Modifié le 19 octobre 2014 à 22:38

Plus de 30 djihadistes ont péri ces dernières heures en Syrie

Une vue sur Kobané dimanche, depuis une colline de Suruc, à la frontière turco-syrienne.
Une vue sur Kobané dimanche, depuis une colline de Suruc, à la frontière turco-syrienne. [Lefteris Pitarakis - ]
Les combats entre les troupes kurdes, soutenues par la coalition internationale, et les djihadistes ont provoqué la mort de plusieurs dizaines de personnes entre samedi et dimanche, dont sept Kurdes.

Les combattants kurdes et les djihadistes continuaient dimanche de s'affronter rue par rue dans la ville de Kobané, en Syrie. La coalition internationale menée par les Etats-Unis a frappé à trois reprises durant la nuit, faisant 15 morts parmi les djihadistes, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Mais l'organisation qui se nomme Etat islamique avait envoyé des renforts et est parvenue à progresser vers le centre de la ville. Les Kurdes ont eux poussé dans l'est, selon l'ONG.

L'EI a également perdu 16 hommes dans des combats samedi et dimanche. Du côté des milices kurdes, sept personnes ont été tuées.

Lourdes pertes en quelques jours

Le groupe ultra-radical sunnite a subi de lourdes pertes ces derniers jours, a souligné l'OSDH.

L'ONG fait état d'au moins 70 corps rapatriés ces derniers jours dans un hôpital sous contrôle de l'EI dans la province d'Alep.

ats/bri

Publié le 19 octobre 2014 à 15:19 - Modifié le 19 octobre 2014 à 22:38

Succès de l'EI en Irak

L'EI a enregistré de nouveaux succès dans l'Irak voisin, notamment dans la province majoritairement sunnite d'Al-Anbar (ouest) contrôlée à plus de 80% par les djihadistes.

Les forces aériennes américaines ont frappé des positions près de Baïji (200 km au nord de Bagdad), où se trouve la principale raffinerie de pétrole du pays, et autour du barrage stratégique de Mossoul (nord). Des véhicules ont été détruits et un bâtiment occupé par les djihadistes a été endommagé.

Obama et Erdogan se promettent de renforcer la lutte

Le président américain Barack Obama et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan se sont promis de renforcer la lutte contre l'Etat islamique (EI), a indiqué dimanche la Maison Blanche.

Ankara reste toutefois réticente à soutenir militairement la coalition.

Les Emirats décidés à combattre l'extrémisme

Les Emirats arabes unis sont déterminés à combattre l'extrémisme religieux au Moyen-Orient, a affirmé dimanche le ministre d'Etat aux Affaires étrangères des Emirats arabes unis, Anwar Gargash.

Les Emirats sont "prêts à assumer leurs responsabilités pour soutenir la stabilité, la modération et la dynamique économique" au Moyen-Orient, a-t-il ajouté en estimant que le développement économique était le "meilleur rempart contre les idéologies radicales et la haine confessionnelle".