30

Une semaine à Molenbeek, Reportage

La commune de l'agglomération bruxelloise est au cœur de l’enquête sur les attentats de Paris. Au centre de la capitale belge, Molenbeek apparaît comme un repère potentiel de djihadistes. Multiculturel, c'est surtout l'un des quartiers les plus pauvres d'Europe. Quinze minutes s'est plongé dans sa vie quotidienne.

La commune multiculturelle de Molenbeek est située au coeur de Bruxelles. [James Arthur Gekiere - Belga Photo/AFP]James Arthur Gekiere - Belga Photo/AFP
Une semaine à Molenbeek / Le 12h30 / 15 min. / le 21 novembre 2015

Lire aussi: Molenbeek, une commune belge au coeur de l'enquête sur les attentats de Paris

14h25

Le mystère Salah Abdeslam

En fuite depuis les attaques du 13 novembre à Paris, Salah Abdeslam reste introuvable et son rôle exact parmi les djihadistes reste obscur. Le cas Salah Abdeslam est un mystère pour les enquêteurs.

Le point avec notre article: Le mystère Salah Abdeslam, l'introuvable djihadiste des attentats de Paris

Salah Abdeslam fait l'objet d'un mandat de recherche international. [POLICE NATIONALE - AFP]Salah Abdeslam fait l'objet d'un mandat de recherche international. [POLICE NATIONALE - AFP]

13h55

Opération de déminage à Saint-Denis

La ville de Saint-Denis dévoile qu'une opération de déminage est en cours rue du Corbillon, la rue où a eu lieu l'assaut du RAID mercredi:

13h45

Le journal de 12h45 fait le point sur la situation à Bruxelles:

Belgique: la région de Bruxelles passe en niveau d’alerte terroriste maximal [RTS]
Belgique: la région de Bruxelles passe en niveau d’alerte terroriste maximal / 12h45 / 1 min. / le 21 novembre 2015

13h15

Sept personnes interpellées à Saint-Denis relâchées

Sept des huit personnes interpellées mercredi lors de l'assaut policier à Saint-Denis ont été relâchées samedi, selon le parquet parisien.

La huitième personne, l'homme qui avait fourni l'appartement à Abdelhamid Abaaoud, l'organisateur présumé des attentats à Paris, reste en garde à vue. Juste avant son interpellation, il avait expliqué avoir hébergé "pour rendre service" deux personnes "qui venaient de Belgique".

13h10

Des djihadistes francophones menacent la France

La France est menacée de nouveaux attentats dans une vidéo postée sur des sites de soutien à l'organisation Etat islamique (EI), où deux francophones présentés comme des membres de l'EI promettent des attaques pire encore que celles qui ont fait 130 morts vendredi 13 novembre.

Cette vidéo de six minutes intitulée "Paris s'est effondrée", a été diffusée vendredi sur Twitter et sur des comptes pro-Etat islamique sur le réseau Telegram.

12h35

Bruxelles au ralenti

Suite à l'alerte terroriste maximale décrétée à Bruxelles, la ville tourne au ralenti. Le point sur la situation:

- Aucun métro ne circulera jusqu'à dimanche.

- La quasi totalité des musées sont fermés.

- Certains cinémas comme Kinepolis Bruxelles, UGC De Brouchère et Toison d'or resteront fermés.

- Les centres commerciaux ont fermé à midi. Les enseignes de la rue Neuve cessent aussi leur activité. Le marché du Midi est annulé dimanche matin.

- De nombreuses manifestations ont été annulées (concerts, spectacles et événements sportifs). Le concert de Johnny Hallyday a notamment été reporté.

- Aucun match de football prévu ce week-end dans la région de Bruxelles-Capitale ne sera joué, a décidé l'Union belge de football.

- Yvan Mayeur, bourgmestre de la ville de Bruxelles, a par ailleurs demandé l'annulation de tous les grands événements dans le centre.

12h30

Armes découvertes chez un suspect

Des armes ont été découvertes au domicile d'un suspect inculpé vendredi de faits de terrorisme, a annoncé samedi le parquet fédéral belge.

Aucune ceinture d'explosifs et aucun explosif n'a toutefois été retrouvé chez cet homme, a ajouté le parquet sans préciser quels types d'armes avaient été découvertes.

Ce suspect a été interpellé jeudi lors d'une série d'opérations menées par la police en relation avec les attentats du 13 novembre en France.

12h20

Interdiction de manifester en Ile-de-France prolongée

La préfecture de police de Paris a décidé de prolonger d'une semaine, jusqu'au 30 novembre, l'interdiction de toute manifestation sur la voie publique à Paris et en Ile-de-France.

12h15

Bruxelles en état d'alerte

Ambiance irréelle dans les rues de la capitale belge:

Bruxelles en état d'alerte [RTS]
Bruxelles en état d'alerte / L'actu en vidéo / 2 min. / le 21 novembre 2015

11h55

Les centres commerciaux fermés à Bruxelles

Selon une information de RTBF, tous les centres commerciaux de Bruxelles "fermeront à midi".

