Modifié

Au moins 120 personnes tuées dans un attentat au nord du Nigeria

Au moins 120 tués dans l'attaque de la mosquée de Kano au Nigeria [RTS]
Au moins 120 tués dans l'attaque de la mosquée de Kano au Nigeria / L'actu en vidéo / 48 sec. / le 29 novembre 2014
Au moins 120 personnes ont été tuées dans un triple attentat qui a frappé vendredi la mosquée de l'émir de Kano, dans le nord du Nigeria. Le président a promis samedi de retrouver les coupables.

Le président nigérian Goodluck Jonathan a condamné samedi le terrible attentat de Kano qui a fait plus de 120 morts la veille devant la grande mosquée de la principale ville du nord du Nigeria, promettant de "remuer ciel et terre" contre les coupables.

Le triple attentat qui a frappé la mosquée de l'émir de Kano a aussi fait 270 blessés, selon les services de secours.

Les équipes de secours tentaient vendredi soir de se rendre dans tous les hôpitaux de la zone pour dresser un bilan complet.

Trois bombes et une attaque armée

Trois bombes ont explosé dans la cour de la Grande Mosquée et dans une rue adjacente, peu après le début des prières hebdomadaires. L'attaque a été menée par deux kamikazes et des hommes armés, selon la police.

L'émir de Kano est l'un des dignitaires musulmans les plus importants du Nigeria. On ignore où il se trouvait au moment de l'attaque. C'est dans cette mosquée qu'il avait appelé la semaine dernière la population à prendre les armes contre les islamistes de Boko Haram.

ats/fisf/sbad

Publié Modifié

Boko Haram soupçonné

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais tout porte à croire qu'il a été commis par Boko Haram.

Le mouvement, qui est responsable de plusieurs milliers de morts, s'en prend d'ordinaire aux églises, aux écoles ou aux commissariats, mais aussi aux mosquées qui ne partagent pas sa lecture rigoriste de l'islam.

50 morts lundi dans une attaque

L'attaque lundi par le groupe islamiste armé Boko Haram de la ville de Damasak, une ville du nord-est du Nigeria, frontalière du Niger, a fait 50 morts, a indiqué vendredi le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés. Quelque 3000 habitants ont par ailleurs fui au Niger.