Modifié

La petite Vietnamienne brûlée au napalm soignée à Miami 43 ans après

Kim Phuc a gardé des relations étroites avec le photographe Nick Ut, auteur de la photographie la représentant en 1972. [Ina Fassbender - Reuters]
Kim Phuc a gardé des relations étroites avec le photographe Nick Ut, auteur de la photographie la représentant en 1972. [Ina Fassbender - Reuters]
La photo a fait le tour du monde. Elle représentait Kim Phuc, alors petite fille, courant nue après une attaque de napalm en pleine guerre du Vietnam. Aujourd'hui âgée de 52 ans, elle espère bientôt ne plus souffrir.

"J'ai pensé pendant si longtemps que ce n'est qu'au ciel que je n'aurais plus ni cicatrices ni douleur. Mais maintenant, le paradis est sur Terre pour moi", espère Kim Phuc dimanche dans une interview accordée au Time.

Quarante ans après l'attaque dont elle a été victime, le 8 juin 1972, la Vietnamienne a débuté un nouveau traitement au laser le mois passé à Miami, aux Etats-Unis.

>> Une vidéo postée par la BBC (en anglais):

"Aucun docteur ne peut soigner mon coeur"

Le dermatologue Jill Waibel espère lisser la cicatrice pâle et épaisse qui s'étend de sa main gauche jusqu'à son cou et recouvre entièrement son dos. Mais au-delà des apparences, c'est bien les courbatures et les douleurs aiguës que le traitement espère réduire.

"Aucune opération, aucun médicament, aucun docteur ne peut soigner mon coeur", confie celle qui enfant a dû renoncer à grimper aux arbres et à apprendre le piano à cause de ses brûlures. A l'époque, les médecins lui avaient donné deux jours à vivre.

jgal

Publié Modifié

La photo symbolique de la guerre du Vietnam

En juin 1972, le photographe Nick Ut immortalise une petite fille de 9 ans criant de douleur après avoir été brûlé au napalm. Kim Phuc court nue après avoir arraché ses vêtements enflammés et subi des brûlures sur un tiers du corps.

L'image provoquera un choc planétaire.