Modifié le 19 janvier 2015 à 08:46

L'Ukraine assure avoir repris le contrôle de l'aéroport de Donetsk

Photo de l'aéroport de Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, prise le 15 janvier.
Interview de François Heisbourg, conseiller à la Fondation pour la recherche stratégique Le Journal du matin / 2 min. / le 19 janvier 2015
L'armée ukrainienne a affirmé dimanche avoir repoussé à l'aide de chars l'offensive des rebelles prorusses sur l'aéroport de Donetsk, alors que des milliers de personnes ont marché à Kiev.

Lancée depuis deux jours par les séparatistes prorusses, la puissante offensive sur l'aéroport de Donetsk aurait été écartée samedi soir. L'armée ukrainienne assure dimanche avoir repris pratiquement tout le terrain cédé ces dernières semaines.

Avec l'appui d'au moins une dizaine de chars, les Ukrainiens affirment avoir créé un couloir vers l'aéroport pour permettre l'arrivée de renforts et l'évacuation des victimes.

Les troupes n'ayant pas franchi la ligne de front établie par les accords de Minsk, cette opération "n'est pas une violation de la trêve" instaurée début décembre, selon le porte-parole ukrainien.

Plusieurs civils tués

Des journalistes sur place ont entendu des tirs d'artillerie résonner toute la nuit et dans la matinée.

Le bilan des combats se monte à 3 morts et 31 blessés en 24 heures, d'après l'armée ukrainienne. Un quatrième soldat a été tué dans une autre zone du conflit. Au moins cinq civils, dont deux enfants, ont également péri dans des bombardements.

afp/vtom

Publié le 18 janvier 2015 à 17:24 - Modifié le 19 janvier 2015 à 08:46

Marche en hommage aux victimes

A Kiev et dans d'autres grandes villes ukrainiennes, des milliers d'Ukrainiens se sont réunis pour rendre hommage aux victimes du conflit, qui a fait plus de 4800 morts depuis avril.

Dans la capitale ukrainienne, les manifestants ont défilé dans le centre-ville avant de se réunir sur le Maïdan, place centrale de Kiev et haut lieu des protestations pro-européennes qui avaient débouché sur le renversement du président prorusse Viktor Ianoukovitch en février.

Le président Petro Porochenko et le Premier ministre Arseni Iatseniouk ont participé au rassemblement.