Une photo des tireurs présumés. [AFP]
Publié Modifié

Les suspects de la fusillade de Charlie Hebdo auraient été identifiés, le suivi minute par minute

Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de France après la fusillade qui a fait 12 morts au siège de Charlie Hebdo à Paris, dont les dessinateurs Cabu, Charb, Tignous et Wolinski. Les suspects auraient été identifiés.

00h05

Fin du suivi minute par minute

Nous concluons ici notre suivi minute par minute. Merci de votre fidélité. Retrouvez nos derniers développements dans les pages suivantes:

Des rassemblements en Suisse et en France après la tuerie de Charlie Hebdo

Barbarie, effroi, choc, des condamnations unanimes après l'attaque de Charlie Hebdo

23h30

Importante opération de police à Reims

Une opération d'envergure d'une unité d'élite de la police française pour arrêter des suspects dans l'attentat contre l'hebdomadaire Charlie Hebdo était en cours mercredi soir à Reims (nord-est), a indiqué un officier.

"Soit les suspects vont réussir à prendre la fuite, soit il pourrait y avoir un échange de tirs", a prédit cet officier de cette unité d'élite appelée Raid, appelant les journalistes présents à la "plus grande prudence".

23h25

Hommage à un des policiers tués

Des bougies ont été allumées à l'endroit, non loin des locaux de Charlie Hebdo, où un policier a été abattu.

23h10

Mort du chroniqueur Michel Renaud

Selon Le Monde, un chroniqueur de Clermont-Ferrand, Michel Renaud, aurait également trouvé la mort dans l'attaque. Il aurait été invité en séance de rédaction par le dessinateur Cabu.

23h00

Perquisition dans le XIXème arrondissement à Paris

Le Monde annonce que des perquisitions ont été menées dans le XIXème arrondissement de Paris, citant des sources policières.

Des perquisitions sont également en cours à Charleville-Mézières, ville dont est originaire le plus jeune des suspects.

22h55

Les rassemblements en Suisse

De Genève à Berne, en passant par Lausanne, Fribourg et Delémont, des veillées ont eu lieu en l'honneur des victimes.

Rassemblements en Suisse [RTS]
Rassemblements en Suisse / L'actu en vidéo / 2 min. / le 7 janvier 2015

22h45

L'hommage de Chappatte

Les dessinateurs continuent à diffuser des hommages aux victimes. Comme Chappatte, du Temps:

22h40

Le dessinateur Honoré aussi parmi les victimes

Le dessinateur Philippe Honoré, une des victimes, est l'auteur du dernier dessin twitté par Charlie Hebdo, quelques instants avant l'attaque:

22h35

Les photos des rassemblements en Europe

22h25

Les deux frères seraient de Paris

Une source policière citée par Reuters précise que les deux frères sont originaires de Paris et que l'un d'eux a déjà été condamné dans le cadre d'une affaire de terrorisme. Le troisième suspect serait originaire de la région de Reims où, selon le quotidien régional l'Union, des perquisitions ont été menées.

22h05

Arrestation démentie par les autorités

Le ministère français de l'Intérieur a démenti l'interpellation des suspects, mais Libération affirme de source policière qu'ils sont localisés et identifiés.

22h02

Le portrait des dessinateurs tués

Cabu, Wolinski, Tignous et Charb, quatre dessinateurs engagés qui ont été tués.

Attentat contre Charlie Hebdo: les dessinateurs de presse Cabu, Wolinski, Tignous et Charb sont décédés [RTS]
Attentat contre Charlie Hebdo: les dessinateurs de presse Cabu, Wolinski, Tignous et Charb sont décédés / 19h30 / 2 min. / le 7 janvier 2015

21h52

Les blessés hors de danger

Les 11 personnes blessées durant la fusillade ne sont plus en danger de mort, selon une source médicale.

21h42

Les suspects auraient été arrêtés, annonce Libération

Libération pense savoir que les trois suspects identifiés auraient été interpellés.

"Ils auraient été interpellés mais aucune confirmation officielle n'émane pour l'heure du ministère de l'intérieur", écrit le journal sur son site internet.

21h40

L'allocution télévisée de François Hollande

Hollande [RTS]
L'allocution de François Hollande / L'actu en vidéo / 4 min. / le 7 janvier 2015

21h10

Les suspects auraient été identifiés

Le journal français Metronews assure que les noms, prénoms et dates de naissance des assaillants en fuite sont aux mains de la police.

