Bannière pour le minute par minute sur les attentats de Paris. [AFP/Keystone/Reuters]
Publié Modifié

"Nous vaincrons Daech ensemble", affirme John Kerry à Paris

- Le secrétaire américain John Kerry est arrivé à Paris lundi dans la soirée. Il a promis que la France et les Etats-Unis allaient "combattre et vaincre ensemble" le groupe Etat islamique. Il doit s'entretenir mardi matin avec François Hollande.

- "La France est en guerre", a affirmé lundi le président de la République devant le Parlement français réuni en Congrès à Versailles.

- François Hollande a annoncé une intensification des frappes en Syrie, souhaitant la création d'une "coalition unique" contre le groupe Etat islamique, ainsi que toute une série de mesures pour faire face aux nouvelles menaces.

- Cinq des terroristes qui ont fait 129 morts vendredi à Paris ont été identifiés lundi, deux demeurent inconnus et le probable "huitième homme" reste en fuite.

- Un total de 23 interpellations, 104 assignations à résidence et 168 perquisitions ont été annoncées par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Des opérations ont aussi lieu en Belgique, où deux suspects ont été inculpés pour "attentats terroristes", cinq autres personnes ont été relâchées.

- Une minute de silence a été observée lundi à midi dans toute la France, en Suisse et en Europe, notamment à la Sorbonne avec François Hollande et Manuel Valls.

Suivi assuré par Michael Maccabez et Florian Fischbacher

23h00

Le suivi de l’actualité se poursuit sur RTSinfo

Le suivi minute par minute des événements liés aux attentats de Paris reprendra demain matin à 6h30. Dans l’intervalle, le suivi de l’actualité continue sur RTSinfo et sur RTS La Première.

22h51

John Kerry: "Paris a connu des temps plus sombres. Et elle les a surmontés"

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry, arrivé lundi soir à Paris, a promis que la France et les Etats-Unis allaient "combattre et vaincre ensemble" le groupe Etat islamique.

Les Etats-Unis et la France ne sont pas que des amis, ils forment une famille

John Kerry

Devant une ambassade américaine illuminée aux couleurs de la France, le secrétaire d'Etat a exprimé la "détermination" des deux alliés à lutter contre le terrorisme, en s'exprimant tour à tour en français et en anglais. "Paris a connu des temps encore plus sombres. Et elle les a surmontés", a-t-il souligné.

22h33

Le frère du suspect en fuite s'exprime

Soulignant que Salah Abdelsam, visé par un mandat d'arrêt international, était "un garçon tout à fait normal", son frère a déclaré qu'il ne savait pas où il se trouvait.

"Nous ne pensions à aucun moment que l'un de mes frères était lié à ces attentats", a-t-il encore déclaré.

Le frère du suspect dans les attentats de Paris s'exprime [RTS]
Le frère du suspect dans les attentats de Paris s'exprime / L'actu en vidéo / 31 sec. / le 16 novembre 2015

22h06

Les anti-réfugiés durcissent le ton en Europe

Droite populiste et partisans de la fermeté en Europe sur l'accueil des réfugiés se sont fait entendre. Selon eux les attentats sont la conséquence de l'afflux de milliers de réfugiés en provenance du Moyen-Orient.

En Allemagne, une dizaine de milliers de sympathisants du mouvement islamophobe Pegida ont manifesté dans la soirée à Dresde:

Le groupe anti-immigration Pegida réuni à Dresde [RTS]
Le groupe anti-immigration Pegida réuni à Dresde / L'actu en vidéo / 40 sec. / le 16 novembre 2015

En France, la présidente du Front national Marine Le Pen a estimé que les craintes de voir des terroristes potentiels se mêler aux migrants étaient "une réalité malheureusement concrétisée".

En Pologne, où un nouveau gouvernement conservateur et eurosceptique est au pouvoir, le chef de la diplomatie, Witold Waszczykowski, a proposé de renvoyer les migrants syriens se battre chez eux.

L'ONU rejette les appels à refouler les réfugiés

Plusieurs ministres allemands, ainsi que Barack Obama, ont de leur côté appelé à ne pas mélanger la problématique des réfugiés avec celle du terrorisme. L'ONU a aussi critiqué les appels à refouler les demandeurs d'asile, estimant que "ce n'est pas la solution".

21h52

Manifestations contre le groupe EI en Inde

Manifestations en Inde contre le groupe Etat islamique [RTS]
Manifestations en Inde contre le groupe Etat islamique / L'actu en vidéo / 32 sec. / le 16 novembre 2015

21h39

Minute de silence au Conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité de l'ONU a observé lundi une minute de silence au début de sa séance, en hommage aux victimes des attentats.

Avant que les ambassadeurs des quinze pays membres ne se lèvent, la secrétaire d'Etat britannique au Développement international Justine Greening a réitéré "la profonde tristesse et la profonde indignation" du Conseil de sécurité.

21h22

John Kerry est arrivé à Paris

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry est arrivé lundi soir à Paris pour témoigner de la "relation forte" liant les Etats-Unis et la France et exprimer la "détermination" des deux alliés à lutter contre le terrorisme, a annoncé le département d'Etat.

John Kerry, francophone et francophile et qui s'est rendu plus d'une vingtaine de fois à Paris depuis qu'il est ministre, avait exprimé avec force et émotion samedi à Vienne, en français, la solidarité de Washington à l'égard de son "plus vieil allié".

21h12

Le "sécuritaire est devenu une notion de gauche", selon Franz-Olivier Giesbert

L'éditorialiste Franz-Olivier Giesbert revient sur la réaction des Français aux attentats et notamment sur sa différence avec celle des Britanniques.

Attentats de Paris - Profils des kamikazes: entretien avec Franz Olivier Giesbert à Paris [RTS]
Attentats de Paris / Profils des kamikazes: entretien avec Franz Olivier Giesbert à Paris / 19h30 / 3 min. / le 16 novembre 2015

21h02

Comment parler des attentats dans les écoles?

Attentats de Paris: les écoles sont confrontées aux difficultés d’expliquer les attaques aux jeunes [RTS]
Attentats de Paris: les écoles sont confrontées aux difficultés d’expliquer les attaques aux jeunes / 19h30 / 2 min. / le 16 novembre 2015

20h45

Un minute de silence à bord de l'ISS

Une minute de silence observée à bord de l'ISS [RTS]
Une minute de silence observée à bord de l'ISS / L'actu en vidéo / 1 min. / le 16 novembre 2015

20h25

François Hollande s'est transformé en chef de guerre

L'analyse de Jean-Philippe Schaller dans le 19h30:

Attentats de Paris - François Hollande, la transformation en chef de guerre: l’analyse de Jean-Philippe Schaller [RTS]
Attentats de Paris / François Hollande, la transformation en chef de guerre: l’analyse de Jean-Philippe Schaller / 19h30 / 1 min. / le 16 novembre 2015

Selon lui la réélection de François Hollande pourrait être en jeu:

Attentats de Paris - Des mesures décisive pour la réélection de François Hollande: les commentaires de Jean-Philippe Schaller [RTS]
Attentats de Paris / Des mesures décisive pour la réélection de François Hollande: les commentaires de Jean-Philippe Schaller / 19h30 / 1 min. / le 16 novembre 2015

20h17

L'Otan veut mieux collaborer avec l'Union européenne

L'Otan et l'Union européenne doivent coopérer étroitement pour prévenir de nouvelles attaques terroristes, a déclaré à Bruxelles le secrétaire général de l'Alliance atlantique, Jens Stoltenberg. "Nous allons redoubler d'efforts et travailler encore plus étroitement ensemble", a-t-il dit.

