Modifié le 17 août 2015 à 14:30

Les recherches pour les débris de l'avion indonésien disparu interrompues

Des responsables des secours montrent les premières images du site du crash.
Des responsables des secours montrent les premières images du site du crash. [EPA/Mast Irham - ]
Le mauvais temps a empêché lundi les secouristes d'atteindre une zone montagneuse de l'est de l'Indonésie, où des débris ont été repérés, après le crash dimanche d'un avion avec 54 personnes à bord.

Des villageois avaient affirmé dimanche avoir vu l'appareil de la compagnie indonésienne Trigana Air s'écraser contre une montagne. Des débris ont été aperçus par un avion de la mission de recherche.

Un épais brouillard réduisant fortement la visibilité et de la pluie ont empêché les 250 soldats, policiers et secouristes d'arriver jusqu'au site. Les opérations ont été suspendues à la tombée de la nuit et doivent reprendre mardi.

Près d'un demi-million à bord

L'ATR 42 de la compagnie indonésienne avait décollé dimanche de Jayapura, capitale de la Papouasie, pour Oksibil, et disparu des écrans radars une dizaine de minutes après avoir demandé l'autorisation de descendre pour l'atterrissage, alors que la météo était mauvaise (voir encadré).

L'avion qui s'est écrasé dimanche transportait 6,5 milliards de roupies en liquide (l'équivalent d'environ 455'000 francs suisses) destinés être distribués à des familles pauvres de la province de Papouasie, a indiqué un responsable.

agences/mac

Publié le 16 août 2015 à 11:42 - Modifié le 17 août 2015 à 14:30

"Météo très très mauvaise"

L'appareil effectuait une liaison entre Jayapura, capitale de la province de Papouasie sur la côte nord, et Oksibil au centre du territoire. Il volait depuis une trentaine de minutes au moment de sa disparition.

"La météo est très très mauvaise là-bas. Il fait très sombre et c'est très nuageux. Les conditions ne sont pas propices aux recherches. La zone est montagneuse", a indiqué le porte-parole du ministère des Transports.