Modifié le 13 février 2015 à 13:28

Un parti musulman va participer aux élections départementales françaises

Capture d'écran du site internet de l'UDMF.
Un parti musulman annonce sa participation aux prochaines élections françaises Le 12h30 / 1 min. / le 13 février 2015
Un parti politique musulman annonce sa participation aux élections départementales françaises de mars prochain. Il milite notamment pour l'autorisation du voile à l'école et la finance islamique.

L’Union des démocrates musulmans français (UDMF) a annoncé jeudi sa décision de présenter plusieurs candidats au scrutin départemental agendé à mi-mars prochain. La formation, qui revendique près de 900 adhérents et 8000 sympathisants, veut notamment promouvoir la finance islamique.

L'objectif est encore modeste: l'UDMF présentera huit candidats dans toutes la France, principalement en région parisienne, mais aussi à Lyon et à Marseille, alors que ce scrutin concerne 2000 cantons.

Polémique et réplique

Un mois après les attentats de Charlie Hebdo, ses dirigeants s’attendaient à une polémique mais contre-argumentent: pourquoi pas de parti musulman, alors qu’il existe déjà en France un parti démocrate-chrétien?

La création de cette nouvelle formation politique peut aussi, explique son fondateur Najib Azergui, faire revenir vers les urnes toute une catégorie de citoyens qui se sentent mal ou pas représentés.

Candidat à la présidentielle?

Reste que le programme de ce parti est sans ambiguïté: il milite pour l’autorisation du voile à l’école, l’extension de la finance islamique et du commerce halal.

En cas de succès dans les urnes, l’UDMF se verrait bien présenter un candidat à l'élection présidentielle de 2017.

Frédéric Says/oang

Publié le 13 février 2015 à 12:54 - Modifié le 13 février 2015 à 13:28