Il s'agirait de trois hommes âgés de 18 ans, 32 ans, 34 ans: deux frères de nationalité française et un troisième de nationalité inconnue.

LeMonde.fr parle également de sources policières que trois individus ont été identifiés.

21h02

Les hypothèses

Le point sur les pistes avec Xavier Colin:

Attentat contre Charlie Hebdo: l'analyse de Xavier Colin [RTS]
Attentat contre Charlie Hebdo: l'analyse de Xavier Colin / 19h30 / 2 min. / le 7 janvier 2015

21h00

Plus de 100'000 personnes dans les rues en France

Plus de 100'000 personnes se sont rassemblées dans toute la France mercredi soir pour rendre hommage aux victimes, selon un décompte de l'AFP.

A Paris, 35'000 personnes se sont réunies place de la République, selon la police. Beaucoup arboraient un autocollant noir ou une pancarte sur laquelle on pouvait lire "Je suis Charlie".

Dans les deuxième et troisième villes du pays, Marseille et Lyon ils étaient 7000 et entre 10 et 15'000 respectivement. A Toulouse quelque 10'000 personnes s'étaient rassemblées, selon des chiffres de la police

20h48

La réaction de Barrigue

Le caricaturiste réagit avec émotion au décès de ses confrères.

Attentat contre Charlie Hebdo: la réaction de Thierry Barrigue, dessinateur de presse [RTS]
Attentat contre Charlie Hebdo: la réaction de Thierry Barrigue, dessinateur de presse / 19h30 / 2 min. / le 7 janvier 2015

20h40

Le récit de l'attaque

Attentat contre Charlie Hebdo: le récit de l'attaque du journal en plein coeur de Paris [RTS]
Attentat contre Charlie Hebdo: le récit de l'attaque du journal en plein coeur de Paris / 19h30 / 2 min. / le 7 janvier 2015

20h20

Les rassemblements à Fribourg et Lausanne

Lausanne:

Rassemblement a Lausanne [RTS]
Rassemblement a Lausanne / L'actu en vidéo / 28 sec. / le 7 janvier 2015

Fribourg:

Rassemblement a Fribourg [RTS]
Rassemblement à Fribourg / L'actu en vidéo / 37 sec. / le 7 janvier 2015

20h00

François Hollande décrète une journée de deuil national

Le président de la République s'est exprimé en direct sur les chaînes françaises.

"Demain sera décrété journée de deuil national", a annoncé François Hollande lors d'une adresse courte et solennelle à la Nation.

"Notre meilleure arme, c'est notre unité. Rien ne peut nous diviser, rien ne doit nous séparer", a déclaré le chef de l'Etat. Les drapeaux seront aussi mis en berne pendant trois jours, a-t-il précisé.

19h50

Condamnation du pape

Le pape François condamne avec la "plus grande fermeté" l'"horrible attentat" perpétré mercredi contre le journal Charlie Hebdo à Paris, a déclaré son porte-parole le Père Federico Lombardi.

19h20

Des appartements investis en Banlieue

Selon le journal Le Parisien, la police judiciaire parisienne a investi ce mercredi vers 16h30 un appartement de Pantin (Seine-Saint-Denis) dans le cadre de l’enquête sur l’attaque terroriste.

Un autre appartement situé à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) a également été fouillé.

Les policiers n’auraient procédé à aucune interpellation. Les auteurs de l'attentat sont toujours introuvables.

19h10

L'analyse de Patrick Nussbaum

Patrick Nussbaum, rédacteur en chef de RTS Radio, analyse cette "attaque contre la liberté d'expression".

Patrick Nussbaum. [RTS]RTS
L'attentat contre Charlie Hebdo est une attaque contre la liberté d'expression / Forum / 6 min. / le 7 janvier 2015

19h00

Le rappel des faits

Vers 11h20, deux hommes vêtus de noir, encagoulés et armés chacun d'une kalachnikov, se présentent au siège de Charlie Hebdo à Paris.

Ils font feu sur le chargé de l'accueil et se rendent au deuxième étage, où se trouve la rédaction de Charlie Hebdo.

Les deux hommes ouvrent le feu et achèvent froidement les personnes rassemblées pour la conférence de rédaction ainsi que le policier chargé de la protection du dessinateur Charb.

