Modifié le 12 novembre 2014 à 10:03

Le soldat américain qui aurait tué Ben Laden sort de l'anonymat

L'homme qui aurait tué Ben Laden sort de l'anonymat
L'homme qui aurait tué Ben Laden sort de l'anonymat L'actu en vidéo / 1 min. / le 07 novembre 2014
Un ancien membre des Navy SEAL, les troupes d'élite de la marine américaine, est sorti de l'ombre jeudi en révélant publiquement qu'il était celui qui a tué Oussama Ben Laden. Mais cette version est contestée.

Dans un article publié jeudi par le Washington Post, Robert O'Neill, 38 ans, affirme être celui qui a tué Oussama Ben Laden, en le touchant d'une balle en pleine tête, le 2 mai 2011, lors d'un raid héliporté à Abbottabad, au Pakistan.

L'ancien soldat indique avoir décidé de donner son nom après une fuite orchestrée par SOFREP, un site de vétérans des SEAL, les troupes d'élite de la marine américaine soumises au secret le plus strict.

Version contestée

Cette fuite était elle-même une protestation à la diffusion prévue sur Fox News du documentaire intitulé "The Man who Killed Usama Ben Laden" ("L'homme qui a tué Oussama ben Laden") dans lequel il se dévoile.

En racontant le raid, ce natif du Montana, décoré à de multiples reprises, affirme avoir clairement pu identifier le chef d'Al-Qaïda avec ses lunettes de vision de nuit, malgré l'obscurité, avant de tirer.

Selon le quotidien, deux membres du commando ont confirmé l'identité de l'ex-soldat. Cette version est toutefois contestée.

agences/dk

Publié le 07 novembre 2014 à 09:43 - Modifié le 12 novembre 2014 à 10:03

Menaces de mort

Des extrémistes musulmans ont lancé des menaces de mort contre Robert O'Neill, a révélé SITE qui surveille les sites web et médias utilisés par les djihadistes.

Des photos d'O'Neill accompagnées de messages en arabe et en anglais appelant des loups solitaires à venger la mort du chef d'Al-Qaïda, ont été diffusés sur Twitter et sur le forum des jihadistes al-Minbar.

La version de Robert O'Neill contestée

Une personne proche d'un autre membre du commando des forces spéciales rapporte que le membre des SEAL dont elle est proche lui a dit que le coup fatal avait été tiré par un des deux hommes entrés dans la pièce avant Robert O'Neill.

L'un de ces deux homme était Matt Bissonnette, un ex-SEAL auteur en 2012 d'un livre sur l'opération, intitulé "No Easy Day". Le livre ne donne pas l'identité de la personne qui a tué Ben Laden.

Matt Bissonnette, interrogé jeudi par la chaîne de télévision NBC, n'a pas voulu prendre parti. "Deux personnes différentes racontant deux histoires différentes pour deux raisons différentes... Quoi qu'il (O'Neill) dise, il le dit. Je ne veux pas y toucher."