Modifié

L'accord nucléaire iranien devrait survivre aux attaques du Congrès

Le bâtiment du Congrès américain à Washington. [Jason Reed - Reuters]
L'accord nucléaire iranien devrait passer le cap du Congrès américain / Forum / 1 min. / le 2 septembre 2015
Le président américain Barack Obama semble assuré d'une victoire devant le Parlement pour l'accord sur le nucléaire iranien, après le ralliement mercredi d'un nombre suffisant de sénateurs.

La sénatrice démocrate Barbara Mikulski a annoncé mercredi qu'elle voterait en faveur de l'accord nucléaire, portant le nombre de sénateurs favorables à 34.

Ce seuil correspond à la minorité requise dans la chambre haute du Congrès pour bloquer la tentative républicaine d'annuler le pacte.

Les députés républicains ont prévu de voter avant le 17 septembre une résolution de désapprobation de l'accord nucléaire, qui devrait être adoptée dans un premier temps, car les républicains disposent de la majorité absolue.

Majorité des deux tiers

Barack Obama a délà annoncé qu'il opposera son veto à la résolution, forçant un second vote, mais cette fois avec une majorité de deux tiers requise pour surmonter le veto.

Au Sénat, qui compte 100 élus, les 34 voix promises assure que cette majorité ne sera pas obtenue.

"Aucun accord n'est parfait, surtout un accord négocié avec le régime iranien", écrit Barbara Mikulski, mais le pacte est "la meilleure option disponible".

afp/fisf

Publié Modifié

Risque de blocage de l'application de l'accord

Si la résolution était adoptée malgré le veto présidentiel, elle bloquerait l'application par les Etats-Unis de l'accord international du 14 juillet, qui prévoit la suspension des sanctions économiques les plus lourdes contre Téhéran. La levée des sanctions est la contrepartie réclamée par les Iraniens en échange des restrictions sur leur programme nucléaire.