L'armée Belge patrouille dans les rues de Bruxelles. [Youssef Boudlal - Reuters]L'armée Belge patrouille dans les rues de Bruxelles. [Youssef Boudlal - Reuters]

La rue Neuve, célèbre artère commerçante, voit ses dernières enseignes se vider.

11h34

La conférence de presse du Premier ministre belge

Le gouvernement belge réévaluera dimanche après-midi la menace à la sécurité, après avoir porté à son niveau maximal le degré d'alerte dans Bruxelles, a déclaré samedi matin le Premier ministre Charles Michel lors d'une conférence de presse.

>> En vidéo, la conférence de presse à Bruxelles:

Le Premier ministre belge annonce l'état d'urgence [RTS]
Le Premier ministre belge annonce l'état d'urgence / L'actu en vidéo / 46 sec. / le 21 novembre 2015

La commission chargée d'évaluer le niveau de menace siégera dimanche matin et le gouvernement réévaluera ses mesures dans l'après-midi du même jour. Le métro de la capitale, par exemple, restera fermé d'ici là, a-t-il précisé.

11h30

Des produits chimiques aurait été retrouvés à Molenbeek

Un important arsenal a été découvert vendredi soir lors des perquisitions effectuées à Molenbeek.

D' après le site belge La dernière heure, des produits chimiques et des explosifs auraient notamment été retrouvés.

11h02

Les rues commerçantes désertées à Bruxelles

Alors que les artères commerçantes grouillent de monde habituellement le samedi matin, la rue Neuve, en plein centre de Bruxelles, était déserte samedi matin, comme en témoigne les tweets d'un journaliste belge.

10h55

Transports en commun et centres commerciaux visés

Les cibles potentielles sont les centres commerciaux, les transports en commun et les grands événements", indique Charles Michel.

C'est pour cette raison que le métro a été stoppé jusqu'à dimanche après-midi et que plusieurs événements, dont le concert de Johnny Hallyday, ont été annulés.

10h45

Menace d'attentat similaire à celui de Paris

Selon le premier ministre belge Charles Michel, l'état d'urgence a été décrété par l'organisation de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) suite à des informations d'un "risque d'attentat similaire à Paris", relève le quotidien Le soir sur son site.

"il s'agissait donc d'une menace d'attentats commis à plusieurs endroits par plusieurs individus", poursuit le ministre.

9h30

Daech est capable de produire du gaz moutarde

Les services français ont la preuve que le groupe Etat islamique possède non seulement un important stock de gaz asphyxiant, mais qu'il est capable de produire de l'ypérite appelé communément gaz moutarde, a indiqué le quotidien L’Express.

Des soupçons existaient depuis longtemps sur leur capacité de produire ce gaz asphyxiant, utilisé pour la première fois par l'armée allemande à Ypres, en Belgique, en 1917.

L'hypothèse d'une attaque chimique a été relancée le 19 novembre par Manuel Valls, lors des débats à l'Assemblée nationale sur la prolongation de l'état d'urgence:

"Nous savons et nous l'avons tous à l'esprit, il peut y avoir le risque d'armes chimiques ou bactériologiques", avait alors déclaré le Premier ministre, précisant que Daech a utilisé des armes chimiques en Syrie par le passé.

9h02

La Turquie résolue à fermer son "autoroute du djihad"

Ces derniers mois, la Turquie est parvenue à réduire sur son sol la circulation des djihadistes qui vont et viennent en Syrie et promet désormais, après les attentats de Paris, de la tarir définitivement.

Nous ne permettrons pas à Daech de maintenir sa présence à notre frontière. Vous verrez dans les prochains jours

Feridun Sinirlioglu, ministre turc des Affaires étrangères.

Comme lui, son homologue américain John Kerry a annoncé son intention de couper le flux des combattants du groupe Etat islamique (EI) entre la Turquie et la Syrie. "La frontière est fermée à 75%", a-t-il dit, "nous allons engager une opération avec les Turcs pour fermer les 98 km restants".

Comme des milliers d'autres candidats au djihad, la plupart des auteurs des attentats de Paris ont franchi la frontière pour rejoindre les rangs de l'EI puis pour revenir en Europe, sans attirer l'attention.

8h15

Les autorités suisses ont retiré le permis de séjour d’un sympathisant de l'EI

Un Marocain vient de se voir retirer son permis de séjour en Suisse, révèle 20 minutes. L’homme de 30 ans vivait à Viganello, un quartier de Lugano (TI). Il avait obtenu son permis après avoir épousé une Italo-Suisse en début 2015.

L'homme était observé depuis plusieurs mois par la police fédérale pour ses propos en faveur du groupe Etat islamique. Il est désormais interdit de séjour en Suisse pour les dix prochaines années.

