Modifié

L'OMS se veut optimiste face au vieillissement de la population

Pour l'OMS, le vieillissement de la population n'est pas forcément un drame. [AYSE YAVAS]
Pour l'OMS, le vieillissement de la population n'est pas forcément un drame. [AYSE YAVAS]
La population des plus de 60 ans va fortement augmenter dans le monde. Entre 2015 et 2050, elle va passer de 12 à 22%, soit de 900 millions à 2 milliards de personnes, selon un rapport de l'OMS.

Combinée à une baisse marquée des taux de fécondité, l'augmentation de l'espérance de vie liée à la baisse de la mortalité infantile conduit à un vieillissement rapide des populations, indique mercredi l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans son premier rapport mondial sur le vieillissement et la santé.

"Le principal message est optimiste: si les politiques et les services adéquats sont mis en place, le vieillissement de la population peut être considéré comme une excellente nouvelle opportunité", affirme la directrice générale de l'OMS Margaret Chan.

Moins de handicaps en Suisse

Le rapport met l'accent sur les déterminants socio-économiques. Ainsi le pourcentage des 65 - 74 ans éprouvant des difficultés dans une des activités de base (manger, se baigner, s'habiller, se lever du lit, utiliser les toilettes) est la plus faible en Suisse (moins de 5%), devant le Danemark, les Pays-Bas et la Suède. Il est le plus élevé en Afrique du Sud, au Ghana et en Inde (plus de 60%).

ats/pym

Publié Modifié

Pas de hausse des coûts de la santé

L'OMS rejette l'idée que le vieillissement est une cause majeure de la hausse des coûts de la santé. Le rapport cite une étude américaine selon laquelle il aurait contribué pour 2% à l'augmentation des dépenses de santé, contre de 38 à 65% pour les changements liés à la technologie.

L'OMS demande de considérer les dépenses relatives aux soins de longue durée pour les aînés non comme des coûts, mais comme des investissements. Il faut soutenir leurs aptitudes et leur contribution à la société.