Modifié le 23 décembre 2014 à 23:28

Le bilan macabre des chantiers de la Coupe du monde au Qatar

Les travailleurs immigrés au Qatar doivent parfois supporter des températures atteignant 50 degrés Celsius.
Les travailleurs immigrés au Qatar doivent parfois supporter des températures atteignant 50 degrés Celsius. [ - ]
Entre 157 et 188 migrants népalais ont trouvé la mort cette année au Qatar, soit un tous les deux jours, selon le Guardian. Les conditions de travail dans l'émirat sont régulièrement dénoncées.

Au moins 157 Népalais travaillant au Qatar sont décédés entre janvier et mi-novembre 2014, a indiqué le bureau népalais de promotion du travail à l'étranger au Guardian.

Le Qatar investit des dizaines de milliards en vue de la Coupe du monde 2022.
Le Qatar investit des dizaines de milliards en vue de la Coupe du monde 2022. [ - ]

Dans le détail, 67 travailleurs népalais ont notamment été victimes d'arrêts cardiaques, huit ont succombé à une crise cardiaque, tandis que 34 décès ont été enregistrés comme accidents de travail.

Mortalité en hausse

Dans son enquête, le quotidien britannique affirme de son côté avoir comptabilisé 188 décès. En 2013, sur la même période, 168 Népalais avaient trouvé la mort.

Cette augmentation de la mortalité intervient malgré les promesses de l'émirat du Golfe d'améliorer les conditions de travail des immigrés construisant notamment les infrastructures en vue de la Coupe du monde de football 2022.

Ceux-ci doivent travailler de longues heures sous un soleil de plomb, la température culminant parfois les 50 degrés, pour un salaire de misère. Selon certaines ONG, ces conditions s'apparentent à de l'esclavage moderne.

>> Lire aussi: Plus de 450 travailleurs indiens sont morts au Qatar en deux ans

dk

Publié le 23 décembre 2014 à 23:17 - Modifié le 23 décembre 2014 à 23:28

Un mort par jour?

En prenant en compte les victimes issues d'autres pays, dont l'Inde, le Sri Lanka et le Bangladesh, le bilan macabre sur les chantiers au Qatar pourrait être d'un mort par jours, selon le Guardian.

Les Népalais, dont le nombre au Qatar est estimé à environ 400'000, forment l'un des principaux contingents nationaux parmi les quelque 1,4 million de travailleurs immigrés présents dans l'émirat.