Modifié le 25 octobre 2014 à 11:52

L'Egypte décrète l'état d'urgence sur une partie du Sinaï

Le régime d'al-Sissi a réprimé dans le sang les partisans du président déchu Morsi, surtout son influente confrérie des Frères musulmans.
Le régime d'al-Sissi a réprimé dans le sang les partisans du président déchu Morsi, surtout son influente confrérie des Frères musulmans. [ - ]
L'Egypte a décrété vendredi un état d'urgence de trois mois sur une partie de la péninsule du Sinaï, quelques heures après un attentat-suicide qui a tué 30 soldats dans la région.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a promulgué vendredi un état d'urgence de 3 mois sur une partie de la péninsule du Sinaï, de Rafah - ville située sur la frontière avec la bande de Gaza -à l'ouest d'Al-Arich, selon un communiqué de la présidence.

Cette décision fait suite à l'attentat-suicide survenu vendredi matin: un kamikaze a lancé sa voiture chargée d'explosifs sur le barrage militaire situé au nord-ouest d'Al-Arich, le chef-lieu de la province du Nord-Sinaï, faisant au moins 30 morts et 29 blessés,

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière contre les forces de l'ordre depuis juillet 2013.
Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière contre les forces de l'ordre depuis juillet 2013. [Mohamed el Raai - Anadolu Agency - ]
d'après des responsables militaires et médicaux.

Attaque la plus meurtrière depuis juillet 2013

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière visant les forces de l'ordre depuis que l'armée a destitué en juillet 2013 le président islamiste Mohamed Morsi.

Abdel Fattah al-Sissi, qui a annoncé un deuil national de trois jours, a par ailleurs décidé de tenir samedi une réunion avec le haut commandement de l'armée pour "prendre des mesures d'urgences sur le terrain".

afp/ptur

Publié le 25 octobre 2014 à 11:03 - Modifié le 25 octobre 2014 à 11:52