Douze personnes, dont huit journalistes et deux policiers, sont tués. Parmi les victimes figurent quatre caricaturistes vedettes, Charb, Cabu, Tignous et Wolinski, ainsi que l'économiste Bernard Maris. Onze personnes sont blessées.

Les attaquants crient "Nous avons vengé le prophète" et "Allah Akbar" et s'enfuient. Ils se trouvent nez à nez avec des policiers et ouvrent le feu, tuant l'un d'eux.

Après avoir crié "On a tué Charlie Hebdo", ils s'enfuient dans deux voitures différentes et la police a perdu leur trace. L'implication d'un troisième homme a été annoncée, mais son rôle n'est pas connu.

18h53

Rassemblements en France et en Suisse.

Plus de 5000 personnes se sont rassemblées en fin d'après-midi à Paris pour rendre hommage aux victimes et de nombreuses autres réunions ont eu lieu dans diverses villes de France.

En Suisse, des rassemblements spontanés ont été organisés à Lausanne - où 500 personnes se sont regroupées - à Berne, Fribourg et Delémont.

A Genève, 500 personnes, dont de nombreux journalistes et politiciens, étaient présents. Ils étaient aussi 200 sur la Place fédérale.

Les images devant Uni Mail:

Rassemblement a Geneve [RTS]
Rassemblement à Genève / L'actu en vidéo / 28 sec. / le 7 janvier 2015

18h51

Retour sur l'histoire de Charlie Hebdo

Forum revient sur l'itinéraire d'un journal périodiquement pris pour cible

Charlie Hebdo. [Yoan Valat - EPA/Keystone]Yoan Valat - EPA/Keystone
Charlie Hebdo, itinéraire d'un journal périodiquement pris pour cible / Forum / 8 min. / le 7 janvier 2015

18h50

Un nouveau bilan

Le procureur de la République annonce un nouveau bilan: douze morts, dont huit journalistes, et onze blessés, dont quatre graves.

18h45

Minute de silence à l'AFP

La rédaction de l'Agence France Presse (AFP) a observé une minute de silence

18h38

Une attaque préparée

"Il s'agit d'une attaque terroriste soigneusement préparée", estime l'expert en contre-terrorisme Claude Moniquet. Son interview dans Forum.

Le plan Vigipirate a été relevé. [Christophe Ena - AP/Keystone]Christophe Ena - AP/Keystone
Manuel Valls relève le plan Vigipirate à son niveau maximum / Forum / 18 min. / le 7 janvier 2015

18h35

Un membre de l'EI se félicite de l'attentat

Un combattant du groupe djihadiste Etat islamique (EI) s'est félicité de la fusillade. Il a déclaré à Reuters que cet attentat visait à venger les insultes lancées contre l'islam.

"Les lions de l'islam ont vengé notre prophète", a déclaré le Syrien Abou Moussab. "Ce sont nos lions. Il s'agit des premières gouttes. D'autres suivront", a-t-il dit.

"Que les croisés aient peur, car ils le méritent", a-t-il continué. Abou Moussab a dit ne pas connaître ceux qui ont perpétré l'attaque.

18h28

Le choc en France

Le compte-rendu des événements dans Forum avec la correspondante à Paris Ariane Hasler:

La rue menant au journal Charlie Hebdo. [Francois Mori - AP/Keystone]Francois Mori - AP/Keystone
La France sous le choc après l'attentat contre Charlie Hebdo / Forum / 10 min. / le 7 janvier 2015

18h25

Les tireurs criaient "Allah akbar"

Le procureur en charge de l'enquête a confirmé que les tireurs criaient "Allah akbar" durant l'attaque et "affirmaient vouloir venger le prophète".

18h20

Rassemblements à Genève et Lausanne

18h10

Images de la manifestation de soutien, Place de la République à Paris

Manifestation de soutien à Paris [RTS]
Manifestation de soutien à Paris / L'actu en vidéo / 35 sec. / le 7 janvier 2015

18h00

Chasse à l'homme toujours en cours

Le sort et l'identité des auteurs de la fusillade ne sont pas connus en fin d'après-midi. Ils étaient trois, selon un témoignage, mais seulement deux ont été vus sur les vidéos qui circulent.

Après avoir fui en voiture après la tuerie, les forcenés ont percuté une automobiliste, qui est légèrement blessée et ont abandonné leur voiture porte de Pantin, au nord-est de Paris.

