Modifié

Des milliers de Kosovars manifestent pour la démission d'un ministre serbe

Entre 7000 et 30'000 personnes selon les sources ont manifesté dans les rues de Pristina au Kosovo, samedi 24 janvier. [Erkin Keci - Anadolu Agency - AFP]
Manifestations au Kosovo pour inciter le gouvernement à tenir ses promesses / Le 12h30 / 1 min. / le 25 janvier 2015
Se sentant "insultés" par un ministre de la minorité serbe, des milliers d'Albanais ont manifesté samedi à Pristina, exigeant sa démission et que le gouvernement garde des mines visées par la Serbie.

La police kosovare a utilisé du gaz lacrymogène samedi pour disperser des manifestants violents à Pristina, au terme d'un rassemblement au cours duquel entre 7000 et 30'000 personnes (selon les sources) exigeaient le limogeage du ministre serbe du Travail au sein du gouvernement du Premier ministre kosovar Isa Mustafa.

"Insultes"

Selon les manifestants, le ministre Aleksandar Jablanovic a insulté la majorité albanaise du Kosovo, territoire qui a proclamé son indépendance de la Serbie en 2008. Ils lui reprochent d'avoir qualifié de "sauvages" des manifestants albanais qui avaient empêché, il y a deux semaines, un groupe de Serbes de visiter un monastère à l'occasion du Noël orthodoxe dans l'ouest du Kosovo sous le prétexte que des "criminels de guerre" se trouvaient parmi les pèlerins. Le ministre s'est, depuis, publiquement excusé pour sa déclaration.

Volonté d'apaisement

Le gouvernement d'Isa Mustafa, récemment formé, compte plusieurs ministres serbes signe d'une volonté d'apaisement des relations entre les Serbes du Kosovo et aussi avec la Serbie qui ne reconnait pas l'indépendance du Kosovo.

afp/gax

Publié Modifié

Près de 90% d'Albanais au Kosovo

Les Albanais représentent plus de 90% des 1,8 million d'habitants du Kosovo. Sur les quelque 120'000 Serbes restés au Kosovo, environ 40'000 vivent dans le nord limitrophe de la Serbie et 80'000 dans des enclaves éparpillées dans le reste du territoire peuplé par une écrasante majorité d'Albanais.

L'enjeu des mines de Trepça

Les manifestants revendiquaient de plus samedi que le gouvernement prenne comme promis la tête des mines de Trepça, dans le nord du pays. Des mines dont la Serbie revendique aussi la propriété.