Modifié

L'EI se vante du crash de l'avion russe dans son magazine de propagande

L'avion a explosé en vol avec ses 224 occupants dans le Sinaï. [RUSSIA'S EMERGENCY MINISTRY / MAXIM GRIGORYEV - AFP]
L'avion a explosé en vol avec ses 224 occupants dans le Sinaï. [RUSSIA'S EMERGENCY MINISTRY / MAXIM GRIGORYEV - AFP]
Le groupe EI publie mercredi dans son magazine sur internet, Dabiq, la photo de ce qu'ils présentent comme la bombe artisanale qui a détruit un Airbus A321 russe le 31 octobre au-dessus du Sinaï.

La photo, censée figurer la bombe qui a servi à faire s'écraser l'avion russe, montre sur un fond bleu une canette de Schweppes Gold et ce qui semble être un détonateur et un interrupteur.

Le magazine de propagande du groupe djihadiste publie également une photo de passeports qui auraient appartenu à des passagers russes de l'Airbus, "obtenus par les moudjahidine".

Le groupe EI a choisi l'avion russe au dernier moment

Il n'a pas été possible dans l'immédiat de vérifier l'authenticité de ces photos. Le groupe Etat islamique précise par ailleurs qu'il voulait à l'origine abattre un avion occidental au-dessus du Sinaï, mais qu'il a changé pour la Russie après le début des frappes russes.

La destruction de l'avion de ligne qui venait de quitter la station balnéaire de Charm el Cheikh à destination de Saint-Pétersbourg a fait 224 morts.

reuters/ptur

Publié Modifié

Deux otages chinois et norvégiens auraient été exécuté

Le groupe Etat islamique (EI) a annoncé l'exécution de deux otages chinois et norvégien, deux mois après avoir réclamé une rançon pour leur libération, selon la dernière édition du magazine de propagande.

Dabiq publie les photos des corps des deux otages présumés au visage ensanglanté, frappées d'un grand bandeau en jaune sur lequel est écrit: "Exécutés après avoir été abandonnés par les nations et les organisations infidèles".