Les assaillants ont alors braqué un automobiliste et se sont enfuis vers le nord de la capitale à bord de sa voiture.

C'est là que les forces de l'ordre ont perdu leur trace.

Plus de 3000 policiers sont mobilisés pour les retrouver.

17h45

La communication du DETEC

Le Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (Detec) a dû s'y reprendre à plusieurs reprises, son premier message sur Twitter sur le drame parisien ayant choqué des internautes:

17h35

Le message de John Kerry aux Français

17h32

La réaction de Siné

Le dessinateur a exprimé sa tristesse sur le compte Facebook de Siné Hebdo.

17h30

Après l'incendie des locaux de l'hebdomadaire en 2011

Je n'ai pas de gosses, pas de femme, pas de voiture, pas de crédit. C'est peut-être un peu pompeux ce que je vais dire, mais je préfère mourir debout que vivre à genoux.

Charb

17h20

La réaction de Didier Burkhalter

"Il n'y a pas de cible potentielle particulière en Suisse"

La politique de Didier Burkhalter semble avoir du soutien [RTS]RTS
Charlie Hebdo: Didier Burkhalter estime qu'il n'y a, à priori, pas de menaces similaires en Suisse / Audio de l'info / 1 min. / le 7 janvier 2015

17h10

L'hommage des dessinateurs de presse

17h00

Le monde condamne une attaque contre la démocratie et la liberté d'expression

16h56

Charb était menacé

Selon Rocco Contento, secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police cité par Le Figaro, le dessinateur Charb était visé par des menaces "de plus en plus importantes depuis quelques jours".

16h40

Un rassemblement spontané s'est formé place de la République à Paris

Notons que la Préfecture n'a toujours pas donné son autorisation à la manifestation en raison du plan vigipirate actuellement en état d'alerte maximale.

16h38

Une onde de choc mondiale

L'onde de choc liée à l'attentat, qui s'est propagée au-delà des frontières nationales ou même continentales, est perceptible sur twitter. Selon le site trendsmap.com, l'événement, dominant dans les tweets européens, est aussi très présent dans les messages en Inde ou aux Etats-Unis.

16h33

Des manifestations prévues en Suisse

Dans un communiqué, les syndicats de journalistes suisses ont annoncé une marche silencieuse à la Place fédérale à Berne à 18h30 mercredi soir.

Par ailleurs, des manifestations sont prévues à Genève (UNI-Mail à 18h), Lausanne (place de la Riponne à 18h), Fribourg (place Python à 18h30) et à la Chaux-de-Fonds (18h Espacité).

16h29

La réaction groupée des grandes rédactions parisiennes

"L’ensemble des Société des journalistes des rédactions du Monde, des Echos, de L’Obs, de Télérama, de Rue89, de Radio France, de RFI, de l’Agence France-Presse, de l’agence AEF, du Point, de l’Express et de Libération, condamnent l’acte de terrorisme inqualifiable perpétré ce jour au siège de Charlie Hebdo", a écrit Libération sur son compte Facebook, avant de publier la déclaration conjointe suivante:

"Nous, journalistes, tenons à exprimer notre profonde tristesse, ainsi que notre colère et souhaitons témoigner de notre soutien à nos collègues, aux policiers et à leurs familles touchés par cet effroyable attentat. En les prenant pour cible, les assaillants ont attaqué la liberté et la démocratie. Inlassablement, les journalistes défendront ces valeurs, ce droit inaliénable à la liberté d’expression."

Nous sommes tous des Charlie.

16h25

Les menaces d'Al-Qaïda contre Charb

Dans l’édition de novembre 2013 de son magazine de propagande "Inspire", Al-Qaïda dans la péninsule arabique (AQPA) avait clairement menacé Charb.

Une photo du dessinateur, accompagné de 8 autres personnalités, avait été publiée sous le message "Recherchés, morts ou vivants, pour crimes contre l’islam"

Le magazine "Inspire" avait mis Charb sur sa liste de personnes à abattre.Le magazine "Inspire" avait mis Charb sur sa liste de personnes à abattre.

16h20

Sécurité renforcée autour du journal danois Jyllands-Posten

Selon Le Figaro, qui cite un "mémo interne paru dans la presse", la sécurité a été renforcée autour du journal danois qui avait choqué avec des caricatures de Mahomet.

