Modifié le 16 décembre 2014 à 12:41

Une action de Greenpeace a détérioré les lignes de Nazca, au Pérou

Greenpeace endommage les lignes de Nazca au Pérou
Greenpeace endommage les lignes de Nazca au Pérou L'actu en vidéo / 2 min. / le 16 décembre 2014
Le gouvernement péruvien a dénoncé une attaque contre son patrimoine culturel alors que l'ONG Greenpeace s'était introduite vendredi passé sur le site des lignes de Nazca pour y déployer une banderole.

Un "attentat": le ministère de la Culture péruvien n'a pas de mots assez forts pour exprimer son indignation contre Greenpeace qui a pénétré vendredi sans autorisation et déployé une banderole sur le site archéologique protégé de Nazca, au sud du pays.

"Après l'action illégale et préméditée du groupe, la zone a été gravement affectée", a indiqué le ministère de la Culture. La figure du Colibri serait particulièrement endommagée.

L'ONG, présente à Lima dans le cadre de la conférence de l'ONU sur le climat, avait déployé une banderole sur le site indiquant: "C'est le temps du changement, le futur est renouvelable".

Réparer les dommages

Face au tollé, Greenpeace a "présenté ses excuses", affirmant qu'en "plus de 40 ans d'activisme pacifique", l'organisation a "toujours été respectueuse de tous les peuples du monde et de leur héritage culturel".

Le président péruvien Ollanta Humala a confirmé une action en justice contre l'ONG. Ce délit est passible de 3 à 6 ans de prison.

sbad avec afp

Publié le 16 décembre 2014 à 11:52 - Modifié le 16 décembre 2014 à 12:41

Empêcher les militants de quitter le pays

Le gouvernement péruvien a exhorté la population à "collaborer à l'identification des personnes qui ont commis cet attentat contre le patrimoine culturel de tous les Péruviens et de l'humanité" et demandé que les responsables soient "empêchés de quitter le pays".

Lignes datant de 500 ans avant J.-C.

Les lignes et géoglyphes de Nazca sont inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco depuis 1994.

Ces lignes, tracées dans le sol entre 500 avant J.-C. et 500 après J.-C., sont une des grandes énigmes de l'archéologie en raison de leur quantité, de leur nature, de leur taille et de leur continuité.

Certains de ces géoglyphes représentent des créatures vivantes, d'autres des végétaux stylisés ou des êtres fantastiques, d'autres encore des figures géométriques de plusieurs kilomètres de long.

Vu du ciel, le site de Nazca est gigantesque et les tracés sillonnent le désert sur plus de 500 km2.

Raquettes en mousse aux pieds pour y entrer

L'accès à cette zone, ont précisé les autorités péruviennes "et toute intervention sont strictement interdits en raison de la fragilité du terrain autour des lignes".

Un groupe de 12 à 15 personnes aurait pénétré dans la zone chaussées de bottes et de chaussures de sport, alors que des raquettes spéciales en mousse doivent être utilisées pour y entrer.