Modifié

"Jour de silence" en Ukraine où l'armée suspend ses opérations

Le Kremlin considère que les propos de Vladimir Poutine sur la possibilité de prendre Kiev ont été sortis de leur contexte. [Alexei Nikolsky - RIA Novosti/AP/Keystone]
Vladimir Poutine appel à des pourparlers en Ukraine / Le 12h30 / 1 min. / le 9 décembre 2014
Alors que les premières livraisons de gaz russe sont arrivées mardi en Ukraine, les forces armées ont annoncé une "journée du silence" pendant laquelle ils suspendent toutes leurs opérations.

Les forces gouvernementales ukrainiennes ont suspendu mardi leurs opérations de combat dans l'est du pays dans le cadre d'une "journée du silence" sur la ligne de front, affirmant toutefois qu'elles riposteraient en cas d'attaques.

Le président ukrainien Petro Porochenko a indiqué en matinée que la trêve était pour l'heure respectée.

La trêve qui est en vigueur depuis l'accord conclu le 5 septembre à Minsk a été sans cesse violée, provoquant la mort de centaines de civils, de soldats ukrainiens et de séparatistes pro-russes.

Nouvelles négociations bientôt

A Moscou, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a déclaré que le "groupe de contact" sur l'Ukraine allait se réunir prochainement. "Dans les jours à venir est prévue une réunion au cours de laquelle sera évoqué un plan de cessez-le-feu définitif", a-t-il dit.

La diplomatie ukrainienne a pour sa part annoncé que les négociations n'auront pas lieu à Minsk et qu'aucune date n'avait été fixée. Les séparatistes demandent un report au 12 décembre.

ats/sbad

Publié Modifié

Premières livraisons russes de gaz

Kiev a par ailleurs commencé à recevoir les premières livraisons de gaz russe depuis leur interruption en juin, a annoncé l'opérateur public des gazoducs ukrainiens Ukrtransgaz.

"A partir de mardi, la société Ukrtransgaz a commencé à recevoir du gaz naturel en provenance de la Fédération russe", a indiqué le groupe dans un communiqué.