Alors que 22 pays font à la fois partie de l'UE et de l'Otan, les deux organisations ont chacune leurs propres quartiers généraux et leurs propres forces de réaction rapide. Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union chargée de la politique extérieure et de sécurité commune, a souhaité pour sa part une nouvelle approche de la défense européenne.

20h07

Des policiers armés lors du match Angleterre-France mardi

Des policiers armés vont patrouiller autour du stade de Wembley à l'occasion du match de football entre l'Angleterre et la France mardi à Londres, où la sécurité sera renforcée. Cette annonce intervient alors que le prince William a décidé d'assister au match par "solidarité envers le peuple français".

Dès lundi à l'entraînement des équipes, des policiers portant des gilets pare-balles et des armes automatiques étaient visibles à l'intérieur de Wembley, une présence rarissime dans les stades de football anglais.

19h46

Rassemblement oecuménique à la cathédrale de Genève

Quelque 500 personnes ont assisté lundi soir à un "temps de recueillement" à la cathédrale St-Pierre de Genève, organisé par l'Eglise protestante, avec la Plateforme interreligieuse de Genève et l'Eglise catholique.

Au même moment, quelque 200 personnes ont rendu hommage aux victimes des attentats de Paris à l'entrée du parc des Bastions. Bougies au sol, elles ont entonné "La Marseillaise".

GE - Attentats de Paris: l’atmosphère est au recueillement à la cathédrale Saint-Pierre [RTS]
GE / Attentats de Paris: l’atmosphère est au recueillement à la cathédrale Saint-Pierre / Couleurs locales / 1 min. / le 16 novembre 2015

19h42

Entretien entre François Hollande et John Kerry mardi

Le président français François Hollande recevra mardi le secrétaire d'Etat américain John Kerry à l'Elysée, a annoncé la présidence française. Cette rencontre été programmée à 09h40.

19h33

"Etroite coopération" du FBI avec les autorités françaises

Le FBI, les services judiciaires des Etats-Unis et d'autres agences chargées de la sécurité travaillent actuellement "en étroite coopération" avec les autorités françaises, a déclaré la ministre américaine de la Justice.

"Nous travaillons de façon très active avec le gouvernement français pour nous assurer que les auteurs de ce carnage soient traduits en justice", a assuré Loretta Lynch.

19h12

Sept Etats américains refusent les réfugiés syriens

Sept Etats des Etats-Unis ont annoncé qu'ils refuseraient désormais d'accueillir des réfugiés syriens sur leur territoire à la suite des attentats de vendredi soir à Paris.

L'Alabama et le Michigan ont pris cette initiative dès dimanche. Le Texas, l'Arkansas, l'Indiana, la Louisiane et le Mississippi se sont ralliés à eux lundi.

"Le Texas ne peut pas participer à un programme qui aboutirait à la relocalisation au Texas de réfugiés syriens dont n'importe lequel d'entre eux pourrait être lié au terrorisme", explique Greg Abbott, le gouverneur républicain du Texas.

18h59

Sécurité renforcée dans les aéroports italiens

Les mesures de sécurité ont été renforcées dans les aéroports italiens. Un syndicat de policiers s'était plaint dimanche soir que les contrôles à la frontière française n'aient pas été renforcés à la suite des attentats.

S'exprimant au sommet du G20, en Turquie, le président du Conseil italien, Matteo Renzi, a déclaré qu'il faudrait des mois, voire des années, pour résoudre le problème du groupe Etat islamique.

18h44

François Hollande "retrouve le réel"

"On est en train de retourner vers Bachar al-Assad. On est en train de retrouver le réel", a estimé Michel Galy, politologue, spécialiste de géopolitique à l’Institut Relations Internationales (IRI), dans l’émission Forum.

L’allocution de François Hollande est une reconnaissance de ses erreurs.

Michel Galy, politologue

Son analyse, accompagnée de celle d’Alexandre Vautravers, expert militaire:

Des chasseurs français en vol dans une zone non précisée. [EPA/AMBOISE/ECPAD/SIRPA AIR]EPA/AMBOISE/ECPAD/SIRPA AIR
Quelle riposte militaire contre l’Etat islamique en Syrie? / Forum / 12 min. / le 16 novembre 2015

18h40

La Tour Eiffel illuminée

La Tour Eiffel, fermée depuis les attentats, a rouvert au public lundi et sera illuminée aux couleurs bleu-blanc-rouge du drapeau français jusqu'à mercredi, a annoncé l'exploitant du monument.

La réouverture, intervenue peu avant 16H30, a été décidée "après avoir vérifié et complété les mesures de sécurité", a expliqué la société. Outre cette illumination spéciale sera projetée sur la Tour la devise en latin de Paris, "Fluctuat nec mergitur", a annoncé la maire de Paris, Anne Hidalgo.

18h26

Le Palais fédéral arbore les couleurs de la France

Le Palais fédéral a été illuminé aux couleurs de l'Hexagone. Ce geste a été décidé par la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga et les présidents des deux Chambres fédérales.

Le président du National, Stéphane Rossini, et celui du Conseil des États, Claude Hêche, ont par ailleurs écrit à leurs homologues français pour leur témoigner la solidarité de la Suisse.

Le Palais fédéral aux couleurs françaises [RTS]
Le Palais fédéral aux couleurs françaises / L'actu en vidéo / 37 sec. / le 16 novembre 2015

18h21

L'analyse du discours de François Hollande

Alain Franco revient sur les propos de François Hollande dans l'émission Forum:

18h14

Le MPC a ouvert une procédure contre inconnu

Le Ministère public de la Confédération a ouvert une procédure contre inconnu pour lésions corporelles graves, puisqu'une ressortissante suisse a été blessée lors des attentats, a-t-il indiqué lundi. De plus, une enquête est en cours pour violation de l'interdiction des groupements Al-Qaida et Etat islamique et autres organisations similaires.

L'enquête concerne la participation et le soutien à une organisation criminelle. Il s'agit d'une démarche habituelle lorsque des citoyens helvétiques sont touchés par des attaques. Le Ministère public contactera les autorités françaises pour l'assistance judiciaire.

Le niveau de vigilance des policiers en Suisse romande a été élevé depuis les carnages à Paris. Les forces de l'ordre sont plus visibles, avec des patrouilles notamment dans des lieux sensibles comme les gares.

18h06

Le quartier de Molenbeek au coeur de l'enquête en Belgique

La Belgique est pointée du doigt comme étant le nouveau foyer des djihadistes. Au moins 500 Belges seraient partis faire le djihad en Syrie.

Le pays, et particulièrement le quartier Molenbeek-Saint-Jean, serait même une plaque tournante en matière de terrorisme depuis plusieurs années. Analyses et explications:

>> Lire: Molenbeek, un quartier belge au coeur de l'enquête sur les attentats de Paris

17h57

La Suisse de "cédera pas face au terrorisme", affirme Didier Burkhalter

"Nous ne céderons pas face au terrorisme", a clamé lundi Didier Burkhalter dans le cadre du "Forum for Economic Dialogue" à Zurich. "Nous sommes déterminés à collaborer avec la France pour protéger notre population et notre mode de vie", a promis le chef de la diplomatie suisse.

