Modifié

Plus de 140 morts dans des attaques du groupe EI au Yémen

Après les attaques de mosquées au Yémen [RTS]
Après les attaques de mosquées au Yémen / L'actu en vidéo / 36 sec. / le 20 mars 2015
Selon un nouveau bilan, au moins 142 personnes ont péri vendredi dans trois attentats suicide, revendiqués par le groupe Etat islamique, visant des mosquées de la capitale yéménite Sanaa.

Une bombe a explosé vendredi dans la mosquée Badr, au sud de Sanaa, suivie d'une autre à l'entrée de ce même lieu de culte quand les fidèles prenaient la fuite. Un troisième attentat a ensuite visé une mosquée du nord de la capitale du Yémen.

Une branche du groupe Etat islamique (EI) au Yémen a revendiqué les attentats dans un communiqué publié sur internet.

Attaque la plus meurtrière

Les miliciens Houthis, hostiles au président Abd Rabbo Mansour Hadi, prient dans ces mosquées. La télévision Al-Massira, contrôlée par les Houthis, a affirmé que les hôpitaux de la capitale réclamaient en urgence des dons de sang.

Ces attentats sont les plus meurtriers depuis l'explosion d'une voiture piégée devant l'académie de police de Sanaa, qui avait fait 37 morts et 66 blessés le 7 janvier, alors que la capitale n'était pas encore totalement aux mains des Houthis.

>> Lire: Plusieurs morts dans d'intenses combats à Aden au Yémen

afp/ptur

Publié Modifié

29 morts dans le sud du pays

Les forces de sécurité yéménites et des groupes armés comprenant des activistes liés à Al-Qaïda et des séparatistes sudistes se sont affrontés vendredi dans le sud du Yémen, faisant 29 morts selon un responsable des services de sécurité.