Publié

Volkswagen s'apprête à présenter ses remèdes aux autorités américaines

Michael Horn, le patron du groupe Volkswagen aux Etats-Unis, s'adresse aux journalistes au salon de l'auto de Los Angeles. [Chris Carlson - Keystone]
Michael Horn, le patron du groupe Volkswagen aux Etats-Unis, s'adresse aux journalistes au salon de l'auto de Los Angeles. [Chris Carlson - Keystone]
Le constructeur allemand Volkswagen, entaché par un gigantesque scandale de trucage sur les émissions polluantes de ses voitures, va présenter vendredi des remèdes aux autorités américaines.

120'000 de ses clients nord-américains ont souscrit aux compensations proposées. Selon le patron du groupe en Amérique du Nord, Michael Horn, le fait de souscrire à ces indemnisations n'empêche pas les clients d'engager parallèlement des poursuites contre le constructeur allemand, numéro un mondial de l'automobile.

"Nous espérons être en mesure d'annoncer bientôt les solutions que nous avons identifiées" pour que les véhicules concernés par le trucage soient réparés, a déclaré, mercredi au salon de l'automobile de Los Angeles.

Solutions à discuter

"Nous allons discuter vendredi des différents scénarios possibles et du calendrier de leur mise en oeuvre", a-t-il ajouté, assurant que son groupe "coopère pleinement avec les régulateurs", principalement l'agence américaine de protection de l'environnement.

C'est le premier salon de l'auto en Amérique du Nord auquel participe le groupe à la réputation largement ternie depuis que le scandale a éclaté en septembre.

afp/br

Publié

Offres intéressantes

120'000 Américains lésés ont donc accepté les compensations financières proposées par le groupe, notamment une carte prépayée de 500 dollars.

S'y ajouteront un bon d'achat d'une valeur équivalente qui pourra être dépensé chez les concessionnaires de la marque aux Etats-Unis et une assistance gratuite de trois ans en cas de panne.

Cela représente 25 pourcent des clients concernés du groupe.