"Les crises sont devenues notre quotidien et le besoin en matière de démocratie a atteint un degré jamais vu depuis des années", a poursuivi le chef du département des Affaires étrangères (DFAE).

"Nous devons regarder au-delà du terrorisme pour comprendre les forces à l'oeuvre", a encore déclaré Didier Burkhalter devant un parterre de professeurs et d'économistes.

17h28

Les Etats-Unis n'avaient pas d'information "spécifique" sur les attaques

Les Etats-Unis ne disposaient d'aucune information "spécifique" permettant de penser que des attentats djihadistes étaient en préparation à Paris, a assuré le président américain Barack Obama en clôture du sommet du G20 en Turquie.

Il a à nouveau exclu que les Etats-Unis envoient des troupes au sol pour combattre directement le groupe Etat islamique (EI) en Irak et en Syrie.

Barack Obama a aussi appelé à éviter les amalgames entre "réfugiés" et "terrorisme", alors que les attaques ont parfois suscité de vives réactions de rejet des migrants dans certains pays européens.

Les gens qui fuient la Syrie sont ceux qui souffrent le plus du terrorisme.

Barack Obama

17h11

La Suissesse blessée rapatriée

La Suissesse blessée vendredi soir lors de l'attaque terroriste à Paris a été rapatriée lundi par un avion-ambulance de la Rega. Elle a atterri dans l'après-midi en Suisse.

Le rapatriement a pu s'effectuer rapidement "grâce à la bonne collaboration entre les médecins traitants sur place et l'ambassade de Suisse en France", a indiqué la Rega.

La patiente a été immédiatement transférée à l'hôpital. La nature exacte de ses blessures n'a pas été précisée.

17h05

Applaudissements nourris des élus français

Les parlementaires français réunis en congrès à Versailles ont salué le discours de François Hollande par une ovation debout, ponctuée par une Marseillaise, entonnée à l'unanimité.

Resté à la tribune, le chef de l'Etat a lui aussi chanté l'hymne national, avant de quitter l'hémicycle.

La standing ovation du Congrès à François Hollande [RTS]
La standing ovation du Congrès à François Hollande / L'actu en vidéo / 2 min. / le 16 novembre 2015

17h02

Appel à l'union de la communauté internationale

La réponse aux attaques de vendredi passe en partie par l'Union européenne qui devra apporter sa solidarité à la France et contrôler ses frontières, a déclaré lundi François Hollande.

François Hollande en appelle à la solidarité européenne [RTS]
François Hollande en appelle à la solidarité européenne / L'actu en vidéo / 48 sec. / le 16 novembre 2015

"L'ennemi n'est pas un ennemi de la France, c'est un ennemi de l'Europe", a justifié le président français lors de sa déclaration solennelle aux parlementaires.

16h50

Les mesures de sécurité prônées par François Hollande

François Hollande a appelé le Parlement à engager une réforme de la Constitution française, afin qu'elle soit mieux adaptée pour faire face à des situations de crise.

Le président de la République a listé toute une série de mesures, notamment la déchéance de la nationalité, possible même si la personne est née française, "dès lors qu'elle a une deuxième nationalité." François Hollande a aussi prôné une expulsion facilitée des étrangers "présentant une menace pour la nation."

Quelque 5000 emplois seront créés d'ici deux ans dans la police et dans la gendarmerie, a aussi affirmé François Hollande. Le président français a de plus annoncé la création de 2500 emplois dans les services pénitentiaires et 1000 dans les douanes pour "contrôler les frontières".

Hollande annonce la création de milliers de postes dans les forces de sécurité [RTS]
Hollande annonce la création de milliers de postes dans les forces de sécurité / L'actu en vidéo / 1 min. / le 16 novembre 2015

Il a également indiqué que malgré les difficultés financières que connaît le pays, aucune réduction d'effectif ne serait opérée au sein des forces armées.

Le président français a enfin demandé la prolongation "pour trois mois" de l'état d'urgence en France.

16h37

Une "coalition unique" en Syrie avec les Etats-Unis et la Russie

Le président français a souhaité "le rassemblement de tous ceux qui peuvent réellement lutter" contre le groupe Etat islamique dans le cadre d'"une grande coalition" visant à détruire le groupe terroriste.

Il a annoncé qu'il allait rencontrer à ce sujet le président américain Barack Obama, puis le président russe Vladimir Poutine "dans les prochains jours".

Hollande: "La communauté internationale doit s'unir contre Daesh" [RTS]
Hollande: "La communauté internationale doit s'unir contre Daesh" / L'actu en vidéo / 1 min. / le 16 novembre 2015

Il a aussi demandé au Conseil de sécurité de l'ONU d'adopter une résolution marquant la volonté commune de lutter contre le terrorisme. Francois Hollande a précisé que, dans l'intervalle, la France allait "intensifier les frappes" contre l'EI en Syrie.

François Hollande annonce l'intensification des frappes en Syrie [RTS]
François Hollande annonce l'intensification des frappes en Syrie / L'actu en vidéo / 1 min. / le 16 novembre 2015

16h30

Les déclarations fortes du discours de François Hollande

Notre pays a triomphé d’adversaires bien plus redoutables que ces lâches assassins.

François Hollande

Nous ne sommes pas engagés dans une guerre de civilisation, ces assassins n'en représentent aucune.

François Hollande

Vendredi, c'est la France toute entière qui était la cible des terroristes. La France qui aime la vie, la culture, le sport, la fête.

François Hollande

Les actes de guerre de vendredi ont été planifiés en Syrie, organisés en Belgique, perpétrés sur notre sol avec des complicités françaises.

François Hollande

La Syrie est devenue la plus grande fabrique de terroristes que le monde ait jamais connue.

François Hollande

Le terrorisme ne détruira pas la République, c'est la République qui le détruira. Vive la République et vive la France.

François Hollande

16h23

La France est "en guerre" contre le terrorisme

Le président français François Hollande a annoncé qu'il allait engager "toutes les ressources de l'Etat" dans la guerre "contre le djihadisme terroriste".

La France est en guerre.

François Hollande

Devant les deux chambres du Parlement réunies, François Hollande a aussi tenu à rendre hommage aux 129 victimes des attaques.

Il a indiqué avoir demandé une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU pour discuter de la lutte contre le groupe Etat islamique.

16h14

Une minute de silence pour commencer

Avant le discours de François Hollande, les parlementaires français ont observé une minute de silence en mémoire des 129 personnes décédées dans les attentats de vendredi dernier à Paris.

16h08

Ouverture du Congrès du Parlement français réuni à Versailles

"Chaque larme, chaque goutte de sang versée vont renforcer notre détermination face à l'obscurantisme", a affirmé le président de l'Assemblée nationale française Claude Bartolone, devant les deux Chambres du Parlement français réunies en Congrès à Versailles.

16h04

Le G20 s'engage à mieux coopérer sur le front du renseignement

Les chefs d'Etat et de gouvernement du G20 réunis dimanche et lundi en Turquie ont promis de redoubler d'efforts dans le partage de renseignement et la lutte contre le financement du terrorisme.

Ils n'ont toutefois pas annoncé de virage stratégique majeur dans la lutte contre le groupe Etat islamique.

