Modifié le 06 août 2015 à 20:12

Le débris d'avion retrouvé à La Réunion appartient bien au vol MH370

Disparition du MH370: le débris trouvé à la Réunion est bien un morceau de cet avion
Disparition du MH370: le débris trouvé à la Réunion est bien un morceau de cet avion 19h30 / 0 min. / le 05 août 2015
Le Premier ministre malaisien a annoncé que le débris d'aile retrouvé sur l'île de La Réunion appartenait au Boeing 777 disparu de Malaysia Airlines. La justice française parle de "très fortes présomptions".

"C'est avec un coeur très lourd que je dois vous dire qu'une équipe internationale d'experts a conclu que le débris trouvé sur l'île de la Réunion provient effectivement du vol MH370", a déclaré mercredi le Premier ministre malaisien Najib Razak, dont les propos étaient retransmis en direct à la télévision.

Seule pièce à conviction

"Nous avons maintenant des preuves physiques (...) que le vol MH370 a terminé son vol tragiquement dans le sud de l'océan Indien", a-t-il dit.

L'avion de la Malaysia Airlines aurait disparu dans une région proche de l'Australie. Ce bout d'aile constitue à ce jour la seule éventuelle pièce à conviction de la mystérieuse catastrophe aérienne.

"Très fortes présomptions"

Depuis Paris, le procureur de la République française Serge Mackowiak, prudent, a assuré quelques minutes après qu'il existait de "très fortes présomptions" que le fragment d'aile provienne du vol MH370.

"Ces très fortes présomptions seront à confirmer par des analyses complémentaires qui débuteront dès jeudi matin", a-t-il toutefois rajouté.

afp/reuters/mre

>> Le reportage du 19h30 sur l'analyse des débris:

Disparition du MH370: l'analyse des débris devrait éclaircir ce mystère
19h30 - Publié le 05 août 2015

Publié le 05 août 2015 à 20:01 - Modifié le 06 août 2015 à 20:12

Les familles des victimes veulent des réponses

Des familles des personnes mortes dans le Boeing du vol MH370 ont exigé de connaître les causes de cette catastrophe aérienne, après que la Malaisie a confirmé que le débris d'avion retrouvé provenait bien de l'appareil disparu.

"Maintenant, je veux savoir où est la carlingue de l'avion pour que nous puissions en extraire les passagers et obtenir la boîte noire de manière à savoir ce qui s'est passé. Seul cela, pour nous, mettra un point final" à cette affaire, a déclaré Jacquita Gonzales dont le mari était un des membres de l'équipage.