16h15

La RTS condamne l'attaque de Charlie Hebdo

"Extrêmement choquée, la Radio Télévision Suisse condamne avec force l'attaque meurtrière dont ont été victimes les journalistes et les collaborateurs de Charlie Hebdo dans l'exercice de leur profession. Elle exprime sa profonde sympathie envers toute la rédaction, sa solidarité et son engagement pour la défense de toute forme de liberté d'expression de la presse, dans laquelle la caricature a toute sa place", a fait savoir mercredi le directeur Gilles Marchand dans un communiqué.

16h11

Réaction du rédacteur en chef de Charlie Hebdo, actuellement à Londres

Je suis effondré... et indigné en même temps. (...) Je trouve important et normal que les réactions soient unanimes (...). J'espère qu'il n'y aura cette fois personne pour nous dire que nous sommes des laïcards intégristes ou des provocateurs.

Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie hebdo cité par Le Monde

16h05

La réaction de Philippe Geluck

Le dessinateur belge, père du célèbre chat, Philippe Geluck, a livré un hommage touchant sur RTL.

"Je ressens à peu près les mêmes choses que j'ai pu ressentir le 11 septembre lors des attentats de New York. J'ai l'impression qu'il y aura un avant et un après 7 janvier (...) Il y a d'abord la peine de perdre des amis, des grands maîtres de mon métier. Siné, Cabu et Wolinski sont des gens qui m'ont donné envie de faire ce métier, qui ont été des guides pour moi, puis  Charb et Tignous étaient des amis, des gens d'un talent fou, je suis révolté. Comment une telle barbarie est-elle possible? Comment peut-on répondre à des dessins à des mots par des armes?"

16h03

Le dernier point de situation avec la correspondante à Paris Ariane Hasler

"Une ambiance très lourde, très triste".

La police scientifique en action après la fusillade qui a touché la rédaction de Charlie Hebdo [Martin Bureau - AFP Photo]Martin Bureau - AFP Photo
Fusillade à Charlie Hebdo: le point sur la situation à 15h00 / Audio de l'info / 1 min. / le 7 janvier 2015

16h00

Lieux-clés sous surveillance

Plusieurs lieux-clés de la capitale ont été placés sous surveillance renforcée.

La sécurité a été renforcée dans les lieux-clés de la capitale. [JOEL SAGET - AFP]La sécurité a été renforcée dans les lieux-clés de la capitale. [JOEL SAGET - AFP]

15h51

Décès confirmé de l'économiste Bernard Maris

France Inter a confirmé la mort de l'économiste Bernard Maris, autre pilier de la rédaction de Charlie Hebdo et chroniqueur sur la radio de service public.

15h30

Trois attaquants confirmés

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve confirme que les attaquants étaient au nombre de trois.

Tout est mis en oeuvre pour "neutraliser le plus rapidement possible les trois criminels qui ont été à l'origine de cet acte barbare", a déclaré le ministre.

La reaction de Bernard Cazeneuve [RTS]
La réaction de Bernard Cazeneuve / L'actu en vidéo / 4 min. / le 7 janvier 2015

15h16

Les précédentes attaques contre Charlie Hebdo

Charlie Hebdo, qui revendique un ton provocateur, avait déjà été la cible d'attaques et de menaces par le passé.

2006, les caricatures de Mahomet

Le 8 février 2006, Charlie Hebdo publie douze caricatures de Mahomet au nom de la liberté de la presse, alors que représenter Dieu ou son prophète est un blasphème dans la religion musulmane. Ces dessins avaient auparavant paru dans un quotidien danois et avaient suscité des manifestations violentes. La Grande Mosquée de Paris engage des poursuites contre Philippe Val, alors directeur de Charlie Hebdo. Le journal est relaxé en janvier 2008.

2011, "Charia Hebdo"
La dernière attaque contre le journal remonte au 2 novembre 2011. Les locaux de Charlie Hebdo sont incendiés le jour de la publication d'un numéro spécial baptisé "Charia Hebdo". Ce numéro contenait de nouvelles caricatures de Mahomet. Le directeur de l'hebdomadaire Charb, menacé de mort, est alors mis sous protection policière. Il figure parmi les tués dans l'attentat mercredi.

Toujours des menaces

Depuis, la rédaction de Charlie est Hebdo est régulièrement visée par des menaces. Fin septembre 2012, un homme qui appelait à décapiter son directeur avait été interpellé à La Rochelle.