>> Les chefs d'Etats unis contre le terrorisme:

G20 - Attentats de Paris: les chefs d'Etat s’unissent contre le terrorisme [RTS]
G20 / Attentats de Paris: les chefs d'Etat s’unissent contre le terrorisme / 19h30 / 1 min. / le 16 novembre 2015

15h55

La coalition s'attaque au pétrole de l'EI

Les avions de la coalition formée à l'initiative des Etats-Unis ont détruit dimanche 116 camions-citernes transportant du carburant pour le compte du groupe Etat islamique près d'Abou Kamal, dans l'est de la Syrie, rapporte l'état-major conjoint dans un communiqué.

Le département américain de la Défense avait annoncé vendredi, avant les attentats de Paris, une intensification des raids contre les installations pétrolières tenues par les djihadistes pour les priver de moyens financiers.

15h32

Deux suspects inculpés en Belgique

Deux suspects ont été inculpés par la justice belge pour "attentat terroriste" dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris et placés en détention provisoire, a indiqué le parquet fédéral.

Les deux suspects, qui avaient été interpellés samedi, ont été "placés sous mandat d'arrêt du chef d'attentat terroriste et participation aux activités d'un groupe terroriste", a précisé le parquet. Cinq autres personnes aussi arrêtées en Belgique ont précédemment été relâchées.

15h27

Interpellation d'un homme en Allemagne ayant évoqué des attaques à Paris

Un Algérien a été interpellé samedi dans un foyer de réfugiés de l'Ouest de l'Allemagne après avoir affirmé en début de semaine dernière à d'autres réfugiés que des attentats allaient avoir lieu à Paris, a indiqué lundi le Parquet local.

Le procureur vérifie si cet homme de 29 ans s'est rendu coupable "de non dénonciation de crime" et s'il avait connaissance des attaques qui ont ensanglanté Paris, ou s'il cherchait "à se rendre intéressant", a-t-il ajouté.

15h05

D'autres attaques probablement en cours de préparation

Le groupe Etat islamique (EI) a probablement d'autres opérations semblables aux attaques de Paris en préparation, a estimé à Washington le directeur de la CIA John Brennan.

Le groupe EI a de son côté déclaré dans une nouvelle vidéo diffusée lundi que les pays participant aux frappes aériennes en Syrie connaîtront le même sort que la France et a menacé d'un attentat à Washington et dans des pays européens.

Il n'a pas été possible dans l'immédiat de vérifier l'authenticité de la vidéo.

14h50

Retour à l'école après les attaques

Après les attentats de vendredi, l'ambiance était plutôt lourde à la reprise de l'école dans le 11e arrondissement de Paris lundi. Elèves et parents témoignent:

Retour à l'école après les attentats [RTS]
Retour à l'école après les attentats / L'actu en vidéo / 1 min. / le 16 novembre 2015

14h37

Les Suisses décommandent leur séjour à Paris

Sans surprise, de nombreux Suisses ayant prévu un séjour à Paris ont annulé leurs réservations après les attaques de vendredi dans la Ville lumière. La plupart ont saisi, que cela soit par peur ou par respect du deuil, les offres d'annulation gratuites.

Les clients des trois plus grands voyagistes de Suisse, à savoir Kuoni, Hotelplan Suisse et Tui Suisse, peuvent annuler ou reporter sans coût supplémentaire leur séjour prévu dans la capitale française. Les CFF remboursent également les billets. Deux tiers des clients de Hotelplan ont par exemple décommandé ou déplacé leur voyage.

Le Département fédéral des affaires étrangères ne déconseille pas aux voyageurs de se rendre à Paris. De nombreux musées et grands magasins ont ainsi prévu leur réouverture au public mardi, alors que le parc de loisirs Disneyland Paris devrait en faire de même mercredi.

14h34

Un même passeport syrien trouvé en Serbie

La police serbe a arrêté un migrant en possession d'un passeport syrien portant le même nom que celui découvert à Paris aux abords du Stade de France. Seule la photo portrait différait de celle retrouvée près d'un des assaillants de vendredi soir.

Son nom est inconnu des services antiterroristes français

14h20

Facebook va généraliser le Safety Check en cas d'attentat

L'outil permettant de se signaler en sécurité n'était pas disponible jeudi lors des attentats de Beyrouth, mais activé à Paris vendredi. Face à la colère du monde arabe, Facebook va étendre ce service, a indiqué Mark Zuckerberg.

>> Lire Critiqué dans le monde arabe, Facebook veut étendre son Safety Check

14h09

Salah Abdeslam pas arrêté à Bruxelles

Le fugitif Salah Abdeslam n'a pas été arrêté à Molenbeek, alors que la police belge a mis fin à son opération dans ce quartier de Bruxelles.

"L'opération est terminée et le résultat est négatif (...) Personne n'a été arrêté", a déclaré le porte-parole du parquet. L'appel à témoins lancé par la police reste en vigueur. Salah Abdeslam fait l'objet d'un mandat d'arrêt international.

14h01

Appel à témoins à Londres

La police londonienne a lancé un appel à témoins dans l'Eurostar, le train reliant Londres à Paris. La "Met'" demande aux éventuels témoins de s'annoncer et d'envoyer leurs éventuelles photos ou vidéos des attaques.

13h55

Présence policière renforcée en Suisse alémanique

>> Le point dans le 12h45:

Attentats de Paris - ZH: la présence policière a été renforcée dans les gares et les aéroports [RTS]
Attentats de Paris / ZH: la présence policière a été renforcée dans les gares et les aéroports / 12h45 / 1 min. / le 16 novembre 2015

13h50

Le Goncourt des lycéens reporté

La réunion du jury du Goncourt des lycéens, prévue mardi 17 novembre, a été reportée indéfiniment à la suite des attaques, selon Le Monde.

Sept romans sont en lice pour la 28e édition de ce concours.

13h40

La France riposte à Raqqa

Des frappes françaises ont été menées dimanche soir contre un fief de l'Etat islamique à Raqqa en Syrie. Deux camps d'entraînement ont été détruits.

>> Lire La France a frappé un centre de commandement de l'Etat islamique en Syrie

>> L'interview de Pierre Servent, conseiller en matière de défense:

Pierre Servent. [Francetv]Francetv
Les frappes françaises sur Rakka ont détruit deux camps d'entraînement / Le 12h30 / 1 min. / le 16 novembre 2015

>> L'analyse de la riposte par Jean-Philippe Schaller:

Attentats de Paris - La riposte militaire de la France: l’analyse de Jean-Philippe Schaller [RTS]
Attentats de Paris / La riposte militaire de la France: l’analyse de Jean-Philippe Schaller / 12h45 / 2 min. / le 16 novembre 2015

13h35

Cinq des sept personnes arrêtées à Bruxelles relâchées

Cinq personnes parmi les sept interpellées en Belgique dans le cadre de l'enquête sur les attentats meurtriers de Paris ont été relâchées, dont un frère de l'un des kamikazes, a-t-on appris lundi de sources judiciaires à Bruxelles.

"Deux continuent d'être détenus provisoirement", a indiqué le parquet fédéral belge.

13h32

Les Anglais encouragés à apprendre La Marseillaise

Le tabloïd britannique Daily Mail a imprimé les paroles de La Marseillaise et encouragé ses lecteurs à l'apprendre, à deux jours du match opposant l'Angleterre et la France.

