Modifié

Marine Le Pen, nouvelle coqueluche des médias russes

Marine Le Pen à Moscou en 2013 aux côtés du président de la Douma Sergueï Narychkine. [Ramil Sitdikov - RIA Novosti/AFP]
Marine Le Pen, nouvelle coqueluche des médias russes / Forum / 9 min. / le 10 décembre 2014
La presse russe relaie toujours plus souvent les déclarations de la présidente du Front national français, Marine Le Pen. Ses propos en faveur de la Russie font du bien à Moscou, dans la tourmente de la crise ukrainienne.

Marine Le Pen est désormais une personnalité européenne qui compte aux yeux des médias russes. Ses déclarations en soutien à la politique du Kremlin, mais aussi sur d’autres sujets, sont de plus en plus souvent relayées.

Plusieurs télévisions russes ont ainsi couvert le week-end dernier le congrès du FN à Lyon. On y voit Marine le Pen répondre à des questions sur la Russie, regretter les liens qui s’affaiblissent entre Moscou et l’Europe.

Les télévisions russes, dans leurs reportages, n’hésitent pas à souligner sa popularité, quitte à s’avancer et laisser sous-entendre qu’elle a de grandes chances d’être la prochaine présidente française.

Propos sur la torture relayés jusqu'à Moscou

Ses propos sur la torture suite au rapport du sénat américain sur la CIA, qui ont suscité beaucoup de réactions mercredi en France, sont également largement cités par toute la presse russe.

Le gouvernement russe actuel est pourtant loin de partager toutes les idées de Marine Le Pen. Mais sa défense régulière des positions russes est particulièrement importante en cette période de crise. Cela explique pourquoi les médias russes ont parfois tendance à survaloriser son poids politique.

Isabelle Cornaz/oang

Publié Modifié