15h15

L'hommage de Bürki

Le monde a perdu de grandes plumes. Ce sont des sommités dans le dessin. C'est incroyable, c'est pas possible d'être tué à cause d'un dessin ou deux

Raymond Bürki

15h10

Les drapeaux en berne à l'Assemblée nationale tweetés par un député PS

15h01

Les attaquants se seraient d'abord trompé d'adresse

Le Figaro, présent sur les lieux, cite le policier Emmanuel Quemener, selon qui les deux tireurs se seraient trompés d'adresse, pénétrant d'abord au 6 rue Nicolas Appert, où on leur aurait dit que le siège de Charlie Hebdo était au 10.

Le quotidien cite également un policier.

"C'est toute une profession aujourd'hui qui est en pleurs (...). L'un de mes deux collègues décédés était là pour protéger (...) Charb. Dans ces cas là on tue d'abord celui qui est là pour protéger!"

Luc Poignant, policier cité par Le Figaro

14h53

L'Elysée a convoqué une réunion de crise

14h52

L'hommage de Plantu

14h50

Nicolas Sarkozy appelle à la fermeté et à l'unité nationale

"Les coupables de ces actes barbares doivent être poursuivis et châtiés. Notre démocratie est attaquée, nous devons nous défendre sans faiblesse."

Nicolas Sarkozy

14h45

L'attaque la plus sanglante depuis 40 ans

Rappel des actes terroristes les plus meurtriers en France depuis 4 décennies

>> Lire: Charlie Hebdo, l'attentat le plus sanglant depuis 40 ans en France

14h40

L'attaque aurait eu lieu en séance de rédaction

"Les assaillants auraient appelé les victimes par leurs surnoms avant de les exécuter", écrit Le Parisien. L'attaque auraient eu lieu lors de la séance de rédaction du journal, en présence des principaux contributeurs, selon plusieurs médias.

Par ailleurs, selon un policier au Monde, "3000 policier sont actuellement mobilisés. (...) On s'installe pour tenir sur la durée", explique-t-il.

Les experts de la police scientifique examinent l'un des véhicules empruntés par les assaillants.

La police scientifique enquête sur l'un des véhicules empruntés par les assaillants. [DOMINIQUE FAGET - AFP]La police scientifique enquête sur l'un des véhicules empruntés par les assaillants. [DOMINIQUE FAGET - AFP]

14h35

François Hollande annonce une intervention ce soir

14h32

#JeSuisCharlie

De nombreux internautes affichent leur solidarité avec la rédaction de Charlie Hebdo ainsi qu'avec les proches des disparus.

14h30

Un témoignage glaçant

J’étais allée chercher ma fille à la garderie, en arrivant devant la porte de l’immeuble du journal deux hommes cagoulés et armés nous ont brutalement menacées. Ils voulaient entrer, monter. J’ai tapé le code. Ils ont tiré sur Wolinski, Cabu… ça a duré cinq minutes… Je m’étais réfugiée sous un bureau… Ils parlaient parfaitement le français… Se revendiquaient d’Al Qaïda

La dessinatrice Corinne Rey dite Coco, citée par L'Humanité

14h27

Flammarion sous surveillance

Selon Le Parisien, la sécurité a été renforcée au sein de Flammarion, en raison de la sortie mercredi du livre de Michel Houellebecq "Soumission", au coeur d'une polémique et accusé par certains d'islamophobie.

14h21

Condamnation de l'Allemagne

Pour la chancelière allemande, cet attentat n'"est pas seulement une attaque contre la France mais contre la liberté d'expression, qui constitue le fondement de notre culture démocratique".

14h20

Le dernier dessin de Charb

14h06

La Suisse condamne fermement l’attentat commis à Paris et présente ses condoléances à la France

Simonetta Sommaruga

13h59

Cabu, Wolinski, Charb et Tignous ont perdu la vie

L'avocat de Charlie Hebdo a confirmé à BFMTV le décès du directeur de la publication et caricaturiste Charb ainsi que des dessinateurs Cabu, Wolinski, Charb et Tignous.

Le policier chargé de la protection de Charb est également décédé.

Soutien de Matteo Renzi

13h59

"Peur et horreur après le massacre qui a eu lieu à Paris. Soutien total à François Hollande en ces moments tragiques. La violence perdra toujours contre la liberté", a tweeté le chef du gouvernement italien.

