Modifié le 28 octobre 2014 à 22:52

Environ 100'000 personnes ont défilé contre la "taxe sur internet" en Hongrie

Les milliers de manifestants à Budapest brandissent leur téléphones portables sur un pont enjambant le Danube.
Les milliers de manifestants à Budapest brandissent leur téléphones portables sur un pont enjambant le Danube. [EPA/JANOS MARJAI - ]
Environ 100'000 personnes ont de nouveau défilé mardi soir dans la capitale hongroise Budapest contre un projet de "taxe sur internet" jugé liberticide.

"Nous ne permettrons pas ça", chantait la foule réunie pour la deuxième fois en trois jours dans les rues de Budapest contre le projet du gouvernement conservateur de Viktor Orban de taxer les téléchargements à hauteur de 150 forints (0,60 francs) par gigaoctet. Devant le tollé, la taxe en discussion au parlement pourrait toutefois être plafonnée à 2 euros par mois.

La Commission européenne a durement critiqué le projet, dont les opposants hongrois pensent qu'il vise à restreindre les libertés. "La taxe internet est un symbole de l'autocratie du gouvernement", a lancé un manifestants.

Plus importante manifestation anti-gouvernement

Il s'agit de la plus importante manifestation contre le gouvernement de centre-droit depuis l'accession au pouvoir de Viktor Orban en 2010, en dépit d'une facile réélection cette année.

Des manifestations ont eu lieu dans huit autres villes hongroises. Un rassemblement a également eu lieu devant l'ambassade de Hongrie à Varsovie.

afp/fisf

Publié le 28 octobre 2014 à 22:04 - Modifié le 28 octobre 2014 à 22:52