Modifié le 19 janvier 2015 à 07:48

Pour 4 Français sur 10, il faut éviter les caricatures de Mahomet

Devant le kiosque principal de la gare de Lausanne, très tôt jeudi matin.
Peut-on ou non publier des caricatures de Mahomet? Quatre Français sur dix estiment désormais qu'il faudrait s'abstenir. [LAURENT GILLIERON - ]
Selon un sondage diffusé par "Le Journal du Dimanche", 42% des Français estiment qu'il vaudrait mieux s'abstenir de publier des caricatures du prophète Mahomet.

Plus de quatre Français sur dix (42%) estiment qu'il faut éviter de publier des caricatures du prophète Mahomet, selon un sondage publié dimanche. Et la moitié est favorable à une limitation de la liberté d'expression sur Internet.

Dans ce sondage publié par "Le Journal du Dimanche", à une question rappelant que "certains musulmans sont blessés par la publication de caricatures de Mahomet", 57% répondent qu'il faut "ne pas tenir compte de ces réactions et continuer de publier ces dessins". Au contraire, 42% pensent qu'il "faut en tenir compte".

Retirer la nationalité aux terroristes

Plus de 80% des sondés approuvent "la déchéance de la nationalité française pour les binationaux condamnés pour des actes de terrorisme sur le sol français" et près de 70% estiment qu'il faut interdire le retour en France de djihadistes supposés partis se battre en Syrie, au Yémen ou en Libye.

En revanche, 57% ne sont pas favorables à "d'autres interventions militaires françaises sur ces territoires".

afp/sbad

Publié le 18 janvier 2015 à 08:44 - Modifié le 19 janvier 2015 à 07:48

Regain de popularité pour Hollande et Valls

La popularité du président français François Hollande, au plus bas avant les attentats de la semaine dernière à Paris, a bondi de dix points en une semaine pour atteindre 34% de satisfaits, selon un sondage. Le premier ministre Manuel Valls gagne, lui, neuf points, à 44% d'avis positifs.

Avec 34% de bonnes opinions contre 65% d'opinions défavorables, le président de la République voit sa cote remonter à un niveau inédit depuis mai 2013, selon un sondage BVA pour Orange et iTELE diffusé samedi. 75% des Français avaient encore une "mauvaise" ou "très mauvaise" opinion du chef de l'Etat en décembre et 76% le 6 janvier.