Modifié le 10 novembre 2014 à 16:06

Au moins 47 écoliers tués par une explosion au Nigeria

Les toits du collège technique de Potiskum ont été soufflés par l'attentat-suicide commis dans la cour de l'école.
Les toits du collège technique de Potiskum ont été soufflés par l'attentat-suicide commis dans la cour de l'école. [AP Photo/Adamu Adamu - ]
Une explosion a fait au moins 47 morts et 79 blessés parmi des écoliers lundi matin au nord-est du Nigeria, durant la réunion précédant le début des cours.

Une explosion s'est produite lundi dans un collège-lycée public de Potiskum, la capitale économique de l'Etat de Yobe au nord-est du Nigeria, alors que le principal de l'établissement allait s'adresser aux adolescents.

Le dernier bilan fait état de 47 tués et 79 blessés, selon la police, qui précise que l'attaque a été perpétrée par un kamikaze déguisé en écolier qui pourrait appartenir au groupe islamiste Boko Haram.

"Les écoliers s'étaient rassemblés pour la réunion du matin, lorsque quelque chose a explosé au milieu d'eux avec un bruit tonitruant, à exactement 7h50" (6h50 GMT), a déclaré un enseignant.

Des dizaines de blessés

Une source médicale au centre hospitalier de Potiskum, où les victimes ont été amenées, a indiqué que des dizaines d'adolescents avaient été admis.

"Nous sommes toujours en train de recevoir des victimes de l'école", a-t-elle précisé. "Notre priorité pour l'instant est de sauver les blessés, donc nous n'avons pas commencé le décompte des victimes."

afp/ebz

Publié le 10 novembre 2014 à 10:09 - Modifié le 10 novembre 2014 à 16:06

Le groupe Boko Haram

Depuis le début de leur insurrection en 2009, les islamistes de groupe Boko Haram, qui veulent créer un Etat islamique rigoriste dans le nord du Nigeria, ont déjà commis de nombreuses attaques contre des écoles qui, estiment-ils, fournissent une éducation influencée par les valeurs occidentales.

En février notamment, des hommes armés avaient ouvert le feu et lancé des explosifs dans le dortoir d'un internat à Buni Yadi, également dans l'Etat de Yobe, tuant au moins 40 adolescents.

Situation de Potiskum