13h53

Condamnation du Conseil du culte musulman

Le Conseil du culte musulman a condamné un "acte barbare".

13h50

Toute la Maison Blanche est solidaire des familles de ceux qui ont été tués ou blessés dans cette attaque

La Maison Blanche

13h49

Protection des écoliers

La cellule de crise du rectorat est enclenchée. Toutes les sorties scolaires prévue mercredi en Île-de-France sont annulées et le stationnement aux abords des établissements scolaires interdit.

13h45

La fuite des assaillants sur une carte

13h41

Trois dessinateurs de Charlie Hebdo seraient morts

Une source policière annonce la mort des caricaturistes de Charlie Hebdo Cabu et Charb. Plusieurs médias français annoncent aussi le décès de Wolinski dans l'attaque contre la rédaction de l'hebdomadaire.

13h35

Les premières photos marquantes

13h28

Un otage à la porte de Pantin?

Les trois assaillants ont pris la fuite à bord d'une DS noire aux vitres teintées. Cette voiture aurait ensuite été abandonnée rue de Meaux. Les hommes auraient alors arrêté une voiture pour poursuivre leur fuite et auraient renversé un piéton. D'après plusieurs sources, le commando aurait pris une personne en otage, mais l'information n'a pas été confirmée.

La trace du commando a été perdue près de la porte de Pantin.

13h26

"On a vengé le prophète"

Les assaillants ont crié "on a vengé le prophète" et "Allahu Akbar", a confirmé un source policière à l'AFP. Il n"y a pas encore eu de revendication.

13h19

Douze morts et dix blessés

Le bilan s'élève désormais à 12 morts, dont deux policiers, et au moins 10 blessés.

13h18

L'intervention de François Hollande

"C'est un acte d'une exceptionnelle barbarie".

Déclaration de François Hollande après l'attaque à Charlie Hebdo [RTS]
Déclaration de François Hollande après l'attaque à Charlie Hebdo / L'actu en vidéo / 1 min. / le 7 janvier 2015

13h17

Le périmètre de sécurité

13h15

Charb serait grièvement blessé

Selon Libération, le dessinateur et directeur de la publication Charb, dont la tête avait été mise à prix par Al-Qaïda après la parution de caricatures de Mahomet, est grièvement blessé.

13h13

Le quartier après les tirs

Premières images après la fusillade à Charlie Hebdo [RTS]
Premières images après la fusillade à Charlie Hebdo / L'actu en vidéo / 50 sec. / le 7 janvier 2015

13h02

Des images de l'attaque

France TVinfo a diffusé des images de l'attaque (attention images violentes), filmées par le journaliste Martin  Boudot, de l'agence Premières Lignes, depuis un immeuble situé à proximité du bâtiment.

Les images amateur pendant la fusillade [RTS]
Les images amateur pendant la fusillade / L'actu en vidéo / 51 sec. / le 7 janvier 2015

13h00

Les rédactions sous surveillance

Selon Le Figaro, les autres rédactions parisiennes, dont celle du Monde, ont été placées sous protection policière suite à l'attaque à Charlie Hebdo.

François Hollande a confirmé l'installation d'une "protection partout où de mêmes actes pourraient être perpétrés".

Outre les organes de presse, le gouvernement français a annoncé que les "grands magasins, lieux de culte et transports" étaient désormais placés sous "protection renforcée".

12h59

La réaction d'une ex-collaboratrice

"On a toujours vécu avec l'idée qu'un jour un malade de plus pourrait passer à l'acte".

La journaliste française Caroline Fourest. [Jonathan Tessier - Citizenside / AFP]Jonathan Tessier - Citizenside / AFP
Fusillade à Charlie Hebdo : la réaction de Caroline Fourest, ex-collaboratrice à Charlie Hebdo / Audio de l'info / 3 min. / le 7 janvier 2015

12h58

Bilan confirmé par le président

Le président de la République a confirmé le dernier bilan, parlant de "11 victimes et quatre personnes entre la vie et la mort".

François Hollande quitte précipitamment l'Elysée pour rejoindre le siège de Charlie Hebdo. [PATRICK KOVARIK]François Hollande quitte précipitamment l'Elysée pour rejoindre le siège de Charlie Hebdo. [PATRICK KOVARIK]

12h57

La photo des tueurs

Le Nouvel Obs publie sur Twitter une photo qui montrerait les tireurs.

