Modifié le 23 décembre 2014 à 12:36

L'Ukraine se rapproche de l'Otan en renonçant à son statut de "non-aligné"

Poignée de main entre le Premier ministre ukrainien et le Secrétaire général de l'Otan.
Poignée de main entre le Premier ministre ukrainien et le Secrétaire général de l'Otan. [Eric Vidal - ]
Le parlement de Kiev s'est prononcé mardi pour le renoncement au statut non-aligné de l'Ukraine et en faveur de démarches pour adhérer à l'Otan. Une décision qui a provoqué la colère de Moscou

Le Parlement ukrainien a voté mardi à une vaste majorité en faveur d'un projet de loi visant à abandonner son statut de non-aligné et qui engage Kiev à "remplir les critères nécessaires pour l'adhésion à l'Alliance atlantique".

Ce texte doit désormais être promulguée par le président Petro Porochenko, qui a expliqué sa nécessité par l'"agression" militaire russe contre l'Ukraine.

Le chemin de l'Ukraine vers une entrée dans l'Otan est toutefois très incertain et semé d'embûches. Cette perspective divise les membres de l'Alliance, la France et l'Allemagne y étant réticentes.

"Adversaire militaire potentiel de la Russie"

L'abandon largement symbolique du statut non-aligné a provoqué la colère de Moscou, qui ne cesse de dénoncer le rapprochement de l'Otan de ses frontières.

"De facto, il s'agit d'une demande d'adhésion à l'Otan, ce qui transforme l'Ukraine en un adversaire militaire potentiel de la Russie", a déclaré ainsi lundi soir le Premier ministre russe Dmitri Medvedev.

agences/mre

Publié le 23 décembre 2014 à 12:34 - Modifié le 23 décembre 2014 à 12:36