 

13h28

Des médias plus prudents

Le traitement médiatique semble avoir été différent lors de ces attentats comparativement à la couverture effectuée lors de la tuerie de Charlie Hebdo.

>> Interview de Jean-Marie Charron, sociologue des médias:

Déploiement des TV place de la République à Paris. [Christian Hartmann - Reuters]Christian Hartmann - Reuters
Les médias ont été plus prudents que lors de la tuerie de Charlie Hebdo / Le 12h30 / 5 min. / le 16 novembre 2015

13h18

Le "cerveau" des attentats aurait été identifié

La France aurait identifié le commanditaire présumé des attentats de vendredi soir. Paris évoque "une hypothèse privilégiée".

Le cerveau présumé des attentats serait un Belge d'origine marocaine A.A., 27 ans, une figure de l'organisation terroriste l'Etat islamique déjà à l'origine de plusieurs attentats ou projets d'attentats en Europe, a déclaré lundi matin une source proche du dossier.

Le nom de cet homme est apparu dans plusieurs enquêtes de l'antiterrorisme en France, notamment dans celle sur un projet d'attentat déjoué contre une salle de concerts, a précisé cette source.

13h15

Anonymous veut réagir

Plusieurs vidéos diffusées ce week-end sur les réseaux sociaux annoncent que le groupe de hackers Anonymous va s'attaquer au groupe Etat islamique à la suite des attentats de Paris.

Le groupe avait déjà "déclaré la guerre" au groupe Etat islamique après les attaques de janvier. En mars, les hackers ont publié une liste de plus de 9000 comptes twitter qui seraient liés à l'EI, pour inciter le réseau à les supprimer.

Il semble que ce soit jusqu'à maintenant le seul résultat notable des opérations #OpCharlieHebdo et #OpISIS lancées en janvier

13h13

L'opération à Molenbeek vise à interpeller Salah Abdelslam

Une importante opération de police en cours dans la commune bruxelloise de Molenbeek vise à interpeller Salah Abdeslam, un suspect clé recherché dans le cadre de l'enquête sur les attentats de Paris, a annoncé lundi le parquet fédéral de Belgique.

Il n'était toutefois pas en mesure de dire si le suspect, visé par un mandat d'arrêt international et présenté comme "dangereux", se trouvait effectivement dans la résidence encerclée par les forces de l'ordre à Molenbeek.

13h01

Mobilisation sans précédent pour le don du sang

Les Français affluent depuis vendredi dans les hôpitaux pour donner leur sang à un niveau inégalé qui a poussé lundi l'Etablissement français du sang (EFS) à appeler les donneurs à différer à la semaine prochaine leur démarche.

"Bien sûr il faut continuer de donner mais au bon moment", a ajouté le responsable des prélèvements à Paris, précisant qu'il était "hors de question de jeter du sang périmé".

"Il faut qu'on puisse compter sur eux dans deux mois" (délai nécessaire entre deux dons de sang), a ajouté ce responsable qui en "28 ans de carrière n'a jamais vu une telle mobilisation".

12h50

Les douanes suisses peu touchées à part Bardonnex (GE)

>> Forts ralentissements en matinée à Bardonnex (GE):

Attentats de Paris - GE: les contrôles à la douane de Bardonnex ralentissent fortement le trafic [RTS]
Attentats de Paris / GE: les contrôles à la douane de Bardonnex ralentissent fortement le trafic / 12h45 / 1 min. / le 16 novembre 2015

>> Les frontières jurassiennes peu touchées:

Dans le Jura, une soixantaine de routes carrossables permettent d’entrer en France avec - côté français - des postes de douane désaffectés. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Les frontières jurassiennes peu touchées par les contrôles après les attentats / Le 12h30 / 1 min. / le 16 novembre 2015

12h20

La Turquie aurait averti la France à deux reprises

La Turquie a mis en garde à deux reprises en un an la France au sujet d'un des djihadistes qui s'est fait exploser vendredi soir lors des attentats de Paris, a déclaré à l'AFP un responsable gouvernemental turc.

La police turque "a informé la police française deux fois, en décembre 2014 et juin 2015" au sujet d'I.O.M., un des assaillants de la salle de concert parisienne du Bataclan, a précisé ce responsable sous couvert de l'anonymat.

"Nous n'avons toutefois jamais eu de retour de la France sur cette question", a-t-il poursuivi.

12h05

Les députés entonnent La Marseillaise après la minute de silence

12h00

Silence aussi au G20

A Antalya, en Turquie, où se tient lundi le sommet du G20, les dirigeants européens présents ont observé la minute de silence, ont constaté des journalistes sur place.

>> Un sommet largement consacré au terrorisme:

G20: les chefs d’État réagissent aux attentats de Paris et évoquent des mesures contre le terrorisme [RTS]
G20: les chefs d’État réagissent aux attentats de Paris et évoquent des mesures contre le terrorisme / 12h45 / 1 min. / le 16 novembre 2015

12h00

Minute de silence aussi en Suisse

A l'appel notamment de la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga, une minute de silence en hommage aux victimes des attentats de Paris a également été observée en Suisse.

Minute de silence à Berne [RTS]
Minute de silence à Berne / L'actu en vidéo / 29 sec. / le 16 novembre 2015

Idem sur la Place fédérale à Berne

A l'Université de Genève, des milliers d'étudiants se sont rassemblés à l'appel des doyens et du recteur.

Yves Flückiger, le recteur de l'UNIGE, a appelé à investir dans l'éducation et la jeunesse pour éviter que ces événements ne se reproduisent, sous les applaudissements de l'assemblée.

Une minute de silence a également été observée dans le TGV entre Lausanne et Paris...

... ou encore au Conseil d'Etat fribourgeois, qui l'avait annoncé sur Twitter.

 

12h00

Une minute de silence en France

Une minute de silence a été respectée en France et à travers l'Europe en mémoire des 129 victimes des attaques de vendredi.

>> A la Sorbonne avec François Hollande et Manuel Valls:

Minute de silence à la Sorbonne [RTS]
Minute de silence à la Sorbonne / L'actu en vidéo / 2 min. / le 16 novembre 2015

>> Devant l'un des lieux visés par une fusillade vendredi:

>> Non loin de la Tour Eiffel:

>> Tour d'horizon des minutes de silence en France:

Les Français se recueillent [RTS]
Les Français se recueillent / L'actu en vidéo / 1 min. / le 16 novembre 2015

11h54

Nouvelle arrestation à Bruxelles

Le parquet belge, cité par la RTBF et Le Soir notamment, dément l'arrestation de Salah Abdeslam, présenté comme "le huitième homme" des attentats de Paris. L'information avait été donnée par RTL Belgique.

Activement recherché, Salah Abdeslam fait l'objet d'un mandat d'arrêt international émis par la justice belge dimanche soir et d'un appel à témoins de la police française.

Présenté comme "dangereux", il est suspecté par les enquêteurs d'avoir abandonné la voiture Seat noire utilisée lors des fusillades et retrouvée à Montreuil, avec des kalachnikovs à l'intérieur. Il n'était pas connu des services de renseignement français.

Salah Abdeslam a été contrôlé samedi matin par la police française à Cambrai mais n'a pas été interpellé, n'étant pas suspecté à ce moment-là.

