Modifié

Le trafic de migrants est très rentable pour les réseaux, selon Fedpol

Les djihadistes sont toujours plus actifs sur Internet et les réseaux sociaux, Fedpol déclare que la surveillance de ces médias est prioritaire [RTS]
Les djihadistes sont toujours plus actifs sur internet et les réseaux sociaux / 12h45 / 1 min. / le 29 mai 2015
Le trafic de migrants est au niveau mondial l’une des formes les plus rentables de criminalité, indique l'Office fédéral de la police dans son rapport annuel publié vendredi.

Selon Fedpol, une des tendances actuelles est le "passage de frontières garanti". Pour y parvenir, des mariages fictifs sont organisés, des documents usurpés ou des pots-de-vin versés.

Deux routes utilisées

Deux routes mènent vers la Suisse. La plus importante passe par l'Afrique du Nord et l'Italie, via la mer Méditerranée. Les passeurs l'utilisent pour faire arriver des milliers de personnes venues d’Erythrée, de Syrie et de Somalie sur territoire helvétique, principalement par voiture.

Les trafiquants sont en grande partie des citoyens suisses et des réfugiés reconnus ayant la même origine ethnique que les migrants.

La seconde route part d'Istanbul et passe par les Balkans en direction de l’Autriche ou de l’Italie. Elle est avant tout empruntée par des ressortissants de Syrie, d’Afghanistan, du Pakistan, du Kosovo, d’Irak et du Kurdistan. Les passeurs seraient principalement des membres du milieu criminel de souche albanaise, selon Fedpol.

Fedpol a aussi décidé d'annuler le projet de hotline pour les proches de jeunes voulant partir faire le djihad: >> Ecouter les explications de Nicoletta Della Valle, directrice de Fedpol

Qui sont ces jeunes qui partent faire le djihad. [Jonathan Stutz - Fotolia]Jonathan Stutz - Fotolia
Fedpol annule le projet de hotline pour les proches de jeunes voulant partir faire le djihad / Le 12h30 / 2 min. / le 29 mai 2015

ats/fisf

Publié Modifié

Lutte contre les chefs des réseaux essentielle

Au vu des moyens nécessaires aux passeurs, il est probable que le degré d’organisation et le caractère international des réseaux augmentent. Les enquêtes contre les dirigeants de ces trafics de migrants sont essentielles, estime fedpol.

Les condamnations ont été rares en Suisse ces dernières années. Les justices cantonales n'en font pas une priorité, ou alors ne disposent pas de l'expérience requise, relève fedpol. L'aide fournie par la Police judiciaire fédérale se révèle à ce titre indispensable.

Internet, menace bien plus réelle qu'il n'y paraît

On ne se fait pas seulement voler ou attaquer dans la rue. Les terroristes et les malfrats sont aussi présents sur Internet. Pourtant, la population ne se comporte pas de la même façon face à ces deux univers, note Fedpol dans son rapport annuel.

Fedpol finalise son enquête sur un administrateur influent du plus important forum Internet anglophone et qui a diffusé à large échelle des images et des vidéos à la gloire des djihadistes.

Une lutte efficace contre la radicalisation via Internet ne sera possible qu’en collaboration étroite avec les fournisseurs d’accès, souligne Fedpol.