Modifié le 02 août 2015 à 20:08

Un attentat-suicide du PKK provoque la mort de deux policiers turcs

Turquie: un attentat-suicide du PKK a touché un poste de gendarmerie
Turquie: un attentat-suicide du PKK a touché un poste de gendarmerie 12h45 / 1 min. / le 02 août 2015
Deux policiers turcs ont été tués et 31 autres blessés dimanche matin dans un attentat visant un poste de gendarmerie de la province d'Agri, dans l'est du pays. Le PKK a revendiqué l'attentat.

Un tracteur bourré de deux tonnes d'explosifs a été précipité contre la gendarmerie des environs de la ville de Dogubayazit, a précisé l'armée via l'agence gouvernementale Anatolie.

Le PKK a revendiqué l'attentat, ajoutant dans un communiqué que "des dizaines de soldats ont été tués". Selon des images montrées par les télévisions, le toit et une des façades de la gendarmerie, un vaste bâtiment blanc de plusieurs étages, ont été soufflés par l'explosion.

Premier attentat-suicide

C'est le premier attentat-suicide de ce type signalé depuis que la trêve entre le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) et l'armée turque a volé en éclats il y a une dizaine de jours.

Dans une autre attaque perpétrée dimanche et attribuée là encore au PKK, un soldat turc a été tué et sept autres blessés lorsqu'une mine a explosé au passage d'un convoi militaire sur une route dans le sud-est de la Turquie.

ats/fisf/olhor

Publié le 02 août 2015 à 10:02 - Modifié le 02 août 2015 à 20:08

Au moins 17 tués au sein des forces de l'ordre turques

Depuis le 22 juillet, au moins 17 membres des forces de l'ordre turques ont été tués et plusieurs dizaines d'autres blessés, selon un décompte de l'AFP.

De son côté, l'armée turque continue de mener des raids contre les positions du PKK au nord de l'Irak. Au moins 260 combattants kurdes auraient été tués et 400 blessés, selon la Turquie.