11h40

Ce que l'on sait des assaillants des attentats de Paris

L'enquête sur les attaques qui ont causé la mort de 129 personnes à Paris vendredi a permis d'identifier cinq des sept terroristes retrouvés morts. Que sait-on d'eux et de leurs éventuels complices?

>> Lire Ce que l'on sait des assaillants des attentats de Paris

11h35

Un Belge de l'EI en Syrie pourrait être le commanditaire

Un Belge de 27 ans est soupçonné d'être le commanditaire des attentats qui ont frappé vendredi Paris et Saint-Denis, a-t-on appris lundi de source proche du dossier. Il s'agit d'une "hypothèse privilégiée".

Le nom de cet homme, originaire du quartier de Molenbeek à Bruxelles, est apparu dans plusieurs enquêtes de l'antiterrorisme en France, notamment dans celle sur un projet d'attentat déjoué contre une salle de concert, a précisé cette source.

Le suspect se trouverait en Syrie depuis longtemps. "Il apparaît comme susceptible d'être le commanditaire de plusieurs projets d'attentats en Europe", a indiqué la source à Reuters.

En août, un djihadiste français qui avait reçu pour mission lors d'un séjour en Syrie "d'agir" en France ou en Europe, par exemple dans une salle de concert, a été arrêté.

Attentats de Paris: Abdelhamid Abaaoud, une djihadiste belge, serait le commanditaire des attaques [RTS]
Attentats de Paris: Abdelhamid Abaaoud, une djihadiste belge, serait le commanditaire des attaques / 19h30 / 1 min. / le 16 novembre 2015

11h30

Quelles mesures de sécurité pour la Suisse?

Le Secrétaire d'Etat aux affaires étrangères Yves Rossier s'exprime sur les meures de sécurité pour la Suisse après les attentats de Paris lors de l'émission spéciale de la RTS dimanche.

Appeler à la fermeture des frontières est une aberration

Yves Rossier
Yves Rossier: "appeler à la fermeture des frontières est une aberration" [RTS]
Yves Rossier: "appeler à la fermeture des frontières est une aberration" / L'actu en vidéo / 2 min. / le 16 novembre 2015

11h16

104 personnes assignées à résidence

Le ministre de l'Intérieur français Bernard Cazeneuve affirme que l'enquête progresse rapidement avec les services partenaires européens. Il affirme que six attentats ont été déjoués en France depuis le printemps.

Il fait le bilan des mesures récentes: 203 interdictions de sortie et 62 d'entrée ont été prononcées. Six personnes ont été déchues de leur nationalité, 34 étrangers ont été expulsés. Et 87 sites internet promouvant le terrorisme ont par ailleurs été bloqués.

Ces dernières 24 heures, 104 personnes ont été assignées à résidence. Cette nuit, 168 perquisitions ont été menées, qui ont débouché sur 23 arrestations et la saisie de 31 armes, a affirmé le ministre de l'Intérieur. Des treillis militaires et un brassard de police notamment ont été découverts et confisqués.

>> Le point presse de Bernard Cazeneuve:

Bernard Cazeneuve tire le bilan des opérations de police de la nuit [RTS]
Bernard Cazeneuve tire le bilan des opérations de police de la nuit / L'actu en vidéo / 3 min. / le 16 novembre 2015

11h12

Comment parler des attaques aux enfants?

>> L'émission On en parle fait le point avec Arnaud Pictet, docteur en psychologie à l’université de Genève:

Recueillement à Paris après les attentats. [Lionel Bonaventure - AFP]Lionel Bonaventure - AFP
Attentats à Paris: comment vivre les émotions et en parler aux enfants / On en parle / 20 min. / le 16 novembre 2015

10h42

Les origines sectaires des attaques

Le neuro-psychiatre Boris Cyrulnik évoque les origines sectaires des attaques de Paris. Une situation qui se reproduira, selon lui, et qui rappelle les mécanismes du totalitarisme nazi.

La solution ? Se rapprocher d'eux et "déconvertir" les jeunes qui se sont laissés embarquer, "comme on le fait quand les gens essaient de sortir d'une secte".

>>Lire: "Déconvertir les jeunes fanatiques, comme pour les sortir d'une secte"

>> Ecouter:

Le neuropsychiatre français Boris Cyrulnik. [Alain Jocard - AFP]Alain Jocard - AFP
Regard du neuropsychiatre Boris Cyrulnik sur les attentats de Paris / Tout un monde / 5 min. / le 16 novembre 2015

10h39

Raid de la police à Bruxelles

La police fédérale belge est en pleine opération à Molenbeek, dans la banlieue bruxelloise, indique RTBF. Les policiers, présents en nombre, conduiraient des perquisitions.

10h13

La piste de l'entrée en Europe parmi les réfugiés à vérifier

Il existe une concordance entre les empreintes d'un des kamikazes non identifiés du Stade de France et celles relevées lors d'un contrôle en Grèce en octobre, selon le procureur en charge de l'affaire.

L'authenticité du passeport syrien retrouvé à proximité reste toutefois à être vérifiée, selon le procureur.

10h08

Un 5e terroriste identifié

Un 5e assaillant, S.A., a été identifié, a confirmé le parquet antiterroriste de Paris. Âgé d'une vingtaine d'années, il était connu des services de police et était recherché pour violation de son contrôle judiciaire en 2013. Il est l'un des assaillants du Bataclan.

Originaire de Drancy, en région parisienne sa famille résiderait à Bobigny, où la police a procédé à une perquisition dans la nuit. Le lien entre la perquisition et la famille de ce djihadiste n'est pas établi, mais plusieurs membres de sa famille seraient en garde à vue. Outre S.A., trois autres terroristes avaient été identifiés samedi et dimanche.

B.H., un Français de 20 ans né en Belgique, s'est fait exploser dans des circonstances encore floues au Stade de France.

Un des assaillants du Bataclan, I.O.M., 29 ans, est également français.

Enfin B.A. a été déposé dans un café du boulevard Voltaire par son frère, Salah Abdeslam, qui est activement recherché en ce moment. Tous deux sont nés en Belgique. B.A. s'est fait exploser sans blesser personne.

Un autre kamikaze du Stade de France, A.M., serait lui syrien et aurait 25 ans, selon un journal grec. Son identité n'est toutefois pas confirmée officiellement.

9h52

Une COP21 allégée

Le Premier ministre Manuel Valls a annoncé lundi sur RTL que la COP21 à Paris serait "réduite à la négociation". Il a ajouté que les "concerts et manifestations festives" annexes "seraient sans aucun doute annulés".

"Paris sera la capitale du monde" à l'occasion de la COP21, a déclaré Manuel Valls en confirmant, malgré les attentats de vendredi, la tenue de cette conférence internationale sur le climat, du 30 novembre au 11 décembre.

9h43

Minute de silence en Suisse aussi

La présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga invite à respecter la minute de silence en Suisse aussi.

9h41

Manuel Valls: "Le monde se reconnaît dans la France

Manuel Valls: "le monde se reconnaît dans la France" [RTS]
Manuel Valls: "le monde se reconnaît dans la France" / L'actu en vidéo / 41 sec. / le 16 novembre 2015

9h38

250 personnes toujours hospitalisées

Le préfet de police de Paris a indiqué que 250 personnes étaient toujours hospitalisées, rapporte Le Figaro. C'est 100 personnes de moins que dimanche.

