Modifié le 13 juillet 2015

Le Premier ministre roumain mis en examen pour corruption

Le leader roumain Victor Ponta devant le siège du Parquet anticorruption (DNA) à Bucarest, le 13 juillet 2015.
000 DV2083281 [ - ]
Le Premier ministre roumain Victor Ponta a été mis en examen pour corruption lundi, pour des faits remontant à l'époque où il était avocat, a annoncé le Parquet anticorruption (DNA).

Les procureurs ont placé sous séquestre une partie de ses biens pour pouvoir, le cas échéant, compenser le préjudice subi par l'Etat, a ajouté le DNA.

Victor Ponta, 42 ans, s'était rendu dans la matinée au siège du DNA pour être entendu par les procureurs. Selon des sources judiciaires, il aurait refusé de répondre aux questions.

Le Premier ministre est accusé de "17 infractions de faux en écriture, de complicité d'évasion fiscale et de blanchiment", pour des faits remontant à 2007-2011, alors qu'il était avocat.

55'000 euros d'un proche

Les procureurs l'accusent d'avoir reçu l'équivalent de 55'000 euros de la part d'un proche, également avocat à l'époque, avec lequel il aurait signé un contrat de collaboration.

Victor Ponta a démissionné dimanche de la tête du Parti social-démocrate au pouvoir, "afin d'éviter de nuire au parti, je vous informe de ma décision de ne plus occuper de fonction dirigeante tant que je n'aurai pas fait la preuve de mon innocence", a-t-il expliqué.

ats/fme

Publié le 13 juillet 2015 - Modifié le 13 juillet 2015