Modifié le 01 novembre 2014 à 09:32

Boko Haram nie tout cessez-le-feu et annonce le mariage des lycéennes

Une image des lycéennes enlevées dans une vidéo publiée en mai.
Une image des lycéennes enlevées dans une vidéo publiée en mai. [AP Photo - ]
Dans une vidéo, le groupe islamiste armé Boko Haram a nié tout accord de cessez-le-feu avec les autorités nigérianes et a annoncé que les 219 lycéennes enlevées ont été converties à l'islam et mariées.

Le groupe islamiste armé Boko Haram nie tout accord de cessez-le-feu avec les autorités nigérianes, qu'il accuse de mensonges, dans une vidéo obtenue vendredi par l'AFP. Toute perspective future de négociation y est exclue.

Le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, affirme également que les 219 lycéennes enlevées en avril dernier à Chibok ont toutes été converties à l'islam et mariées. C'est la première fois depuis plus de cinq mois que leur sort est évoqué.

Nouveaux enlèvements

L'armée et la présidence nigérianes avaient annoncé, mi-octobre, avoir conclu un accord de cessez-le-feu avec Boko Haram, prévoyant notamment la libération des otages.

Mais les violences n'ont pas cessé depuis et de nouveaux enlèvements ont même eu lieu la semaine dernière dans le Nord-Est, épicentre de l'insurrection islamiste qui a fait 10'000 morts ces cinq dernières années.

ats/mre

Publié le 01 novembre 2014 à 09:30 - Modifié le 01 novembre 2014 à 09:32

Un otage allemand détenu

Dans la vidéo, le chef de Boko Haram soutient également "retenir un otage allemand" enlevé le 16 juillet dans l'Etat d'Adamawa. Il avait été kidnappé par des hommes armés à Gombi, à 110 kilomètres de Yola, la capitale de l'Etat, où il travaillait comme instructeur dans un centre de formation.