Selon les derniers chiffres, 80 personnes sont toujours en situation "d'urgence absolue". Dimanche, 42 d'entre elles étaient en réanimation.

Il a ajouté que 1000 policiers avaient été dépêchés à Paris en renfort. Dimanche, Manuel Valls avait porté à 10'000 le nombre de militaires mobilisés dans la capitale.

9h20

Sept attentats évités en Grande-Bretagne

Le Premier ministre britannique, David Cameron, a jugé lundi que les attaques perpétrées vendredi à Paris "auraient pu avoir lieu" au Royaume-Uni, "sept" attentats ayant été évités au cours des six derniers mois dans le pays.

La presse britannique a annoncé lundi que le Royaume-Uni allait renforcer ses services de renseignement et de sécurité avec 1900 personnes, ce qui devrait augmenter les effectifs des services de sécurité intérieure (MI5), extérieure (MI6) et de surveillance (GCHQ) de près de 15%, selon le Guardian et le Financial Times.

9h19

Une erreur stratégique du groupe Etat islamique?

L'avis du politologue Gilles Képel dans l'émission Tout un monde:

Gilles Kepel en mai 2009. [Leemage/AFP]Leemage/AFP
Les attentats de Paris sont-ils une erreur stratégique du groupe Etat islamique? / Tout un monde / 8 min. / le 16 novembre 2015

9h00

La presse internationale choquée

L'ensemble de la presse est touchée par le phénomène. [Joël Saget - AFP]Joël Saget - AFP
La presse internationale revient sur les attentats de Paris / Tout un monde / 2 min. / le 16 novembre 2015

8h55

Lien avec des attentats déjoués en janvier

L'un des auteurs des attentats meurtriers de Paris avait dans le passé côtoyé un djihadiste belge notoire du groupe Etat islamique, considéré en Belgique comme le cerveau des attaques déjouées en janvier à Verviers, dans l'est du pays, affirme le journal flamand De Standaard lundi.

"Les enquêteurs voient un lien avec Verviers" titre en une le journal flamand en référence à une cellule djihadiste qui s'apprêtait à s'attaquer à des policiers ou des commissariats, démantelée en janvier en Belgique quelques jours après les attentats contre Charlie Hebdo.

Deux des terroristes identifiés sont originaires de Molenbeek, dans la région de Bruxelles

8h44

Emission spéciale du Journal du matin

La rédaction s'interroge sur les conséquences sociales, sociétales, et géopolitiques à tirer de ces événements, avec Gabriel Galice, président de l'Institut international de recherche pour la paix à Genève (GIPRI), Michael Möller, directeur général de l'ONU-Genève, Nicolas Vultier, chef de la rubrique internationale de la rédaction radio de la RTS.

>> La première partie:

Michael Møller, directeur-général de l'Office des Nations Unies à Genève (UNOG). [ONU Genève]ONU Genève
Attentats de Paris: émission spéciale, première partie / Le Journal du matin / 14 min. / le 16 novembre 2015

>> La deuxième partie:

Gabriel Galice, président de l'Institut international de recherches pour la paix à Genève (GIPRI) [RTS]RTS
Attentats de Paris: émission spéciale, deuxième partie / Le Journal du matin / 21 min. / le 16 novembre 2015

8h39

Plus de 150 perquisitions dans la nuit

Le Premier ministre français Manuel Valls a annoncé sur RTL que "plus de 150" perquisitions avaient été menées dans la nuit. Pour l'heure, seule celle de Bobigny a été directement liée avec les attaques de Paris.

Les "perquisitions administratives" menées en province ont visé des personnes fichées pour radicalisation ou susceptibles d'être proches de la mouvance islamiste, a-t-on ajouté de mêmes sources. Elles n'ont pas été ordonnées dans le cadre de l'enquête sur les attentats, souligne-t-on.

Elles se sont déroulées dans les agglomérations de Toulouse, Lille, Lyon, Marseille, Strasbourg et Grenoble. Des armes, de la drogue et de l'argent ont été saisis durant ces opérations.

L'état d'urgence décrété par François Hollande donne une plus grande liberté aux autorités de mener des perquisitions.

>> Le point avec Ariane Hasler à Paris:

Plusieurs interpellations ont été réalisées lundi matin à Lyon, notamment (photo d'illustration). [Jean-Philippe Ksjazek - AFP]Jean-Philippe Ksjazek - AFP
150 perquisitions en France dans les milieux islamistes / Le Journal du matin / 1 min. / le 16 novembre 2015

8h29

Retrouvez la carte des lieux

Une perquisition a été menée dans la nuit de dimanche à lundi à Bobigny. Retrouvez la carte des lieux des attaques et des opérations de police directement liées.

8h27

Des bouchons à la frontière franco-suisse

Les points de passage entre la Suisse et la France sont encombrés lundi matin alors que l'Hexagone a rétabli les contrôles à sa frontière. Les gardes-frontière avaient prévenu du risque de bouchons dimanche déjà.

>> Le point sur les bouchons:

Comme dimanche, les contrôles français créent de longues files à la douane de Bardonnex (GE). [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Salvatore Di Nolfi - Keystone
Forts ralentissements lundi matin à la frontière franco-genevoise / Le Journal du matin / 1 min. / le 16 novembre 2015

8h26

Minute de silence à midi

A l'instar du reste de la France, les transports publics parisiens se figeront à midi pour observer une minute de silence à midi.

Radio France interrompra ses programmes.

8h24

Cinq arrestations à Lyon

Cinq arrestations ont eu lieu à Lyon, selon Le Monde.

A Lyon (centre-est), des armes ont été saisies, dont un lance-roquettes, des gilets pare-balles, plusieurs pistolets et un fusil d'assaut kalachnikov.

8h10

Durcir l'arsenal sécuritaire?

Depuis les attentats, de nombreuses voix s'élèvent en Suisse pour demander un renforcement de l'arsenal sécuritaire. Et la nouvelle loi sur le renseignement, qui vise à muscler les pouvoirs des agents secrets helvétiques, est prête. Mais elle est combattue par un référendum, en cours de récolte de signatures.

>> Interview de François Clément, du comité référendaire:

François Clément dans une émission de Couleur 3. [RTS]RTS
Les attentats mettent en difficulté les référendaires contre la nouvelle loi suisse sur le renseignement / Le Journal du matin / 1 min. / le 16 novembre 2015

8h05

Manuel Valls craint de nouveaux attentats

La France doit se préparer à de nouveaux attentats, a affirmé lundi le Premier ministre français Manuel Valls, en soulignant que le pays pouvait être encore frappé "dans les jours qui viennent, dans les semaines qui viennent".

"Nous allons vivre longtemps avec cette menace", "il faut s'y préparer", a-t-il dit à la radio RTL en évoquant "de nouvelles répliques" françaises. Les attentats ont été "organisés, pensés, planifiés depuis la Syrie", a-t-il ajouté.

Des opérations se préparent "pas seulement contre la France, mais contre d'autres pays européens", selon le Premier ministre français.

La traque d'Abdeslam Salah, 26 ans, se poursuit. Le fugitif aurait participé aux attentats et aurait échappé à la police samedi.