7h55

Un Belge arrêté en Turquie

Un Belge d'origine marocaine, soupçonné d'être lié aux attentats de Paris, a été arrêté à Antalya, dans le sud de la Turquie, a rapporté samedi l'agence de presse Dogan.

L'homme de 26 ans est accusé d'avoir participé à des opérations de reconnaissance pour choisir les sites des attentats. Il séjournait dans un hôtel de luxe de la station balnéaire d'Antalya depuis lundi.

Il a été arrêté en compagnie de deux ressortissants syriens qui devaient lui faire franchir la frontière syrienne.

Arrestations à Antalya en Turquie [RTS]
Arrestations à Antalya en Turquie / L'actu en vidéo / 23 sec. / le 21 novembre 2015

7h06

Le métro de Bruxelles fermé, les matches de football annulés

Le centre de crise gouvernemental belge a recommandé la fermeture du métro bruxellois pendant tout le week-end et la STIB (Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles) a indiqué que les quatre principales lignes resteraient fermées jusqu'à dimanche inclus.

Les matches de football prévus ce week-end devraient tous être reportés et toutes les manifestations publiques annulées, ont ajouté les autorités, qui ont par ailleurs ordonné le déploiement de soldats et policiers supplémentaires.

6h50

Résolution de l'ONU contre le groupe Etat islamique

Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté à l'unanimité vendredi une résolution française qui permet de "prendre toutes les mesures nécessaires" pour combattre le groupe Etat islamique (EI).

Le Conseil de sécurité de l'ONU autorise «toutes les mesures nécessaires» pour combattre l’EI [RTS]
Le Conseil de sécurité de l'ONU autorise «toutes les mesures nécessaires» pour combattre l’EI / 12h45 / 50 sec. / le 21 novembre 2015

La résolution ne donne pas à proprement parler d'autorisation légale pour agir militairement contre l'EI, mais elle fournit un appui politique à la campagne contre les djihadistes en Syrie et Irak.

>>Lire: L'ONU autorise "toutes les mesures nécessaires" contre le groupe EI

>> En vidéo: le vote unanime du Conseil de sécurité contre l'EI

Le vote unanime du Conseil de sécurité contre l'EI [RTS]
Le vote unanime du Conseil de sécurité contre l'EI / L'actu en vidéo / 48 sec. / le 21 novembre 2015

6h34

Détection de djihadistes parmi les migrants "impossible" à Lesbos

L'Europe peut-elle détecter des djihadistes qui tenteraient de s'infiltrer parmi les migrants transitant via la Grèce et les Balkans? "S'ils ne sont pas déjà dans la base de données, c'est presque impossible", tranche le capitaine de police en première ligne sur l'île grecque de Lesbos, Dimitris Amountzias.

Plusieurs centaines de milliers de migrants y font depuis janvier l'objet d'une première identification et sont enregistrés, avant de poursuivre leur route.

Aucun policier ici n'a jamais songé à laisser partir un seul migrant sans avoir pris ses empreintes.

Dimitris Amountzias, capitaine de police à Lesbos

Sans le laissez-passer délivré après cette procédure, les migrants ne peuvent pas acheter le billet de ferry pour poursuivre le voyage, se prévaut-il. Mais ce document, aisément falsifiable, fait déjà l'objet d'un trafic. Six Pakistanais ont été arrêtés mercredi à Lesbos, accusés d'avoir vendu des faux.

6h17

Au moins 36 morts dans des bombardements russes en Syrie

"Au moins 36 personnes, dont 10 enfants, ont été tuées et des dizaines d'autres ont été blessées lors de plus de 70 raids" menés conjointement par les aviations russe et syrienne contre la province de Deir Ezzor (est) selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

La province est tenue par le groupe Etat islamique, qui contrôle aussi la majorité de la capitale provinciale, à l'exception de l'aéroport militaire et de quelques quartiers aux alentours aux mains du régime.

La coalition internationale anti-EI menée par les Etats-Unis avait fait état cette semaine de la destruction dans ses raids aériens de 116 camions-citernes utilisés par l'EI pour le transport du carburant.

5h47

Alerte terroriste au niveau maximal à Bruxelles

La Belgique a élevé à son maximal le niveau d'alerte terroriste pour la ville de Bruxelles, a annoncé le centre national de crise, mentionnant "une menace imminente". Cette mesure intervient quelques heures après qu'un suspect a été inculpé pour terrorisme.

Suite à une nouvelle évaluation le niveau d'alerte terroriste est passé à un niveau 4, très grave, pour la région bruxelloise.

Organisation de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM)

"Le niveau 3 reste d'application pour le reste du pays", indique l'organisation de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM).

Le centre appelle les habitants de la capitale belge à éviter "les lieux à forte concentration de personnes", citant "les concerts, les grands événements, les gares et aéroports, les transports en commun" et les établissements commerciaux très fréquentés.