Modifié le 24 novembre 2014 à 10:02

Un robot tueur de microbes pour lutter contre Ebola

La lumière ultraviolette diffusée par le robot Xenex permet d'éradiquer les microbes plus rapidement et plus facilement que tout autre forme de nettoyage.
La lumière ultraviolette diffusée par le robot Xenex permet d'éradiquer les microbes plus rapidement et plus facilement que tout autre forme de nettoyage. [ - ]
L'armée américaine utilise dans sa stratégie de lutte contre Ebola un nouveau robot pouvant désinfecter une pièce ou des déchets contaminés. Mais l'envoi en Afrique de ces robots n'est pas encore prévu.

L'armée américaine mobilise une nouvelle arme dans la lutte contre le virus Ebola: un robot pouvant désinfecter une pièce en quelques minutes en diffusant des ultraviolets.

Le robot Xenex est déjà utilisé par 3 centres médicaux militaires et 250 hôpitaux américains pour détruire des agents pathogènes.

Sa particularité, il utilise du xénon, un gaz non toxique, pour générer des rayons ultraviolets qui éradiquent les microbes plus vite et plus efficacement qu'une équipe humaine de nettoyage.

Pas d'envoi en Afrique prévu

"Le robot fait partie de notre stratégie pour combattre Ebola, mais il pourra être utilisé à l'hôpital pour lutter contre d'autres agents pathogènes à l'origine d'infections nosocomiales", a indiqué un porte-parole de la base militaire de Langley, qui a acquis l'un de ces robots en octobre.

Les chercheurs ont souligné que ces robots pourraient jouer un rôle crucial dans la lutte contre Ebola en Afrique de l'Ouest. Leur envoi n'est toutefois pas prévu dans l'immédiat.

afp/sbad

Publié le 24 novembre 2014 à 09:44 - Modifié le 24 novembre 2014 à 10:02

Électricité et sol plat restent des obstacles

Il reste toutefois encore quelques obstacles à surmonter avant l'utilisation de ces robots en Afrique de l'Ouest semble-t-il car les centres de soins au Liberia ou en Sierra Leone sont loin d'être idéaux pour des robots conçus pour des environnements immaculés, avec un accès wifi, de l'électricité à volonté, des batteries et des sols plats.

Réaffectation des robots pour lutter contre Ebola

Lors d'une conférence académique organisée en novembre par la Maison Blanche, des scientifiques et des travailleurs humanitaires ont expliqué que les robots pouvaient évacuer des déchets contaminés ou permettre au personnel médical de discuter à distance avec les patients.

"Le principal enseignement est que ces robots existent déjà et pourraient être immédiatement réaffectés pour protéger le personnel de santé traitant Ebola", a souligné Robin Murphy, professeur d'informatique et d'ingénierie au Texas A&M University.

"Les robots pourraient réduire le nombre de manipulations humaines des déchets contaminés" et permettre aux patients d'être soignés et surveillés à distance, limitant ainsi les contacts avec le personnel médical".