Modifié

Le TGV roulait à 265 km/h au lieu de 176 km/h avant l'accident en Alsace

Les secours s'activent sur les lieux de l'accident, près de Strasbourg. [FREDERICK FLORIN - AFP]
Les secours s'activent sur les lieux de l'accident, près de Strasbourg. [FREDERICK FLORIN - AFP]
L'accident d'une rame d'essai du TGV Est qui a fait onze morts samedi dernier en Alsace a été provoqué par une vitesse excessive et une "séquence de freinage trop tardif", a affirmé jeudi la SNCF.

Le train effectuait un parcours d'essai entre Saverne et Strasbourg, sur le deuxième tronçon de la ligne à grande vitesse du TGV Est qui doit entrer en service en avril 2016.

Il roulait à 265 km/h à l'entrée de la courbe au lieu de 176 km/h dans le cadre des essais et a effectué un freinage trop tardif, a dit Christian Cochet, responsable des audits de la SNCF. "Aucune autre cause n'a pu être relevée", a-t-il dit.

Trop de monde dans le cabine

Sept personnes se trouvaient dans la cabine de conduite, au lieu de quatre personnes autorisées, a indiqué lors d'une conférence de presse la Société nationale des chemins de fer français. L'accident avait fait aussi 42 blessés, dont quatre enfants.

"Des procédures disciplinaires vont être engagées" et "conduiront, dès que l'enquête le permettra, aux sanctions justifiées", a annoncé la SNCF lors d'un point de presse.

afp/mac

Publié Modifié

Bilan de 11 morts et plus de 40 blessés

L'accident a fait 11 morts et 42 blessés dont quatre sont encore dans un état critique, parmi les 53 passagers, techniciens de la SNCF, familles des cheminots et autres invités qui avaient pris place à bord de la rame.

Quatre mineurs, âgés de 10 à 15 ans, se trouvaient à bord du TGV d'essai, mais ils ne comptent pas parmi les 11 morts de la tragédie ni parmi les blessés graves, a précisé Alexandre Chevrier.

Le conducteur démentait

Les six wagons ont quitté les voies en abordant une courbe située au passage d'un pont, sur la commune d'Eckwersheim, juste avant que la ligne à grande vitesse rejoigne le réseau classique, à 12 kilomètres au nord-ouest de la gare de Strasbourg.

Le conducteur du train, un homme "très expérimenté" dans la conduite de TGV et la formation d'autres conducteurs, n'a été que "très légèrement blessé", a fait savoir le procureur adjoint. Il assurait avoir respecté la vitesse qui lui était assignée