Modifié le 04 septembre 2015 à 21:51

Matthieu Ricard et les réfugiés: "Je n’avais autant pleuré depuis longtemps"

Matthieu Ricard
Le moine Matthieu Ricard revient sur la crise des migrants L'actu en vidéo / 3 min. / le 04 septembre 2015
L’écrivain et moine bouddhiste Matthieu Ricard, auteur du best-seller "Plaidoyer pour l’altruisme", réagit sur la RTS à la crise des réfugiés et aux images très dures qui se sont multipliées cette semaine.

La photo du petit Aylan sans vie sur la plage de Bodrum? "Je l’ai vue il y a une heure. Cela faisait longtemps que je n’étais pas en sanglots pendant dix minutes", dit Matthieu Ricard, qui classe la photo parmi celles qui marquent l’histoire, comme la fille au napalm de la guerre du Vietnam, les moines tibétains immolés ou l’homme seul devant le char à Tian'anmen.

"C’est tellement artificiel d’empêcher les gens d’échapper au danger !"

L’auteur du "Plaidoyer pour l’altruisme" commente la crise des réfugiés:  "Il y a 10'000 ans, il n'y avait pas de frontières. C’est tellement artificiel d'empêcher les gens d’échapper au danger !"

Matthieu Ricard estime que la crise des réfugiés n'est que le début d’un grand mouvement de population planétaire. "Imaginez ce que ce sera quand nous aurons 200 millions de réfugiés climatiques", souligne-t-il.

"C’est un défi pour l’altruisme", dit-il, de penser non seulement aux proches, mais aux générations à venir qui seront concernées. Le petit Aylan a été inhumé vendredi en Syrie.

>> Le drame du petit Aylan raconté dans le 19h30:

La photo d'un enfant mort devient le symbole du drame des migrants
19h30 - Publié le 03 septembre 2015

Darius Rochebin

Publié le 04 septembre 2015 à 18:30 - Modifié le 04 septembre 2015 à 21:51