Modifié le 18 juin 2015 à 18:44

Des quantités massives de contrebande animale ont été saisies

Des tonnes d'ivoire, provenant en majorité de défenses d'éléphants, ont été saisies au cours de la vaste opération.
Des tonnes d'ivoire, provenant en majorité de défenses d'éléphants, ont été saisies au cours de la vaste opération. [ - Europol]
Plusieurs tonnes d'ivoire, des cornes de rhinocéros et des os de baleines notamment ont été saisis dans une opération internationale impliquant 62 pays, a annoncé jeudi l'Office européen de police Europol.

"L'opération COBRA III, la plus grande opération visant le commerce illégal d'espèces menacées jamais organisée, a mené à la saisie d'immenses quantités de contrebande animale", a indiqué Europol dans un communiqué.

Plusieurs responsables des réseaux criminels ont été emprisonnés. Au moins 300 suspects auraient été arrêtés, selon une association participant à l'opération.

L'opération montre "encore une fois la réelle dimension internationale de ces crimes", selon son directeur.

Milliers d'animaux morts ou vifs

Plus d'une centaine de cornes de rhinocéros ont été saisies au cours de l'opération, qui a duré deux mois, tout comme 1439 animaux morts ou en vie, dont des hippocampes, des tortues ou des anguilles.

Seize côtes de baleines ont été saisies aux Pays-Bas, ainsi que 20 kilos de sangsues en vie en Bulgarie. En Grande-Bretagne, ce sont plus de 10'000 hippocampes morts et 400 tortues vivantes qui ont été découverts.

"L'enquête continue dans de nombreux pays", indique Europol.

ats/grin

Publié le 18 juin 2015 à 16:41 - Modifié le 18 juin 2015 à 18:44

Tonnes d'ivoire saisies

En Thaïlande, la police a saisi en avril quatre tonnes d'ivoire dans des containers en provenance de la République démocratique du Congo, alors que son commerce a été interdit depuis 1989.

Une semaine plus tard, trois tonnes d'ivoire en provenance du Kenya et en partance pour le Laos ont également été interceptés. Plus de 500 pièces en ivoire, pesant plus de trois tonnes, ont également été saisies dans un container "marqué comme feuilles de thé provenant de Mombasa, Kenya", selon les douaniers thaïlandais.

L'ivoire provient principalement des défenses d'éléphants et sert surtout à fabriquer des objets.