Modifié

Affrontements à Mexico en marge d'une manifestations d'étudiants

mexique [RTS]
Violents heurts au Mexique / L'actu en vidéo / 57 sec. / le 21 novembre 2014
Des manifestants masqués se sont opposés jeudi à la police anti-émeutes au Mexique en marge d'une journée de protestation contre le probable massacre de 43 étudiants disparus depuis fin septembre.

Des heurts se sont produits jeudi soir entre des groupes de manifestants et la police anti-émeute face au Palais national, au centre de Mexico, à l'issue d'une journée de protestation massive contre le gouvernement après la disparition et le probable massacre de 43 étudiants.

Les policiers ont dispersé à l'aide de gaz lacrymogène et de jets d'eau, des manifestants qui leur jetaient des pierres et des pétards, puis des cocktails Molotov. Un trentaine de manifestants ont été arrêtés et deux policiers blessés.

Protégés par des boucliers, les policiers ont avancé vers la foule pour la disperser et l'obliger à sortir de la place centrale.Les photographies des 43 étudiants disparus ont été exposée par les manifestants sur un place dans la capitale mexicaine Mexico. [AP Photo/Moises Castillo - Keystone]Les photographies des 43 étudiants disparus ont été exposée par les manifestants sur un place dans la capitale mexicaine Mexico. [AP Photo/Moises Castillo - Keystone]

Démission du président réclamée

Vêtues de noir, des dizaines de milliers de personnes avaient défilé pacifiquement auparavant pour réclamer justice pour les 43 étudiants disparus et la démission du président Enrique Peña Nieto.

"Je me masque parce que sinon, on va me faire disparaître", pouvait-on lire sur une des pancartes des manifestants.

afp/sbad

Publié Modifié

Autorités montrées du doigt

Le président mexicain Enrique Peña Nieto se trouve au centre d'une tourmente politique, le gouvernement fédéral étant accusé d'avoir pris en main tardivement l'enquête et de n'avoir toujours pas trouvé trace des étudiants disparus.

De plus, les premiers éléments de l'enquête ont pointé une possible collusion entre des institutions municipales, la police et un groupe de narcotrafiquants.

Manifestations dans d'autres pays

Dans le centre de la capitale, la police a été mobilisée pour protéger des bâtiments publics et de nombreux centres commerciaux ont été entourés de palissades. Trois rassemblements sont organisés dans le centre ville pour accueillir des caravanes de parents des disparus qui ont parcouru le Mexique pour réclamer qu'on leur rende leurs enfants vivants.

Des manifestations identiques devaient se dérouler dans une vingtaine d'autres villes mexicaines, et des rassemblements sont aussi prévus aux Etats-Unis et en Europe.