12h53

Réaction du dessinateur vaudois Barrigue

"Je suis dans l'angoisse. Je pense à mes amis et je n'ai pas de nouvelles".

Le dessinateur Barrigue. [RTS]RTS
Fusillade à Charlie Hebdo : la réaction de Thierry Barrigue, fondateur du journal satirique Vigousse / Audio de l'info / 5 min. / le 7 janvier 2015

12h51

Réaction de François Hollande

La France est face à un acte terroriste, ça ne fait aucun doute (...) Personne ne doit penser qu'il peut agir, en France, contre l'esprit même de la République à savoir un journal. Des journalistes et des policiers ont été lâchement assassinés. (...) Les auteurs de ces actes seront pourchassés aussi longtemps que nécessaire.

François Hollande

12h50

Le tweet de David Cameron

Le Premier ministre britannique a dit sa solidarité avec le peuple français dans la lutte contre le terrorisme et pour la liberté de la presse.

La reaction de David Cameron [RTS]
La réaction de David Cameron / L'actu en vidéo / 25 sec. / le 7 janvier 2015

12h46

Un premier témoignage

On a entendu les premiers tirs puis une véritable fusillade

Un témoin cité par France Info
Les forces de police autour du siège de Charlie Hebdo à Paris après la fusillade. [Martin Bureau - AFP Photo]Martin Bureau - AFP Photo
Fusillade à Charlie Hebdo : témoignage recueilli par France info / Audio de l'info / 1 min. / le 7 janvier 2015

12h42

Le plan Vigipirate relevé

Le plan Vigipirate a été relevé au niveau maximal "alerte attentat" dans toute l'Île-de-France.

12h40

Des blessés évacués

Les premières images des blessés évacués hors des locaux du journal.

Un blessé transporté hors des locaux de Charlie Hebdo. [PHILIPPE DUPEYRAT - AFP]Un blessé transporté hors des locaux de Charlie Hebdo. [PHILIPPE DUPEYRAT - AFP]

12h38

Une autre attaque à la porte de Pantin

Les auteurs des tirs à Charlie Hebdo ont braqué une voiture à la porte de Pantin, à la sortie de Paris, et ont à nouveau pris la fuite, selon France 3 Paris. Un piéton aurait été tué.

12h36

Onze morts, selon un bilan provisoire

Le bilan s'alourdit à 11 morts, de source policière. Deux policiers seraient décédés.

12h34

Au moins 10 morts

Le parquet de Paris, relayé par plusieurs médias, parle de 10 morts.

Les secours arrivent sur place, comme le montre ce tweet.

12h32

Le chef de l'Etat sur les lieux

Le président de la République se rend sur place avec les membres du gouvernement.

12h30

Le dernier tweet de Charlie Hebdo avant l'attaque

12h15

Un bilan incertain

Le bilan de la fusillade est très incertain. Certains médias évoquent une dizaine de morts mais l'information n'est pas confirmée. Plusieurs personnes ont en tout cas été blessées.

Le 11ème arrondissement est bouclé par les forces de l'odre.

12h04

Impacts de balles

Des images d'impacts de balles aux alentours du journal sont publiées sur Twitter.

12h00

Trois hommes cagoulés et en fuite

Selon les premiers éléments, deux hommes cagoulés et vêtus de noir auraient pénétré vers 11h30 dans le siège du journal avant de faire feu à la kalachnikov. Il y aurait plusieurs blessés. Le dessinateur Luz aurait aussi évoqué "des victimes".

Les assaillants auraient réussi à prendre la fuite à bord d'une voiture noire, selon plusieurs médias.

11h58

Première info: une fusillade à Charlie Hebdo

Une dépêche de l'agence de presse AFP indique qu'une fusillade a eu lieu dans les locaux du journal satirique Charlie Hebdo, dans le 11ème arrondissement de Paris. Il s'agirait de tirs à l'arme automatique.

Charlie Hebdo avait déjà fait l'objet de menaces à l'époque de l'affaire des caricatures du prophète Mahomet en 2006 et avait été victime d'un incendie criminel en 2011.

Le texte de la première dépêche AFP: "France: tirs au siège du journal satirique Charlie Hebdo à Paris, "des victimes" (témoin)".

Juliette Galeazzi, Pauline Turuban, Cécile Rais