Modifié le 25 août 2015 à 14:52

L'Autriche mobilise 500 soldats pour gérer l'afflux de migrants

Des réfugiés campent devant le centre de premier accueil Traiskirchen, en Autriche.
Des réfugiés campent devant le centre de premier accueil Traiskirchen, en Autriche. [Hans Klaus Techt - APA/Keystone]
L'armée autrichienne va déployer plus de 500 soldats pour aider les autorités à gérer le vaste afflux de migrants venus de Hongrie et d'Italie, a annoncé mardi le ministre de la Défense autrichien.

"Nous allons mettre à disposition autant d'hommes que nécessaire", a déclaré Gerald Klug avant une réunion ministérielle visant à débattre d'une série de mesures pour faire face à la crise migratoire, y compris davantage d'effectifs pour enregistrer les migrants.

Les soldats vont aider à convoyer des personnes et des équipements, à construire des hébergements et à organiser l'approvisionnement en nourriture.

Pour l'instant, ils ne seront pas déployés aux frontières de l'Autriche. Une telle décision n'interviendra qu'"en dernier recours", a indiqué la ministre de l'Intérieur, Johanna Mikl-Leitner.

Bond des demandes d'asile

L'Autriche, très touchée par cette crise migratoire en raison de sa situation frontalière à la fois de l'Italie et de la Hongrie, fait face à un afflux massif de migrants.

Son principal centre de réfugiés, le centre de premier accueil de Traiskirchen, au sud de Vienne, est totalement saturé et des centaines de personnes sont contraintes de dormir en plein air en raison de cet engorgement.

Le nombre de demandes d'asile en Autriche a bondi ces derniers mois, avec plus de 28'300 demandes enregistrées entre janvier et juin, soit autant que pour toute l'année 2014, et les autorités tablent sur un total de 80'000 en 2015.

afp/jgal

Publié le 25 août 2015 à 14:51 - Modifié le 25 août 2015 à 14:52

Afflux record de migrants en Hongrie

Des centaines de migrants continuaient mardi d'affluer à la frontière serbo-hongroise, porte d'entrée de l'UE, où plus de 2000 d'entre eux, un record, ont pu entrer la veille, accentuant la pression sur les pays des Balkans de l'Ouest, qui se réunissent jeudi à Vienne.

Cet afflux massif de réfugiés en Hongrie intervient quelques jours avant l'achèvement prévu le 31 août d'une clôture métallique qui devrait leur empêcher le passage de la frontière, et donc l'entrée dans l'Union européenne.

En attendant, 2093 migrants ont franchi la frontière lundi près de la ville hongroise de Rozke, soit le nombre le plus élevé enregistré en une seule journée, selon la police.

Au total, la Hongrie a enregistré l'arrivée de plus de 100'000 demandeurs d'asile depuis le début de l'année, plus du double du total de 2014.

L'armée bulgare envoie des blindés à la frontière macédonienne

La Bulgarie a envoyé des blindés aux quatre postes-frontières avec la Macédoine pour soutenir la police frontalière en cas d'afflux de migrants, a annoncé mardi le ministère de la Défense.

Vingt-cinq militaires et des véhicules blindés ont été envoyés aux postes-frontières bulgaro-macédoniens, mais "leur nombre peut augmenter si la situation s'aggrave", a indiqué un porte-parole. Le pays est actuellement épargné par le flux de migrants arrivant depuis la Grèce vers la Macédoine.