Modifié

Une soixantaine de morts dans des explosions au Nigeria

La police est sur place après les explosions à Maiduguri. [AP Photo/Jossy Ola - key]
La police est sur place après les explosions à Maiduguri. [AP Photo/Jossy Ola - key]
Au moins 58 personnes ont été tuées samedi dans trois explosions à Maiduguri, ancien fief du groupe islamiste Boko Haram dans le nord-est du Nigeria, selon des témoins et une source judiciaire.

Ces attentats ont également fait près de 140 blessés.  Au moins une des explosions a été provoquée par une kamikaze. De nombreux enfants ont été tués par ces attaques attribuées aux islamistes de Boko Haram, qui ont touché deux marchés très fréquentés et une gare routière bondée.

La première explosion a eu lieu vers 11h20, lorsqu'une kamikaze a fait exploser sa ceinture d'explosifs sur le marché aux poissons "Baga", tuant au moins 18 personnes.

Des kamikazes?

Une heure plus tard, une autre explosion a frappé un second marché de Maiduguri, le "Monday market", faisant au moins 15 morts et semant le chaos.

Enfin, vers 13h00, une troisième déflagration a touché un parking situé à côté d'une gare routière bondée. Certains témoins des deux dernières explosions ont également évoqués des kamikazes, mais l'information n'a pu être confirmée.

ats/hend

Publié Modifié

Avant les élections

Ces combats se déroulent à trois semaines des élections présidentielle et législatives du 28 mars, qui ont déjà été reportées une première fois pour des raisons sécuritaires. Boko Haram a juré d'en empêcher la tenue.

L'insurrection islamiste et sa répression par les forces de l'ordre nigérianes ont fait plus de 13'000 morts et 1,5 million de déplacés au Nigeria depuis 2009.

Le village de Maiduguri, lieu de l'attaque