Modifié

"Nous vaincrons ces assassins barbares", jurent Obama et Cameron

Barack Obama et David Vameron lors d'une rencontre en septembre dernier. [Keystone]
Barack Obama et David Vameron lors d'une rencontre en septembre dernier. [Keystone]
Dans une tribune à quatre mains publiée jeudi par le Times de Londres, Barack Obama et David Cameron se sont engagés à opposer un front commun contre les djihadistes après les attentats en France.

"Qu'il s'agisse de fanatiques isolés ou d'organisations telles qu'Al-Qaïda, le groupe Etat islamique ou Boko Haram, nous ne nous laisserons pas intimider par les extrémistes. Nous vaincrons ces assassins barbares et leur idéologie dévoyée", ont promis le premier ministre britannique David Cameron et le président américain Barack Obama.

Dans une tribune publiée dans l'édition de jeudi du quotidien britannique The Times, ils écrivent qu'ils continueront à "se dresser ensemble contre ceux qui menacent nos valeurs et notre mode de vie".

Rencontre prévue

"Quand les libertés que nous chérissons ont été victimes d'un attentat cruel à Paris, le monde a répondu d'une même voix", poursuivent-ils.

Les deux hommes dîneront ensemble jeudi et auront un entretien le lendemain dans le bureau ovale.

Lire aussi: Un Américain arrêté pour un avoir projeté un attentat contre le Capitole

ats/reuters/mre

Publié Modifié

Cinq Canadiens membres de l'EI tués

Cinq Canadiens ont récemment trouvé la mort dans les combats en Syrie aux côtés des membres de l'Etat islamique (EI), ont indiqué des médias locaux mercredi.

L'un d'entre eux avait appelé à des opérations de représailles contre le Canada dans un message vidéo. Ancien étudiant à l'université d'Ottawa, l'homme se faisait appeler "Abu Anwar al-Canadi".

Il avait rejoint les combattants de l'EI en Syrie il y a environ un an. Le quotidien "National Post" a indiqué que le djihadiste de 23 ans avait été tué près de la ville syrienne kurde de Kobané.

Quatre autres Canadiens, tous affiliés à une même famille d'origine somalienne, ont également péri il y a quelques mois aux côtés de combattants de l'EI, d'après un témoignage rapporté mercredi par la télévision publique CBC.

Un charnier découvert dans le nord de l'Irak

Un charnier contenant les corps de seize hommes, les yeux bandés et les mains liées derrière le dos, a été découvert dans la région de Kobachi.

Cette région située dans le nord de l'Irak était contrôlée pendant plusieurs mois l'an dernier par les djihadistes de l'Etat islamique (EI).

Maintien de la pression sur la Russie

Barack Obama et David Cameron ont assuré dans leur tribune qu'ils continueront à faire pression sur la Russie pour obtenir la fin conflit ukrainien.

"Si nous laissons ces violations fondamentales du droit international impunies, nous souffrirons tous de l'instabilité qui en découlera. A travers notre réponse ferme et unie, nous avons fait savoir sans ambiguïté que la communauté internationale ne resterait pas sans réaction tandis que la Russie tente de déstabiliser l'Ukraine", écrivent-ils.