7h40

L'enquête sur la piste belge se poursuit

Paris et Bruxelles coordonnent leurs enquêtes sur la piste des terroristes:

Plusieurs suspects ont été arrêtés à Bruxelles. [Emmanuel Dunand - AFP]Emmanuel Dunand - AFP
Paris et Bruxelles coordonnent leurs enquêtes sur la piste des terroristes / Le Journal du matin / 1 min. / le 16 novembre 2015

La Belgique qui est pointée du doigt comme base arrière des islamistes radicaux:

Le Premier ministre belge Charles Michel admet des points faibles dans la surveillance. [Laurie Dieffembacq - Belga Photo/AFP]Laurie Dieffembacq - Belga Photo/AFP
La Belgique pointée du doigt comme base arrière des islamistes radicaux / Le Journal du matin / 1 min. / le 16 novembre 2015

7h34

Trois arrestations à Toulouse

Trois personnes ont été arrêtées à la suite de la perquisition à Toulouse, rapporte Le Monde. Ces arrestations, comme la perquisition, ne serait toutefois pas directement liée aux attentats de Paris mais s'inscriraient dans le cadre de la lutte antiterroriste.

7h30

Des blessures de guerre

Perforations du ventre, du thorax, hémorragies: les blessures des victimes des attentats djihadistes de Paris, jeunes pour la plupart, évoquent des scènes de guerre, racontent les médecins frappés aussi par "l'état de sidération" des patients.

Outre 129 tués, les attaques de vendredi soir ont fait plus de 350 blessés.

Les médecins parlent des dégâts considérables provoqués par les balles de gros calibre tirées par les djihadistes, armés notamment de fusils d'assaut Kalachnikov et portant des gilets explosifs: dégâts musculaires, osseux, hémorragies, etc. L'un d'entre eux évoque même "une patiente criblée de boulons".

Beaucoup de gens vont avoir des séquelles, déplorent-ils. Et pour certains, de longs mois de traitement comprenant greffes ou nouvelles interventions vont suivre.

Les médecins ont aussi été frappés par l'état de "sidération" des patients "comme anesthésiés, groggy" par ce qu'ils ont vécu. Tel cet homme de 30 ans, touché au foie par une balle, qui demande au médecin: "Est-ce que c'est grave?".

7h23

Des risques pour la liberté, selon la presse suisse

Unanimes sur la cohésion nationale, les journaux suisses ne tombent pas d'accord sur les réponses aux attaques. La Tribune de Genève suggère d'étendre les moyens des services de renseignements par des modifications législatives. Et d'assurer: "au nom de la liberté, nos démocraties n'ont d'autre choix que de limiter certaines libertés tout en prenant garde de ne pas céder aux extrémistes de nos propres régimes".

Mais "le risque d'une dérive liberticide nous guette", semble répondre Le Courrier, qui craint que le choc des attentats n'aide pas à une approche "plus nuancée" et "moins idéologique".

"Il faudra se montrer très attentif sur la question de la défense des libertés démocratiques", souligne le journal. "Sans quoi les terroristes et les organisations à visée totalitaire qui sont derrière ces actions auront atteint leur but."

L'Agefi paraît déjà certain qu'"il y aura des sacrifices à faire en matière de libertés et que le service de renseignement aura presque tous les droits: écoutes, intrusion dans les ordinateurs, violation tous azimuts de la sphère privée, interconnexion de tous les fichiers, transmission à des services étrangers des données recueillies à l'insu des personnes concernées, etc."

>> Ecouter le débat de Forum entre Ada Marra (PS/VD), Christian Lüscher (PLR(GE), Christophe Darbellay (PDC/VS) et Oskar Freysinger (UDC/VS):

Des gardes-frontière suisses à la gare de Buchs (image d'illustration). [Gian Ehrenzeller - Keystone]Gian Ehrenzeller - Keystone
La Suisse doit-elle renforcer sa sécurité? / Forum / 17 min. / le 15 novembre 2015

7h14

Retrouvez l'émission spéciale attentats de Paris

L'intégrale:

Emission spéciale: attentats à Paris [RTS]
Emission spéciale: attentats à Paris / Mise au point / 77 min. / le 15 novembre 2015

Paris, retour sur une nuit d'horreur:

Paris meurtrie [RTS]
Paris meurtrie / Mise au point / 11 min. / le 15 novembre 2015

Comment vit-on ailleurs en France?

La France en état d’urgence [RTS]
La France en état d’urgence / Mise au point / 4 min. / le 15 novembre 2015

7h11

La fiche "S" récemment renouvelée

La fiche "S" des renseignements français qui vise le suspect actuellement activement recherché a été renouvelée il y a un mois, selon France Info. Les services français recommandaient de maintenir la vigilance concernant cet individu.

L'homme d'une vingtaine d'années s'était radicalisé et avait séjourné en Syrie durant plusieurs mois entre la fin 2013 et le printemps 2014, selon le site d'actualités français.

7h10

Le décryptage de Xavier Colin dans le 19:30 de dimanche

Attentats de Paris: Xavier Colin décrypte la stratégie de l'Etat islamique [RTS]
Attentats de Paris: Xavier Colin décrypte la stratégie de l'Etat islamique / 19h30 / 2 min. / le 15 novembre 2015

7h05

24 personnes seraient impliquées

Selon AP, 24 personnes sont impliquées dans les attaques. Huit assaillants se sont fait exploser ou ont été tués lors des assauts vendredi soir.

6h43

La presse suisse prône la résistance

Nombre de journaux suisses invitent les Helvètes à s'unir et vaincre la peur, mais apparaissent divisés sur l'ampleur des réponses à donner à cette crise, trois jours après les attentats sanglants.

"Ne cédons pas à la peur, restons debout et dignes de l'existence", martèle La Côte. Dans leurs éditos, L'Express, L'Impartial et Le Journal du Jura appellent eux à l'unité: les terroristes ont cherché à "miner le lien de confiance qui unit les citoyens à un Etat démocratique et celui qui lie les citoyens entre eux" et c'est à cette charge que chacun doit résister, "dans la cohésion nationale".

Les journaux sont nombreux à méditer sur le sens à donner à ces attaques visant des lieux populaires de Paris. En janvier, c'était la France "de la liberté que les enragés voulaient assassiner", écrit Le Temps dans son édition spéciale sur les attentats, publiée dimanche. "Aujourd'hui, c'est tout le pays qu'ils souhaitent transformer en zone de guerre pour effacer l'idée de fraternité."

6h35

Perquisitions dans plusieurs villes françaises

Plusieurs perquisitions ont été menées à Bobigny (Seine-Saint-Denis, en banlieue parisienne), à Toulouse et à Grenoble dans la nuit de dimanche à lundi dans le cadre de la lutte antiterroriste. Plusieurs personnes ont été interpellées par la police. Des armes auraient également été saisies.

France Info affirme qu'au moins l'opération qui visait Bobigny était en lien avec les attentats de Paris.

A Toulouse et à Grenoble, les perquisitions seraient liées à la lutte antiterroriste mais pas directement avec les attaques de Paris.

Les pouvoirs octroyés aux autorités dans le cadre de l'état d'urgence décrété par François Hollande facilitent ce type d'opérations.

6h20

Retour sur les jours précédents

Retrouvez le suivi de la journée de dimanche:

Un homme activement recherché en lien avec les attentats de Paris

Et celui des événements de vendredi et samedi:

Plus de 128 morts vendredi soir dans six attaques au coeur de Paris

6h10

Le dossier

Dernières nouvelles, reportages, témoignages et analyses des événements en France:

La France et la Belgique face au terrorisme: le dossier