Modifié

Plusieurs centaines de migrants en grande difficulté en Méditerranée

Des centaines de migrants tentent chaque jour la dangereuse traversée de la Méditerranée (image prétexte). [Massimo Sestini - Keystone]
Des centaines de migrants tentent chaque jour la dangereuse traversée de la Méditerranée (image prétexte). [Massimo Sestini - Keystone]
Les garde-côtes italiens ont demandé lundi l'aide de navires marchands pour venir en aide à deux bateaux chargés de migrants en difficulté au large de la Libye, dont un transportant quelque 300 personnes.

Un bateau pneumatique, transportant 100 à 150 personnes, et un bateau plus vaste, avec quelque 300 personnes à bord, ont appelé au secours, provoquant l'intervention des garde-côtes italiens, a indiqué le président du Conseil italien Matteo Renzi, lors d'une conférence de presse en présence de son homologue maltais Joseph Muscat.

Le bateau pneumatique se trouve près des côtes libyennes, à environ 30 milles (55 km) au large, a-t-il précisé.

>> Lire aussi: Le durcissement de la politique d'asile en Europe dénoncé

Appel de détresse

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a indiqué avoir reçu lundi un appel de détresse lancé par téléphone par une personne disant se trouver sur un bateau en train de couler, avec quelque 300 migrants à bord, en Méditerranée.

"L'OIM à Rome vient de recevoir un appel demandant de l'aide d'un bateau dans les eaux internationales (...) La personne qui a appelé affirme qu'il y a plus de 300 passagers sur son bateau et qu'il est en train de couler", a indiqué aux médias l'organisation internationale, basée à Genève.

Cette même personne a indiqué à l'OIM qu'il y avait au moins 20 morts. Ce chiffre n'a pas été évoqué par Matteo Renzi.

Sommet européen jeudi

Suite au naufrage de dimanche, le chef du gouvernement italien Matteo Renzi a réclamé un sommet européen d'urgence, sur le "trafic d'êtres humains" imputés aux passeurs. Cette réunion extraordinaire se tiendra jeudi à Bruxelles, a annoncé lundi le président du Conseil européen Donald Tusk.

Plan d'urgence en dix mesures

La Commission européenne a pour sa part présenté lundi un plan en dix points pour faire face à la crise des migrants en Méditerranée. Parmi les dix points du plan figure notamment un renforcement des opérations de recherche et de secours, avec le doublement du budget et du nombre de navires alloués à l'opération Triton de surveillance maritime en Méditerranée.

>> Le sujet sur le sommet de Luxembourg:

Les ministres ont respecté une minute de silence. [Thierry Monasse - AP/Keystone]Thierry Monasse - AP/Keystone
Les ministres européens réunis pour réagir face au drame de l'immigration / Le 12h30 / 2 min. / le 20 avril 2015

agences/kkub/olhor

Publié Modifié

Trois morts dans un naufrage en Grèce

Trois migrants, dont un enfant, ont péri lundi dans un naufrage près de l'île grecque de Rhodes, dans le sud-est de la mer Egée, et 93 personnes ont pu être sauvées au cours d'une impressionnante opération de secours à quelques mètres du rivage, a annoncé la police portuaire.

Les autorités grecques ont secouru 93 migrants, dont trente ont été hospitalisés, mais restent prudentes sur le nombre total des personnes présentes à bord du voilier qui a fait naufrage.

Réseau de passeurs démantelé en Italie

La justice italienne a arrêté lundi 24 membres d'un réseau de passeurs qui faisait transiter des immigrés d'Afrique jusqu'en Europe du Nord, via la Méditerranée et la Sicile, a-t-on appris auprès du parquet de Palerme.

Ces trafiquants avaient organisé au moins 15 voyages depuis mai 2014 et réclamaient aux candidats à l'immigration entre 1.500 et 2.000 dollars, a précisé le parquet.