Modifié

Le président turc Erdogan met fin au processus de paix avec les Kurdes

Le président turc Recep Tayyip Erdogan dit vouloir poursuivre "avec détermination" la lutte contre le terrorisme. [Berk Ozkan - Anadolu Agency/Keystone]
La Turquie annonce la fin du processus de paix avec le PKK / Le 12h30 / 1 min. / le 28 juillet 2015
La poursuite du processus de paix avec les séparatistes kurdes est "impossible", a affirmé mardi le président turc Erdogan. Il a aussi confirmé sa volonté de continuer à lutter contre le groupe EI.

La poursuite du processus de paix avec les séparatistes kurdes de Turquie est "impossible" tant que ceux-ci mèneront des attaques dans le pays, a déclaré mardi le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Les militants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) a repris l'action armée après l'attentat meurtrier perpétré à Suruç le 20 juillet et attribué au groupe djihadiste Etat islamique (EI).

>> Lire: Attentat meurtrier dans une ville turque frontalière de la Syrie

Lutte "déterminée" contre le terrorisme

La Turquie ne "reculera pas" devant la menace "terroriste" (...) C'est un long processus qui se poursuivra avec la même détermination", a également affirmé Erdogan devant la presse, alors que l'Otan se réunissait à Bruxelles à la demande d'Ankara pour parler de la situation sécuritaire en Turquie.

La "zone de sécurité" débarrassée du groupe Etat islamique, que souhaitent instaurer la Turquie et les Etats-Unis dans le nord de la Syrie, faciliterait le retour des 1,8 million de réfugiés syriens, a encore estimé le président turc.

>> Lire: Les Etats-Unis et la Turquie s'allient pour éliminer l'EI du nord de la Syrie

ats/jvia

Publié Modifié