Modifié le 14 septembre 2015 à 20:15

Près de 6000 réfugiés arrivés en Hongrie avant un tour de vis législatif

La Hongrie renforce la surveillance de sa frontière avec la Serbie
La Hongrie renforce la surveillance de sa frontiere avec la Serbie L'actu en vidéo / 1 min. / le 14 septembre 2015
Un nombre record de 5809 migrants sont entrés en Hongrie dimanche, a annoncé lundi la police, tandis que plusieurs pays européens ont annoncé renforcer leur contrôles aux frontières.

Le précédent record du nombre d'arrivées en Hongrie en un jour avait été atteint samedi, avec 4330 arrivées, a précisé la police.

A partir de mardi, le franchissement de la clôture érigée sur les 175 km du tracé de la frontière serbo-hongroise sera passible d'une peine de prison. Plus de 850 policiers vont venir prêter main fortes aux unités déployées à cet effet.

Des migrants transportés en Autriche, selon le HCR

Parallèlement, la Hongrie, qui bloquait jusqu'ici les migrants sur son territoire pour les y enregistrer selon les normes de l'espace Schengen, a changé de cap et transporterait désormais les voyageurs depuis la frontière serbe jusqu'en Autriche.

Ernö Simon, porte-parole du HCR en Hongrie, a ainsi assuré avoir vu dimanche trois trains transporter au moins 2000 personnes depuis la gare de Röszke. "Et durant la nuit des collègues ont vu des policiers réveiller les gens (à cette fin) au point de rassemblement de migrants à la frontière", a-t-il ajouté.

Cette information n'a toutefois pas encore été commentée par les autorités hongroises.

La Serbie veut forcer le passage

De son côté, la Serbie va tenter de "forcer" l'entrée en Hongrie de 25'000 à 30'000 migrants lundi, avant l'entrée en vigueur de la nouvelle loi en Hongrie.

Le site Index.hu, citant des sources officielles hongroises, a affirmé que la Serbie fournirait un nombre plus élevé de cars aux migrants qui entrent sur son territoire par la Macédoine, venant de Grèce, afin de leur permettre de gagner la Hongrie.

L'Autriche et la Slovaquie renforcent les contrôles aux frontières

Pour faire face à cet afflux de migrants, l'Autriche a annoncé lundi que 2200 hommes venant des rangs de l'armée seraient mobilisés immédiatement pour seconder la police. Le but est d'apporter une aide humanitaire, mais aussi d'aider "aux contrôles frontaliers, là où c'est nécessaire", a précisé le chancelier.

La Slovaquie a également adopté des mesures de contrôle à ses frontières avec l'Autriche et la Hongrie, avec la mobilisation de 220 gardes-frontières supplémentaires. La Slovaquie a expliqué redouter un afflux de migrants après le renforcement des contrôles frontaliers par l'Allemagne.

L'Allemagne précise ses intentions

Les contrôles aux frontières allemandes vont durer "au moins quelques semaines", a précisé lundi le ministre de l'Intérieur du Land de Bavière, Joachim Herrmann.

L'Allemagne pourrait avoir à accueillir jusqu'à "un million" de migrants en 2015, a estimé de son côté le vice-chancelier allemand Sigmar Gabriel.

>> Lire aussi: L'Allemagne rétablit temporairement ses contrôles aux frontières et L'UE va recourir à la force militaire contre les passeurs de migrants

Revoir également à ce propos le reportage de Rundschau adapté par Mise au Point sur ces Autrichiens qui aident les migrants à passer la frontière hongroise:

Solidarité autrichienne
Mise au Point - Publié le 13 septembre 2015

agences/sbad/bri

Publié le 14 septembre 2015 à 09:05 - Modifié le 14 septembre 2015 à 20:15