Modifié

Le G20 va lutter contre la "circulation croissante de terroristes étrangers"

Le G20 va lutter contre la "circulation croissante de terroristes étrangers" [AFP]
Le G20 va lutter contre la "circulation croissante de terroristes étrangers" [AFP]
Selon un projet de communiqué obtenu dimanche par l'AFP, les chefs d'Etats et de gouvernements du G20 prévoient une série de mesures pour lutter contre la circulation des terroristes.

Selon un projet de communiqué obtenu dimanche par l'AFP, les pays du G20 ont l'intention de prendre des "mesures" contre la "circulation croissante de terroristes étrangers", allant de la "gestion des frontières" à un "renforcement de la sécurité aérienne".

Parmi ces mesures, les chefs d'Etat et de gouvernement prévoient "un partage d'informations opérationnelles, une gestion des frontières pour détecter des déplacements, des mesures préventives et une réponse judiciaire appropriée. Nous allons travailler ensemble pour renforcer la sécurité aérienne internationale", selon ce texte.

"Attaques odieuses" de Paris condamnées

Le projet de communiqué condamne les attaques "odieuses" à Paris vendredi et à Ankara le 10 octobre, mais ne cite nommément aucun groupe ni organisation terroriste.

Les Etats du G20 évoquent également dans ce texte, qui n'a pas encore été validé par les chefs d'Etat et de gouvernement, la nécessité de s'attaquer aux canaux de financement du terrorisme, ainsi qu'à la "propagande terroriste", y compris sur internet.

"La lutte contre le terrorisme est une priorité majeure" pour les vingt principales puissances mondiales, dont les chefs sont réunis dimanche et lundi dans la station balnéaire turque, toujours selon ce projet de communiqué.

afp/ptur

Publié Modifié

Poutine et Obama ont amorcé un dégel sur la Syrie après les attentats de Paris

Les Etats-Unis et la Russie ont commencé dimanche à rapprocher leurs positions sur le dossier syrien et affiché avec leurs partenaires du G20 en Turquie un front uni contre la menace djihadiste.

Les présidents américain Barack Obama et russe Vladimir Poutine ont brisé la glace lors d'un aparté d'une demi-heure largement consacré à la guerre en Syrie, qualifié de "constructif" par la Maison Blanche.

Lors de ce tête-à-tête inattendu surpris en direct par les caméras de la télévision turque, les chefs d'Etat ont apporté leur soutien à une transition politique avec des "négociations sous l'égide de l'ONU entre l'opposition syrienne et le régime et un cessez-le-feu", selon un responsable américain.