Modifié

La police de Hong Kong continue d'évacuer des manifestants

Le mouvement contestataire est aujourd'hui réduit à quelques centaines de militants. [Keystone]
Le mouvement contestataire est aujourd'hui réduit à quelques centaines de militants. [Keystone]
La police de Hong Kong a évacué mercredi le quartier de Mong Kok où campaient depuis deux mois des militants en faveur de la démocratie. Deux leaders étudiants et 80 militants ont été interpellés.

Les policiers hong-kongais ont retiré les barricades, démantelé les campements et chassé les manifestants de Nathan Road, dans le quartier de Mong Kok, où les contestataires pro-démocratie s'étaient installés à la fin septembre.

La circulation a été rétablie sur cette grande avenue et l'opération a duré un peu plus de trois heures. Deux leaders étudiants ont été interpellés lors de l'évacuation, Joshua Wong et Lester Shum.

Environ 80 militants arrêtés

Un peu plus tôt, des officiers judiciaires avaient sommé les militants de quitter les lieux. Quelque 80 ouvriers portant des tee-shirts "I love Hong Kong" avaient commencé à retirer les barrières métalliques installées par les contestataires et à démanteler leurs chapiteaux et leurs tentes.

Des échauffourées se sont produites et plusieurs militants qui résistaient ont été chassés sans ménagement. Dans la nuit, environ 80 militants ont également été arrêtés dans des heurts après l'évacuation, la veille, d'une rue adjacente.

ats/fisf

Publié Modifié

Soupçons sur d'autres pays européens

La Russie a déjà limité les importations de viande de Moldavie et du Monténégro sur la base de soupçons de détournement de l'embargo russe. L’Albanie et la Macédoine pourraient aussi être concernées.