Publié

Plus de 150 morts dans le raid mené par Boko Haram au nord du Nigeria

Des militants du groupe extrémiste Boko Haram avait lancé un raid lundi sur la ville de Damaturu qui a fait au moins 150 morts. [HO/BOKO HARAM - AFP]
Des militants du groupe extrémiste Boko Haram avait lancé un raid lundi sur la ville de Damaturu qui a fait au moins 150 morts. [HO/BOKO HARAM - AFP]
Le groupe islamiste Boko Haram avait lancé lundi un raid sur la ville de Damaturu au nord-est du Nigeria. Mercredi, des sources ont indiqué qu'au moins 150 personnes y étaient décédées.

Plus de 150 personnes, dont 44 membres des forces de sécurité nigérianes, ont été tuées dans le raid lancé lundi par le groupe islamiste Boko Haram sur la ville de Damaturu, dans le nord-est du Nigeria, ont indiqué mercredi des sources concordantes. Quelque 78 personnes ont aussi été blessées.

Ni l'armée ni le gouvernement de l'Etat de Yobe n'ont voulu commenter ce nouveau bilan.

115 corps à la morgue

Selon un haut responsable des secours et une source médicale à l'hôpital de la ville, 115 corps ont été amenés à la morgue après l'attaque qui a duré plusieurs heures. Parmi eux, deux étaient des médecins et trois autres des salariés de l'école polytechnique fédérale de l'Etat de Yobe, ainsi que deux enfants.

L'attaque a été lancée lundi à l'aube par un grand nombre d'hommes armés qui ont incendié les locaux de la police. Des membres des milices privées anti-Boko Haram de la ville avaient jusqu'ici affirmé que plus de 40 islamistes avaient alors été abattus.

ats/sbad

Publié

Déjà 120 morts à Kano vendredi

Ce lourd bilan à Damaturu suit une tuerie qui a fait plus de 120 morts vendredi devant la grande mosquée de Kano, principale ville du nord du Nigeria.

L'attentat a été attribué à Boko Haram, qui a lancé depuis 2009 une insurrection armée pour imposer la création d'un Etat islamique dans cette partie du Nigeria à majorité musulmane.