Modifié

Un nouvel attentat est inévitable, selon le chef de l'antiterrorisme de l'UE

Le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme met en garde contre le risque de nouveaux attentats. [Emmanuel Dunand - AFP]
Le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme met en garde contre le risque de nouveaux attentats. [Emmanuel Dunand - AFP]
Gilles de Kerchove, le coordinateur de l'UE pour la lutte contre le terrorisme, a mis en garde mardi contre le risque de nouveaux attentats et souligné le phénomène de radicalisation dans les prisons.

Le coordinateur européen pour la lutte contre le terrorisme, Gilles de Kerchove, a mis en garde mardi dans un entretien à l'AFP contre le risque de nouveaux attentats et les dangers de la radicalisation dans les prisons.

"On n'empêchera pas un nouvel attentat (...) Mais on peut essayer d'empêcher le plus possible que cela se produise, sans entrer dans une société totalitaire", a-t-il déclaré.

Selon lui, il faut harmoniser les dispositifs pénaux, mais sans pour autant envoyer tous les combattant qui reviennent de Syrie en prison, qu'il considère comme un "incubateur de radicalisation massive".

Près de 3000 combattants

Pour Gilles de Kerchove, la solution est "la palette de la prévention, de la détection, de la répression", ainsi que la dimension internationale de l'action.

Près de 3000 Européens sont considérés comme des combattants étrangers enrôlés pour rejoindre les groupes djihadistes en Syrie ou en Irak, et 30% sont rentrés dans les pays de l'UE, selon les données en sa possession.

>> Lire aussi: Premières condamnations en France pour apologie du terrorisme

afp/jvia

Publié Modifié