Modifié

Manifestations dans le monde musulman contre la Une de Charlie Hebdo

Vague de protestations anti-blasphème au Moyen-Orient [RTS]
Vague de protestations anti-blasphème au Moyen-Orient / L'actu en vidéo / 1 min. / le 16 janvier 2015
Des milliers de personnes ont manifesté dans le monde musulman après la prière du vendredi contre la caricature de Mahomet qui figure en Une du dernier Charlie Hebdo. Au Niger, quatre personnes ont trouvé la mort.

Des milliers de manifestants ont dénoncé vendredi, dans de nombreux pays musulmans, la publication d'une nouvelle caricature de Mahomet par le journal satirique Charlie Hebdo.

Des milliers de fidèles ont défilé dans les grandes villes du Pakistan, où le Parlement a unanimement condamné la publication de "caricatures blasphématoires".

A Karachi, la contestation a tourné à l'affrontement avec la police devant le consulat français, où un photographe de l'AFP a été grièvement blessé par balle.

Appel aux manifestations

Le Pakistan avait condamné l'attentat de la semaine dernière. Mais le ton s'est durci ces derniers jours, avec une première manifestation en hommage aux frères Chérif et Saïd Kouachi, auteurs de l'attaque contre l'hebdomadaire.

Outrés, les grands partis islamistes, dont la Jamaat-e-Islami, avaient appelé à des manifestations nationales pour dénoncer la nouvelle caricature.

agences/jvia

Publié Modifié

Manifestations dans d'autres pays

En Iran, le leader de la prière du vendredi à Téhéran, l'Ayatollah Mohammad Ali Movahedi Kermani a considéré la caricature de Mahomet comme un "crime" choquant et un "blasphème". Il a dénoncé ceux qui justifient leur soutien à ce type de dessin en invoquant la liberté. Les fidèles ont ensuite entamé un défilé en scandant des slogans contre Charlie Hebdo.

Plus de 2000 musulmans ont également défilé à Amman, en Jordanie, scandant des slogans anti-blasphème et dénonçant la participation du régime jordanien à la marche de Paris "contre le terrorisme" dimanche. Des affrontements ont éclaté avec les forces de sécurité.

De virulentes protestations ont aussi eu lieu à Istanbul, en Turquie, où des protestataires ont brandi des pancartes "Je suis Chérif/Said Kouachi".

Le président afghan condamne la Une

Le président afghan Ashraf Ghani a qualifié d'acte "irresponsable" samedi la publication d'une nouvelle caricature de Mahomet mercredi dans Charlie Hebdo.

"Le président Mohammad Ashraf Ghani condamne fermement la caricature du prophète Mahomet publiée récemment dans Charlie Hebdo, et la qualifie d'insulte à la religion sacré de l'islam et au monde musulman", a indiqué le palais présidentiel dans un communiqué.

"Le président Ghani a souligné que la liberté d'expression devrait être utilisée de façon constructive afin de promouvoir la coexistence pacifique entre les religions", a conclu le communiqué.

Ashraf Ghani avait toutefois condamné la semaine dernière l'attaque contre Charlie Hebdo.

Manifestations en Afrique, plusieurs morts au Niger

Quatre personnes sont mortes et 45 ont été blessées vendredi à Zinder, deuxième ville du Niger, dans les manifestations contre la Une de Charlie Hebdo qui ont mobilisé des milliers de personnes à la sortie des mosquées. Les quatre victimes sont mortes par balles.

Les marches ont aussi abouti à l'incendie du Centre culturel franco-nigérien (CCFN) et au saccage de trois églises, une catholique et deux évangéliques.

Parallèlement, plusieurs milliers de personnes ont protesté vendredi après-midi à Bamako, au Mali.

En Mauritanie, plusieurs milliers de personnes ont défilé à Nouakchott, brûlant un drapeau français selon des témoins. Ce fut aussi le cas à Dakar, au Sénégal. Des manifestations ont encore eu lieu à Alger et à Tunis.